Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
RALF SCHEEPERS - Scheepers

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 53minute(s)

Site(s) Internet : 
RALF SCHEEPERS MYSPACE 

Label(s) :
Frontiers Records
 (14/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 24/02/11
Primal fear en solo
Je ne connais pas Ralf SCHEEPERS. Je n’ai même jamais entendu le son de sa voix que ce soit au sein de PRIMAL FEAR ou ailleurs. Et ce que j’ai entendu tout au long de cet album solo me laisse avec un sentiment mitigé. Pourquoi ? Simplement parce que lorsque le gaillard frappe, il y va fort, usant de références aussi familières que HELLOWEEN, ACCEPT ou JUDAS PRIEST. Et cela dès le premier morceau, un Locked In The Dungeon très efficace et prometteur. Dire que le chanteur pourrait remplacer Rob HALFORD au moins aussi bien que Tim OWENS me parait une évidence tant la ressemblance, que dis-je ?, le mimétisme est grand sur Remission Of Sin ou Cyberfreak. Si le PRIEST des 80’s, avec ses sonorités US et parfois limite Thrash, est plus que présent, on ne peut toutefois parler que d’influence évidente. Bien faite, et carrée, mais évidente quand même, avec cet hommage qui est rendu aux Metal Gods avec la reprise de Before The Dawn (PRIEST mais de la fin de la décennie précédente, pour le coup).

Si les débuts sont prometteurs, la suite me plait en revanche moins. Les compositions veulent mêler différentes ambiances et couleurs sans parvenir à un résultat efficace. SCHEEPERS tente les ambiances inquiétantes avec Doomsday, mais la suite, tout comme Saints Of Rock (malgré un refrain qui se laisse chanter) ou Back On The Track, ne me convainc pas. Le chanteur se veut inquiétant, mais peut-on vraiment être inquiet ?

A ce stade, je me dis qu’il est temps que les affaires sérieuses du début reprennent. Et si la basse est efficacement prédominante sur Dynasty, le riff est lourd mais devient trop répétitif. Le morceau en perd en efficacité, contrairement à Pain Of The Accused qui monte en intensité, allant de la ballade au Heavy sans concession. SCHEEPERS clôt ce premier album solo comme le faisait SCORPIONS au cours des 80’s : par une ballade, simple, un titre pour guitare et voix, cool mais sans réelle saveur.

Pour son premier essai en solo, SCHEEPERS offre un album sympathique mais inégal. Il manque une certaine unité, une réelle cohérence entre les morceaux pour faire de ce disque un vrai moment de plaisir.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Phiphi Le dimanche 11 septembre 2011
Les ressemblances avec Helloween et Judas Priest ne sont pas surprenantes : Ralph Scheepers a chanté pour Kai Hansen lorsque celui-ci a quitté Helloween pour créer Gamma Ray, et il fut le dernier compétiteur de Tim "Riiper" Owens alors que Judas Priest cherchait un remplaçant à Rob halford (dont Ralf a depuis également adopté la coupe de cheveux !).
Volumenbrutal Le dimanche 27 février 2011

Ville : LE HAILLAN
A la première écoute j'étais très circonspect. Mais je révise mon jugement, cet album est excellent, bourré d'influences diverses. On se démarque clairement de PRIMAL FEAR pour un métal mélodique.
Commentaire de metalmp : Je l'ai réécouté aussi... mais n'arrive pas à décoller. En dehors des premiers et derniers morceaux, soit une petite moitié de l'album, ne me convainc décidément pas.
Axldobby Le vendredi 25 février 2011

Ville : Bretagne
Je ne sais plus sur quel webzine où il est question d'un Ralf Scheepers en solo qui flirte de trop avec PRIMAL FEAR sur cet album. D'ailleurs, preuve (gros plan sur le bras droit du bonhomme) à l'appui :) Je vais écouter d'une oreille curieuse la chose, mais vu l'avis d'Alain je crains d'être un tantinet déçu :'( Je découvre actuellement le premier GAMMA RAY où effectivement la voix du chanteur est tout en nuances, tantôt mélodique, tantôt hargneuse :)
Commentaire de metalmp : C'est vrai que pour se démarquer de PF un cliché de l'autre côté aurait été mieux...
Volumenbrutal Le vendredi 25 février 2011

Ville : LE HAILLAN
C'est clair, il était sensas avec GAMMA RAY.
Alain Le jeudi 24 février 2011
Réécoutez ses performances nettement plus nuancées sur les premiers albums de GAMMA RAY et vous constaterez que cet immense vocaliste gâche son talent à ne jouer qu'au gros dur. Sur scène, le bonhomme était époustouflant de facilité (la preuve sur la vidéo live "Heading For The East").
Commentaire de metalmp : Je crois que personne ne remet en cause ses talents de chanteurs. Et comme je ne connais - maintenant - que très peu son oeuvre, je pense que je vais suivre tes conseils, avisés comme toujours Alain, et écouter ce qu'il a fait avant. Et on n'a pas une carrière triple décennale sans raisons :))
Volumenbrutal Le jeudi 24 février 2011

Ville : LE HAILLAN
Avec PRIMAL FEAR ou en solo, il tourne en rond.
Rémifm Le jeudi 24 février 2011

Ville : Chambéry
J'aurai pas dit mieux !!! Tchuss Man et merci !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
LEATHER
Ii
RANGER
Enter the zone
MIDNIGHT IDÖLS
Sworn to the night
POWERWOLF
Metallum nostrum
TUNDRA
The north will rise
Chroniques du même auteur
BLACK STONE CHERRY
Magic mountain
CRUCIFIED BARBARA
In the red
MOKE'S
Moke's
MYRATH
Tales of the sands
THE KOMODO EXPERIENCE
The komodo experience
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente