Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SABATON - Carolus rex

Style : Heavy Metal
Support :  2CD - Année : 2012
Provenance du disque : Acheté
12titre(s) - 47minute(s)

Site(s) Internet : 
SABATON MYSPACE 

 (16/20)
Auteur : Helveric
Date de publication : 03/07/12
Sabaton still marching on !!!
SABATON est un groupe fondé en 1999 originaire de Suède dont les caractéristiques principales sont de faire de constantes références à la guerre, tant dans les tenues de scène (pantalons militaires) que les paroles de leurs chansons. Après 12 ans de stabilité, le groupe a subi un immense changement de line-up, puisque seul le chanteur Joakim BRODÉN et le bassiste Pär SUNDSTRÖM subsistent du groupe original.

L'album Carolus Rex est donc un album de transition que je me réjouissait de découvrir et, ma foi, il passe assez bien la rampe. Produit par Peter TÄGTGREN (membre notamment d'HYPOCRISY et de PAIN qui parmi bien d'autres a produit DIMMU BORGIR, IMMORTAL, THERION ou DARK FUNERAL) cet album conceptuel est entièrement consacré à l'Empire Suédois des 16ème et 17ème siècles.

On y retrouve le phrasé particulier de Joakim BRODEN et sa manière inimitable de rouler le "r", le tout sur des titres Heavy mélodiques assez épiques bien composés.

L'album est essentiellement fondé sur des riffs Heavy Speed et des chœurs présents, parfois agrémentés de voix féminines (The Lion From The North), un titre à la fois martial et presque symphonique comme Gott Mit Uns faisant parfois songer à GRAVE DIGGER, dans la qualité des refrains qui restent assez facilement en tête, comme sur les titres Carolus Rex ou Poltava. SABATON maîtrise parfaitement le Speed mélodique avec des titres comme A Lifetime Of War, mais aussi les riffs plus martiaux, guerriers et percutants aux guitares incisives, comme dans 1648, dans le Heavy binaire à l'excellente ligne de basse The Carolean's Player ou encore Long Live The King. Le groupe ne dédaigne pas non plus les cavalcades de guitares à la IRON MAIDEN (Killing Ground) et nous gratifie même d'un titre en Suédois avec le conclusif Ruina Imperii.

L'édition limitée 2 CD se conclut par une reprise assez personnelle et intéressante du Twilight of The Thunder God d'AMON AMARTH, tandis que le second CD reprend l'intégralité de l'album dans une version en suédois : original !!!

En résumé, mon avis est positif, même si, sur la durée, l'album manque peut-être un peu d'originalité et reste assez linéaire, notamment dans l'articulation des titres.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
WOLFEN
Chapter iv
METAL INQUISITOR
Doomsday at the h.o.a
HYPERBORIA
Don maldito
STRESS
Amazon first metal attack
HIGH ON FIRE
Snakes for the divine
Chroniques du même auteur
ACCEPT
Stalingrad
MYSTERY BLUE
Conquer the world
ACCEPT
Blind rage
RUNNING WILD
Resilient
BLACK TRIP
Heart of the dream
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente