Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
STONELAKE - Marching on timeless tales

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 46minute(s)

Site(s) Internet : 
STONELAKE WEBSITE
STONELAKE MYSPACE 

Label(s) :
Massacre Records
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 10/07/11
D'une pierre deux coups
Le groupe suédois STONELAKE est plutôt du genre bosseur et régulier ; Marching On Timeless Tales est en effet son cinquième album depuis 2006. A priori, l’illustration retenue pour ce nouvel opus ainsi que le titre laissaient augurer d’une nième formation de Heavy Metal classique, grandiloquent, obsédé par l’imaginaire européen. Après écoute, le cas de STONELAKE s’avère nettement plus intéressant.

Non pas que STONELAKE se révèle comme un parangon de l’innovation. Au contraire, au rayon composition, le groupe s’empare exclusivement d’éléments balisés, connus, codifiés, en provenance des préceptes propres au Hard Rock et au Heavy Metal mélodiques des années 80. Des riffs secs, tranchants, propulsés par une section rythmique velue mais mis en contraste par des claviers intelligemment utilisés ; des soli de guitare brillants, virtuoses (mais sans excès), prouvant que leur auteur Jan AKESSON se met avant tout au service des compositions ; des structures introduction couplet refrain et on recommence ; des refrains mélodiques ; des lignes de chant travaillées par un vocaliste – Peter GRUNDSTRÔM – puissant et nuancé à la fois.

Concernant le style, j’ai évoqué ci-dessus à la fois le Hard Rock et le Heavy Metal dans leur acceptation des années 80. A vrai dire, sur certains morceaux, le type de structures, le sens mélodique constant, la présence des claviers renvoient au monde du Hard Rock tel que pratiqué par RAINBOW au début des années 80, par RIOT et DOKKEN (celui des débuts !) également. Par contre, sur d’autres morceaux, le traitement sonore global coule le tout sous un vernis rutilant de Heavy Metal. Exemples. Le chant est certes posé, mélodique mais il sait se faire menaçant ou monter dans les aigus, à la HALFORD ou Tony MOORE (RIOT sur les albums Thundersteel et Privilege Of Power). Les riffs sont rendus plus lourds par une production implacable. Le batteur joue carré mais son usage occasionnel et très bien dosé de la grosse caisse s’apparente à l’univers du Power Metal. Si un titre échevelé comme Sound Of A Whisper, même les claviers contribuent à renforcer l’ambiance épique.

Marching On Timeless Tales n’apprendra rien aux habitués de Hard mélodique ou de Heavy à la JUDAS PRIEST ; par contre, la qualité réelle des compositions et de l’interprétation en font une oeuvre franchement digne d’intérêt.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
CRESCENT SHIELD
The stars of never seen
GUN BARREL
Outlaw invasion
PATRICK BONNIFET
The jojusong project
HERMAN FRANK
Loyal to none
MELINE
Masters of ocean
Chroniques du même auteur
MAGNET
Feel your fire
ELEAZAR DE WÖRMS
Grito en la niebla
LEVEL 10
Chapter 1
CREMATORY
Black pearls
DUEL
Fears of the dead
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente