Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
FOO FIGHTERS - Wasting light

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2011
Provenance du disque : Acheté
11titre(s) - 47minute(s)

Site(s) Internet : 
FOO FIGHTERS MYSPACE 
RCA RECORDS WEBSITE
FOO FIGHTERS WEBSITE

Label(s) :
RCA Records
 (17/20)

Auteur : Chouman
Date de publication : 02/08/11
Certifié heavy !
Après la disparition subite de Kurt COBAIN, il était difficile d’imaginer que Dave GROHL, batteur de NIRVANA, marquerait à nouveau l’histoire du Rock, en tant que frontman qui plus est. Anéanti par la perte de son ami, il décide de laisser de côté son instrument auquel il préfère la guitare et le chant. C’est ainsi que naissent les FOO FIGHTERS, composés également de Pat SMEAR, guitariste de tournée de NIRVANA, du bassiste Nate MENDEL et de William GOLDSMITH à la batterie. Le groupe connaît rapidement un succès considérable. Son disque éponyme, sorti dès 1995, ainsi que The Colour And The Shape (1997) figurent parmi les grands albums de la seconde partie des nineties. Le dernier avatar de cette formation particulièrement active (sept albums au compteur) voit le retour de SMEAR. Outre le fidèle MENDEL, les FOO FIGHTERS peuvent également compter sur le guitariste Chris SHIFLETT et le batteur Taylor HAWKINS.

Le groupe publie en 2011 un nouvel album, Wasting Light. Le sticker apposé sur la pellicule recouvrant le disque annonce la couleur. Produit par l’artisan historique du son de Nevermind Butch VIG, le nouvel opus, « enregistré dans le garage de Dave GROHL », est « certifié Heavy ». Après avoir fondé avec Josh HOMME et John Paul JONES le supergroupe THEM CROOKED VULTURES, aux compositions souvent complexes, le meneur des FOO FIGHTERS souhaitait en effet revenir au Rock. A ce sujet, il déclarait en mai dernier dans Rock & Folk : « Avec THEM CROOKED VULTURES, j’avais approché le monde de Miles DAVIS, il était temps que je rejoigne celui de Buddy HOLLY. ».

Wasting Light montre effectivement une orientation nettement Heavy, alors que les précédentes productions du groupe se teintaient fréquemment de Power Pop. Le disque comporte des plages énergiques telles que le morceau d’ouverture, Bridge Burning, où les guitares tendues de l’intro sont rejointes par un break de batterie furieux. Une ambiance similaire se retrouve sur des extraits comme Back & Forth ou Miss The Misery et son riff dément.

A la manière de NIRVANA, qui s’inspirait en cela des PIXIES, les FOO FIGHTERS proposent souvent une alternance entre des passages agressifs et d’autres plus calmes. Rope illustre ainsi cette dynamique, avec des couplets Heavy suivi de refrains très mélodiques et instantanément mémorisables.

Ce nouvel album est parfois l’occasion d’un retour aux sources pour Dave GROHL. Fan comme Kurt COBAIN de la scène Punk Hardcore, il convie en effet son héros Bob MOULD (HÜSKER DÜ), qu’il reconnaît avoir « pillé pendant 16 ans » (Rock & Folk, même interview), à assurer les parties de guitare et de chant sur Dear Rosemary. Le titre White Limo apparaît d’ailleurs comme un hommage au courant Hardcore.

Cependant, les aspects Pop n’ont pas disparu de la musique des FOO FIGHTERS, comme en témoignent These Days et la poignante ballade I Should Have Known. Cette dernière, sur laquelle plane l’ombre de COBAIN, constitue un temps fort de l’album. Pour la première fois depuis la dissolution de NIRVANA, Dave GROHL retrouve le bassiste Krist NOVOSELIC, venu jouer de la basse et de l’accordéon sur ce titre.

Les FOO FIGHTERS, de retour au premier plan avec Wasting Light, ne constituent pas la seule occupation de Dave GROHL. Il a retrouvé son instrument de prédilection en 2009 avec les surprenants THEM CROOKED VULTURES qui préparent un nouvel album. Quant aux FOO FIGHTERS, ils n’hésitent pas à s’engager : aux côtés de nombreux artistes, ils ont participé au festival Live Earth de Londres en 2007, en faveur de la lutte contre la faim, la pauvreté et le réchauffement climatique. Ils ont également donné des concerts de soutien à John Kerry, candidat démocrate à la Présidence des États-Unis en 2004.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FASTWAY
Fastway
REBELHOT
Uncomfortableness
H.E.A.T
Live in london
GARY MOORE
Live at montreux 2010
FAIR WARNING
Fair warning
Chroniques du même auteur
DON FERNANDO
Dia de los muertos
JANE'S ADDICTION
Strays
THE KORDZ
Beauty & the east
T&N
Slave to the empire
RAGE AGAINST THE MACHINE
Rage against the machine
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente