Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
TOYZ - Carte blanche

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2009
Provenance du disque : Reçu du groupe
12titre(s) - 60minute(s)

Site(s) Internet : 
TOYZ MYSPACE 

Label(s) :
Brennus Music
 (16/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 24/11/09
Le renouveau de toyz en 2009
Cette chronique a été rédigée par Axldobby !
Qu'il en soit remercié.

TOYZ a connu son heure de gloire en 2004, en proposant son premier album House Of Cards chez le prestigieux label Escape-Music.
Ce fut sûrement un moment historique pour ce label n'ayant jamais signé de groupes français auparavant !
Et puis après cet opus, aucun signe de vie ...
Du premier EP One Step en 2003, suivi rapidement d'House Of Cards, je m'imaginais déjà cette formation en haut du podium mais hélas, l'attente d'une future production fut longue : cinq années à élaborer en secret un album, et préparer évidemment le retour de TOYZ.
2009, l'année de tous les come backs : WINGER, MR.BIG, DANGER DANGER, UNRULY CHILD...et en plus discret mais tout aussi efficace TOYZ !
Pour ce nouveau-né intitulé Carte Blanche, nous retrouvons le line-up initial, excepté Jérôme PERDU manquant à l'appel et remplacé par Rickey à la basse.
L'album offre un Hard Mélodique anglophone, dont le chant tend à l'excellence.
Dans sa globalité, la prestation musicale de TOYZ est impeccable : aucune sensation de "french touch" ; en clair, un véritable travail de pros !
Angel, par exemple, se taille une place d'honneur sur Carte Blanche : un titre costaud, hautement mélodique avec un refrain à l'allure d'un Guilty de THE RASMUS.
Je ne m'en lasse pas, au contraire j'en redemande !
Mon vœu est exaucé avec le morceau suivant, The Captor : Hard Mélodique en veux-tu, en voilà!
Ajoutons aussi le rock' n' roll One More Try, l'antique Pharaoh's Cries caractérisé par un son qui rappelle l' Egypte Ancienne.
Autre brûlot, Asylum, une composition sur laquelle TOYZ a ajouté un brin de folie et où règne en maître la démence.
La seconde vague se veut plus paisible, comme le prouvent Velvet Touch, Therefore I Am, The Old Tree, ou encore The Poet et You And I.
Enfin, le meilleur arrive à la fin : Rock Singers, titre interprété par Boban MILOJEVIC (SNAKE EYE), Olivier DEL VALLE (SHANNON), STUFFY (HIGH SCHOOL MOTHERFUCKERS) et Luke MARCHECIEL.
Ce titre apparaît extrêmement festif, un véritable hymne du Hard Rock !
Suite à ce Rock Singers, je vous conseille vivement de laisser la lecture de l'album, peut-être découvrirez-vous un intrus ...
L'inconnu, j'adore.
D'une simple discussion privée avec Luke MARCHECIEL par email et Myspace, j'ai abouti à la chronique de Carte Blanche.
Cet album représente, pour ma part, un travail de longue haleine, orchestré brillamment par TOYZ.
Fans de Hard Mélodique, foncez !

Axldobby
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
MIKE TRAMP'S WHITE LION
Last roar
SLAMER
Nowhere land
THE GENTLEMAN IS DEAD
Never down
STEEL PANTHER
All you can eat
BLACKRAIN
Released
Chroniques du même auteur
VANISHING POINT
Distant is the sun
GLENN HUGHES
Songs in the key of rock
SYZZY ROXX
Popmetal
GARY MOORE
Wild frontiers
PRETTY MAIDS
Motherland
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente