Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
WHITESNAKE - 1987

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 1987
Provenance du disque : Acheté
11titre(s) - 53minute(s)

Site(s) Internet : 
WHITESNAKE WEBSITE
WHITESNAKE FACEBOOK

Label(s) :
EMI
 (20/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 11/11/10
oldies but goldies : un must de 1987 !
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou redécouvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


1987 ou Whitesnake ou encore Withesnake 1987 (faites votre choix, les 3 appellations existent !) est le 7ième album du groupe fondé par David COVERDALE.
Après 3 albums studio et un live avec DEEP PURPLE, David se lance dès 1977 dans une carrière solo et crée WHITESNAKE (UK).
Pour faire simple, disons que le véritable premier album de WHITESNAKE sort en 1978, s'intitule Trouble et présente un Hard-Rock teinté de blues.
Une dominante sur les albums suivant malgré les moult changements de line-up !
WHITESNAKE s'impose chez lui et dans toute l'Europe, son succès grandit et David COVERDALE, excellent chanteur devient en quelque sorte l'héritier de Robert PLANT de LED ZEPPELIN !
Un premier virage dans le style du groupe s'opère en 1984 et l'album Slide It In, plus orienté Hard-Rock !
Pour son album de 1987, David décide d'attaquer le marché américain et voit le retour de Neil MURRAY à la basse, seul musicien présent à la création du groupe et recrute Aynsley DUNBAR à la batterie et l'incroyable guitariste John SYKES (ex-THIN LIZZY, TYGERS OF PAN TANG).
Ce sera un triomphe !
Dès le premier titre, le fameux Still Of The Night, très LED ZEPPELIN dans l'esprit, le ton est donné et les hits s'enchaînent avec une fougue, une énergie incroyable, les riffs de John SYKES sont dévastateurs et David balance des lignes de chant toutes plus imparables les unes que les autres !
La section rythmique n'est pas en reste et assure avec aplomb les structures des compositions.
Bref, vous avez là un chef-d'oeuvre de ce que nous appelions à l'époque du Hard-US !
Pour un groupe anglais, en voilà tout le charme !
A noter que cette année là, un autre groupe anglais opère un changement de style avec son Hystéria et cartonne aux USA...vous avez reconnu DEF LEPPARD !!!
Ces années 1980', surtout la période de 83/84 à 88 est le royaume béni du Hard-Rock mélodique et que les claviers soient discrets (comme ici) ou plus présent avec BON JOVI par exemple, c'est un enchantement pour les fans !
A noter sur cet album de WHITESNAKE, une nouvelle version de Here I Go Again , une autre de Crying In The Rain et une ballade très FM, Is This Love ?.
9 titres sont l’œuvre de John SYKES et David COVERDALE, Crying In The Rain est l'oeuvre de David et Here I Go Again fut composé avec le guitariste Bernie (Bernard) MARDSEN pour l'album Saints & Sinners de 1982.
Voilà, vous avez là ce qui s'est fait de mieux dans les années 80', un véritable chef-d’œuvre donc que j'ai toujours autant plaisir à écouter 23 ans plus tard !
Les diamants sont éternels !
Et pour conclure, WHITESNAKE sort en 1989 un excellent Slip Of The Tongue avant que le groupe ne se borne à tourner inlassablement.
Petite pause dans ces tournées tout de même avec le COVERDALE / PAGE de 1993.
David COVERDALE livre 2 albums nettement moins attractifs en 1997 et 2000 avant le retour surprenant de 2008, réussi et chroniqué en ces pages de WHITESNAKE avec Good To Be Bad !
The story goes on !

Sont sortis aussi cette année là (liste non exhaustive !) :

WHITE LION : Pride
GUNS N' ROSES: Appetite For Destruction
DEF LEPPARD : Hysteria
MOTLEY CRUE : Girls, Girls, Girls
GARY MOORE : Wild Frontiers

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Z'Nuff Le dimanche 21 novembre 2010
j'ai toujours eu une préférence pour "slip of the tongue" de 1989 avec Steve Vai, mais celui ci est tres bon.
Commentaire de Rémifm : OH YES !!!
Tchuss
Alain Le jeudi 11 novembre 2010
On me permettra de trouver la première période de WHITESNAKE, celle du blues et du boogie, plus trépidante, plus jouissive, moins ouvertement commerciale. Car c'est vrai que 1987 est un bel album ; mais on sent trop que tout est calculé pour casser la baraque aux Etats Unis. Question de goût donc pour le changement de style. Mais avouez que les groupes de hard qui se revendiquent souvent comme plus purs que les autres groupes de rock ou de pop ont finalement recours aux mêmes ficelles !
Commentaire de Rémifm : Cher Alain, tu as le droit de préférer la période pré- Slide It In !!!
Pour ma part, j'aime les deux périodes !!!
Car oui, j'aime aussi le blues !
Tchuss
metalmp Le jeudi 11 novembre 2010

Ville : Orléans
Quel monument que ce disque! Je passais quelques mois aux USA à l'époque et c'était de la folie douce... Whitesnake avait tenté à plusieurs reprises d'y percer, sans grand succès et là, BAM! Platine! Replatine... Bingo! Ferrari dans une main, mannequin dans l'autre! Je les ai vus à Hartford (Whitesnake, pas les mannequins!) ouvrir pour Motley Crue, avant que Coverdale ne décide de partir jouer en tête d'affiche, ses ventes étant bien supérieurs à celles du Crue... J'accroche un peu moins avec Straight to the heart (je n'aurais donc pas donné un 20) mais quelle claque que ce disque dans sa globalité... Une question cependant: Bruce MARDSEN... Ne s'agit-il pas plutôt de Bernie MARSDEN, vieux complice de Coverdale ?
Commentaire de Rémifm : Merci de ton commentaire et en effet il s'agit de Bernie (Bernard) MARDSEN... Voilà ce qu'il s'appelle une coquille... Ma tournée au bistrot du coin !
T'as vu WHITESNAKE sur scène, petit veinard va !!!
Tchuss
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
VOLBEAT
Rewind . replay . rebound
SILVER
Dream machines
LA FAMIGLIA SUPERSTAR
La famiglia superstar
VAN HALEN
For unlawful carnal knowledge
GREAT WHITE
Full circle
Chroniques du même auteur
TEN
Stormwarning
SONIC STATION
Sonic station
WINGER
Better days comin'
WIG WAM
Non stop rock'n'roll
TOMMY HEART
Spirit of time
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente