Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
EXCITER - Death machine

Style : Thrash
Support :  MP3 - Année : 2010
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 40minute(s)

Site(s) Internet : 
EXCITER MYSPACE 

Label(s) :
Massacre Records
 (14/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 11/11/10
Toujours violent, toujours maniaque
En 1983, avec son premier album mal dégrossi mais furieux, Heavy Metal Maniac, les Canadiens de EXCITER participèrent activement à la nouvelle scène internationale qui accélérait notablement le Heavy Metal pour l’amener au Thrash. Pourtant, EXCITER ne parvint jamais à concrétiser et vit les METALLICA, MEGADETH, ANTHRAX, SLAYER et, dans une moindre mesure, EXODUS, se tailler la part du lion et passer à la postérité. Mis en sommeil à la fin des années 80, le groupe fut réveillé par le guitariste John RICCI en 1992 et a depuis aligné six albums frénétiques et teigneux, sans jamais récolter un succès d’envergure.
Voici donc le septième album depuis la résurrection.
Au côté du patron John RICCI, on trouve notamment le chanteur Kenny WINTER, dont le timbre éraillé et les pointes aiguës rappellent immanquablement le premier chanteur (et batteur !) du groupe, Dan BEEHLER. Car John RICCI n’a rien renié, ne cherche pas à mettre EXCITER au goût du jour. La formule demeure la même, à savoir un Heavy Metal simple, rapide et percutant (ce qu’on appelait dans la première moitié des années 80 du Speed Metal).

Le tempo général de Death Machine est notablement rapide, les riffs sont livrés par rafale ; deux caractéristiques qui devraient convaincre les enragés de Thrash.
De temps à autre, EXCITER lève quelque peu le pied et se fait carrément Heavy, comme sur le malsain Power And Domination.

Conformément à ses antécédents, EXCITER a opté par une production très brute, avec un rendu très live et par moment assez confus. Du côté de l’inspiration, on ne fait toujours pas dans la finesse puisque le concept général de Death Machine est la torture sadique : délicat, non ? D’ailleurs, l’illustration glauque donne un aperçu du bon goût de tout ceci.
En conclusion, les nostalgiques verront avec plaisir un groupe représentatif d’une époque révolue demeurer fidèle à ses préceptes. Préceptes appliqués avec fougue, sincérité et détermination. Quant à convaincre de nouveaux adeptes, c’est une autre paire de manche…
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Raskal Le vendredi 12 novembre 2010

Ville : CHAMBERY
On pourrait d'ailleur presque faire un parralèle entre ANVIL et EXCITER pour leur carrière...Même si EXCITER me semble être plus en verve sur album et sur scène. En tout cas avec un telle pochette entre SAW et Massacre à la tronçonneuse, il y a de quoi sEXCITER !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
EDGE OF SERENITY
The chaos theory
NEURASTHENIA
Your omen
SAVAGE THRUST
Eat 'em raw
HAVOK
Time is up
KORZUS
Discipline of hate
Chroniques du même auteur
JOHN GARCIA
The coyote who spoke in tongues
DEMON
Cemetery junction
HOLY MARTYR
Darkness shall prevail
SINISTER REALM
Sinister realm
ECHOES OF ETERNITY
As shadows burn
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente