Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SCORPIONS - Comeblack

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
14titre(s) - 53minute(s)

Site(s) Internet : 
SCORPIONS FACEBOOK
SCORPIONS WEBSITE

Label(s) :
Sony BMG
 (16/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 08/12/11
L’album testament après 40 ans de carrière
Je ne vais pas revenir en détail sur la longévité du plus grand groupe allemand de Hard rock et de rock tout court qui effectue en 2011 et 2012 sa toute dernière tournée mondiale. Résumer l’histoire de SCORPIONS revient en fait à décrire les quatre décennies passées.
Les années 70 ont montré un groupe de Hard rock novateur, avec un guitariste vraiment hors norme, Uli Jon ROTH et des albums réussis comme In Trance ou Virgin Killer.
C’est vraiment dans les années 80 que le groupe explose sur le plan international : tournées gigantesques et énormes succès commerciaux et artistiques de disques tels que Blackout ou Love at First Sting. A cette époque, le groupe, amené par la paire de guitaristes Rudolf SCHENKER et Matthias JABS incarne incontestablement ce qu’il se fait de mieux en Hard rock (AC/DC sur la pente descendante dans la deuxième partie de cette décennie). Rien ne résiste à la tornade SCORPIONS à son apogée, comme en témoigne leurs prestations scéniques incroyables, gravées sur le Word Wild Live notamment.
SCORPIONS connaît ensuite la traversée du désert dans les années 90, un lent et inévitable déclin accentué par les vagues grunge et neo metal.
Le groupe ne lâche pas prise et revient en force dans les années 2000 avec des albums de très bonne qualité : Unbreakable, Humanity - Hour I et le dernier Sting in The Tail en 2010.

Comeblack serait donc leur dernier opus studio, sans être pour autant un véritable album. En effet, la première partie est constituée de réenregistrements des grands classiques du groupe.
Rythme of Love provient du sous-estimé Savage Amusement, extrêmement critiqué en 1988 pour sa production trop aseptisée mettant les guitares en second plan et un son très commercial. Les SCORPIONS ont voulu très justement réparer cette erreur et le réenregistrement de cet excellent titre constitue pour moi une totale réussite.
No One Like You 2011 a évidemment plus de panache que sa version initiale de 1982. De même, la rythmique marteau pilon de The Zoo 2011 prend ici une toute autre puissance, la frappe du batteur James KOTTAK apportant à ces anciennes compositions un punch et un groove indéniables.
La reprise des ballades Wind of Changes et bien sûr Still Loving You n’a d’intérêt que pour une chose : entendre ces mélodies planétaires avec la voix de Klaus MEINE 20 et 25 ans après la sortie des originaux. Intéressant pour les fans ultimes de réécouter ces classiques sachant que la voix de Klaus a forcément changé, proposant ainsi des tonalités sensiblement différentes tout en restant dans le même feeling.

La deuxième partie nous dévoile les véritables influences du groupe à trouver dans les sixties :
- Tainted Love de Gloria JONES popularisé par SOFT CELL en 1981 en période New Wave (puis par Marilyn MANSON et bien d’autres…) est joué de façon classique mais efficace.
- Children of the Revolution de T REX gagne à mon goût la palme de la reprise la plus réussie, où comment Klaus MEINE fait revivre avec talent ce vieux titre perdu.
- Across The Universe est un titre écrit par les BEATLES, donc une superbe chanson à la base. Version Klaus MEINE, ce titre dégage une très forte émotion, magnifique !
- Tin Soldier (SMALL FACES), All Day And all of the Night (KINKS), Ruby Tuesday (ROLLING STONES) sont habilement revisités par SCORPIONS dans un registre heavy rock.

Comeblack se termine hélas par un gros bide : Sting Loving You chanté en duo avec Amandine BOURGEOIS. Le timbre de la gagnante de la Nouvelle Star 2008 ne colle pas avec le style romantique du slow. De plus, sa voix, mixée en retrait dans les refrains est couverte par celle de Klaus, où est donc l’intérêt ? Amandine BOURGEOIS étant aussi signée sur la major Sony Music, ceci expliquant cela… ? L’idée de base consistait à remercier la France pour l’immense accueil réservé à ce morceau culte en le revisitant avec quelques paroles en français. Une mission qui aurait pu être réussie avec un vrai duo, partagé avec une chanteuse de classe et un chant tout en français…Vraiment raté.
Hormis ce gros loupé, Comeblack demeure très plaisant, tout comme la majorité des albums de SCORPIONS quand on y pense, bien composés, bien interprétés, bien produits et bien chantés. Car, en live, malheureusement, la voix de Klaus MEINE qui peine en puissance et dans les aigus, ce n’est plus du tout ça !
Le temps est venu d’arrêter, The Final Sting Tour sera leur dernière tournée. Respect pour cette légende du Hard rock.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
krakal Le mardi 13 décembre 2011
De la mème trempe que le dernier concert vu en 2011, je trouve ça trop ficelé à mon gout et pas aussi bon que les titres tirés de leurs albums respectifs. Dommage ! Un album à recommander pour un novice qui ne connait pas le groupe ^^
Commentaire de NOCTUS : Pour les avoir vu deux fois ces dernières années (Humanity World Tour en 2007 et Hellfest 2011), je suis d'accord pour dire qu'un concert de SCORPIONS c'est devenu un peu poussif, trop calculé (distribution de baguettes dès le deuxième morceau) et que la voix de Klaus peine en puissance et dans les aigus. Pour autant, ils restent très professionnels et ce Comeblack vaut plus plus qu'une simple compilation.
EVY60 Le lundi 12 décembre 2011

Ville : SENLIS
Perso, Klaus je le trouve encore plus craquant qu'avant NA ! Moin je l'aime, c'est tout lool Pas le droit de dire qu'il est "moins bien" .... il est différent, c'est tout ! Total respect SVP pour cette star immense ; c'est un ordre ;-))
Commentaire de NOCTUS : Comment ne pas avoir de respect pour l'une des plus belles voix du Hard rock, voire du monde? Mais on ne peut pas toujours rester au top après plus de 40 ans de carrière...J'ai toujours adoré SCORPIONS mais leurs récentes tournées m'ont un peu déçu, ce qui n'a jamais été le cas de leurs disques !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FINAL REIGN
Sword of the spirit
LED ZEPPELIN
Physical graffiti
EDGE OF FOREVER
Another paradise
PRETTY MAIDS
Pandemonium
BOLDER DAMN
Mourning
Chroniques du même auteur
BOSTON
Life, love and hope
GREAT WHITE
30 years – live from the sunset strip
DAMN DICE
Wild 'n' ready
TAAKE
Stridens hus
SNAKECHARMER
Snakecharmer
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente