Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BLACK STONE CHERRY - Folklore and superstition

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2008
Provenance du disque : Reçu du label
13titre(s) - 50minute(s)

Site(s) Internet : 
BLACK STONE CHERRY FACEBOOK
BLACK STONE CHERRY WEBSITE

Label(s) :
Roadrunner Records
 (14/20)

Auteur : Phil "KOB"
Date de publication : 14/11/08
Le rock sudiste n'est pas mort !!!
Comme je l'ai déjà pas mal clamé, nous, chez METAL INTEGRAL, nous sommes ouverts d'esprit. Aussi, pourquoi vous parler uniquement de musique mélodique quand on peut laisser de la place à un peu de rock sudiste qui sent le bayou et le whisky ? Enfin, le whisky, je ne sais pas trop, parce que je ne suis pas certain que les membres de BLACK STONE CHERRY aient l'âge légal pour en boire.

Bon, je ne vais pas m'amuser à chroniquer un disque juste parce que les membres du groupe sont de jeunes premiers. Ou presque, puisque BLACK STONE CHERRY présente ici son deuxième effort, faisant suite à un disque éponyme en 2006. Bon, qu'en est-il ? Nous avons ici à faire à du rock « sudiste » donc, et la première chose à laquelle j'ai pensé en écoutant ce disque, c'est que cela sonnait comme du PRIDE AND GLORY version FM (j'espère que vous connaissez le PRIDE AND GLORY de Zakk WYLDE, sinon je suis mal.). Les chansons ici, bien que variées dans leurs ambiances, suivent globalement un fil conducteur : l'accroche à tout prix. Ainsi, des titres comme Blind Man ou Soul Creek sont plein de « yeaaah » dédiés à la scène et à l'exclamation collective, alors que des chansons comme Reverend Wrinkle ou The Bitter End se veulent plus lourdes et heavy. Par contre, je n'échappe pas à certains morceaux mielleux au possible, dans le discours comme dans la structure vue et revue par d'innombrables groupes pop rock de la même nationalité (Things My Father Said et You feront pleurer votre copine).

Derrière, cela joue très bien pour leurs âges (rhoo, arrête maintenant !!!) et l'on sent que, lorsque le groupe joue en se lâchant, il se passe un truc d'authentiquement entraînant, énergique et bien graisseux, mais cela est souvent entaché par une approche parfois un peu calculée sur l'ensemble.

Au final, la question à se poser, devant ces structures conventionnelles, ces refrains très enlevés, ces ballades aux discours redondants, et ces « yeah » et « baby » usés et abusés, c'est, « Est-il possible d' apprécier un groupe si profondément américain lorsqu'on est français ? » A vous de voir. Pour ma part, j'ai indéniablement aimé une certaine variété dans les rythmes et les idées (souvent bonnes, voire très bonnes), le chant de Chris ROBERTSON a un grain intéressant, mais il reste que le penchant pop du groupe, bien que bien « amené » sur le global, en fait parfois des caisses. Je vous laisse seul juge, mais vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenu.

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
VOODOO HIGHWAY
Showdown
URIAH HEEP
Outsider
M.ILL.ION
Sane and insanity
JOEL HOEKSTRA’S 13
Dying to live
THE RIVEN
The riven
Chroniques du même auteur
SAUROM
Romances from al-andalus
VINTERBLOT
For asgard
HELSTAR
Glory of chaos
CRYSTAL VIPER
Defenders of the magic circle: live in germany
SCHELMISH
Die hässlichen kinder
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente