Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
METALLICA - Metallica

Style : Thrash
Support :  CD - Année : 1991
Provenance du disque : Acheté
12titre(s) - 62minute(s)

Site(s) Internet : 
METALLICA WEBSITE

Label(s) :
Vertigo
 (17/20)

Auteur : Chouman
Date de publication : 20/10/11
oldies but goldies: metallica accessible !
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou re découvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


Pionnier du Thrash Metal, METALLICA émerge dès 1983 avec son album Kill ‘Em All. Ses enregistrements suivants lui permettent de se hisser rapidement au rang d’institution. Master Of Puppets (1986), dernier album enregistré du vivant du bassiste Cliff BURTON, puis …And Justice For All, sorti deux ans plus tard, sont ainsi fréquemment cités parmi les grands disques de l’histoire du Metal. Paru en 1991, le légendaire Metallica, plus connu sous son surnom de Black Album, connaîtra un succès sans commune mesure avec les précédents. Vendu à plus de trente millions d’exemplaires, il marque un tournant dans le style et le son du groupe.

Sur le Black Album, les Four Horsemen se détachent du Thrash Metal. En 1986, le batteur Lars ULRICH estimait qu’ils constituaient « le groupe le plus extrême parmi les groupes de Metal qui arrivent sur le marché ». Effectivement, la plupart de leurs compositions se distinguaient par une impressionnante rapidité d’exécution, sensible tout particulièrement sur Master Of Puppets. Des tendances progressives pouvaient également être décelées, du fait de la complexité des titres. A l'inverse, cette nouvelle livraison apparaît bien plus accessible. Ses détracteurs la jugent, eux, plus commerciale : ils incriminent la production de Bob ROCK, dont le groupe vient de s’attacher les services, débutant une collaboration qui durera jusqu’à St. Anger (2003).

En dépit de ces critiques, qui frapperont également certaines productions ultérieures du groupe dont Load (1996), il convient de saluer l’indéniable efficacité des titres du nouvel album. Parmi les plus belles réussites, on retient le percutant Enter Sandman introductif ainsi que Wherever I May Roam, célèbre pour son inquiétante intro exécutée au sitar, auquel succède une inoubliable guitare rythmique interprétant le même riff.

METALLICA opte majoritairement pour des mid-tempos, à l’exception notable de Holier Than Thou, seule plage rappelant véritablement les origines Thrash du groupe. Quant à Kirk HAMMETT, il délaisse ses solos virtuoses au profit de parties nettement plus mélodiques, à l’image des superbes plans qu’il exécute sur The Unforgiven. Si les fondamentaux Metal, illustrés notamment par les très lourds Sad But True et My Friend Of Misery, sont respectés, la musique pratiquée par James HETFIELD et ses camarades s’apparente désormais davantage au Heavy.

Autre grief formulé par les fans de la première heure, les ballades font désormais partie intégrante du répertoire de METALLICA. The Unforgiven, aux délicates guitares acoustiques jouées par HETFIELD, s’inscrit dans la lignée de la splendide Fade To Black qui avait déjà valu au groupe de sévères critiques. Quant à l’incontournable Nothing Else Matters, elle bénéficie aussitôt d’une diffusion considérable, et a sans aucun doute largement contribué à faire apprécier le groupe bien au-delà des cercles d’amoureux du Metal.

Vingt ans après la sortie du Black Album, METALLICA demeure l’une des formations Metal les plus adulées. En 2009, le groupe a connu l’insigne honneur d’être intronisé au Rock and Roll Hall of Fame. Il compte toujours trois des membres ayant participé à l’enregistrement de Kill ‘Em All, HETFIELD, HAMMETT et ULRICH : une stabilité remarquable pour un groupe actif depuis près de trente ans ! Seul le successeur de BURTON, Jason NEWSTED, a été remplacé en 2003 par Robert TRUJILLO. METALLICA vient d’annoncer la prochaine sortie, très attendue, d’un album enregistré avec Lou REED.

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Volumenbrutal Le mardi 15 mai 2012

Ville : Bordeaux
Allez, je viens jouer les troubles fêtes! j'aime pas du tout cet album, pour moi METALLICA c'est les 3 premiers, surtout "ride the lightning" qui est énorme et intemporel. Ensuite, j'ai décroché, c'était plus pour moi, jusqu'à "death magnetic", même si ce dernier est loin derrière les premiers. Ceci je comprend que l'on aime le "black album", et ses millions de copies vendues, qui sont certainement justifiées.
evil steel Le samedi 12 mai 2012

Ville : Québec
Mon dieu! ce que j`ai pu écouter cet album d`innombrable fois!! Pour moi, si ce n`était pas des très ordinaires "dont tread on me" et struggle within", l`album mériterait un 20/20!! mais voilà, je dois lui donner qu`un maigre 19/20! Un classique qui n`a pas prit une ride!!
metalmp Le dimanche 23 octobre 2011

Ville : Orléans
Un album intemporel qui, malgré les critiques de certains fans et des autres groupes de thrash de l'époque, me fait toujours autant d'effet. METALLICA a choisi sa direction et, en ce sens, est resté parfaitement intègre en n'offrant pas forcément ce qu'on attendait de lui. Tu attaques la triologie miraculeuse des débuts de METALLICA?
Commentaire de Chouman : Pourquoi pas ? Mais ce ne sera pas dans l'immédiat, je dois d'abord m'occuper d'excellents disques (celui des Prog Metal de DYNAHEAD entre autres).
Rémifm Le samedi 22 octobre 2011

Ville : Chambéry
Tout est dit, et bien dit ! C'est l'album de METALLICA qui m'a permis d'écouter un peu de METTALICA dans ma vie... Merci ! T'es un chou Man en métal !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
WARBRINGER
Waking into nightmares
DR LIVING DEAD
Dr living dead
RESISTANCE
Bang your fucking skull
GROSS GROLLAND
What doesn’t kill me makes a big mistake
ONSLAUGHT
Sounds of violence
Chroniques du même auteur
GUNS N' ROSES
Use your illusion ll
FREE
Fire and water
MYSTIGMA
Unzerbrechlich
MIRE
Inward / outward
SUCKERSTARZ
Easy romance
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente