Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
IRON MAIDEN - Maiden england ‘88

Style : Heavy Metal
Support :  2CD - Année : 2013
Provenance du disque : Reçu du label
18titre(s) - 100minute(s)

Site(s) Internet : 
IRON MAIDEN WEBSITE

Label(s) :
EMI
 (18/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 10/04/13
Seventh tour of a seventh tour en audio !
Chacun d’entre nous a sa période préférée de MAIDEN. Certains aiment pour toujours les débuts spontanés, punk et rebelles incarnés par Paul DI’ANNO sur Iron Maiden et Killers, les bases de la New Wave Of British Heavy Metal. D’autres affirment que l’arrivée de Bruce DICKINSON, chanteur exceptionnel, sublime la dimension épique de leur musique comme sur The Number Of The Beast ou Powerslave, albums contenant de nombreux classiques devenus intemporels.

Captivé, et même un peu effrayé au début, c’est vrai, par les spectaculaires pochettes des vinyles dessinées par Derek RIGGS, enfant, je découvre IRON MAIDEN grâce à mon cousin aux débuts des années 80. J’apprécie immédiatement ce groupe qui développe un Heavy Metal unique, énergique et toujours extrêmement mélodique. Je décide alors d’effectuer mon apprentissage dans l’ordre chronologique de leur discographie afin de comprendre leur évolution. En effet, le groupe anglais refuse toute stagnation et, tout en conservant sa forte identité musicale construite sur des lignes de basse dominantes et des twin guitars ultra soignées, souhaite aller de l’avant. Ainsi, en 1988, la bande amenée par Steve HARRIS sort l’album Seventh Son Of A Seventh Son. De par son côté mystique et conceptuel sur les prophéties, son approche progressive (utilisation de claviers et ambiances multiples), sa qualité musicale indiscutable, son atmosphère clinique, froide et cristalline, je le considère toujours comme le chef d’œuvre absolu d’ IRON MAIDEN !

Ce double live Maiden England ’88 représente ainsi l’enregistrement des deux dates de Birmingham des 27 et 28 Novembre 1988 du Seventh Tour Of A Seventh Tour, officialisant cette fabuleuse tournée captée déjà par de nombreux bootlegs. Si The Evil That Men Do, Can I Play With Madness et dans une moindre mesure, The Clairvoyant intègrent systématiquement les set list de la Vierge de Fer, écouter les versions live des pépites que sont Moonchild, Infinite Dreams et Seventh Son Of A Seventh Son représente un pur bonheur : la paire magique de duellistes Dave MURRAY et Adrian SMITH reproduisent leurs parties respectives de guitare note pour note (le fantastique solo de Seventh Son Of A Seventh !), quel plaisir !

La basse de Steve HARRIS claque toujours autant, parfois horriblement trop comme sur Heaven Can Wait où l’ingénieur du son a du complètement s’endormir pour laisser passer cela… Son association rythmique avec Nicko McBRAIN reste un modèle de précision. Nicko McBRAIN, voilà un batteur sous-estimé : quelle frappe, quelle groove, quelle fluidité (surtout au niveau des bras). Un exemple : écouter le méchant Killers, un des meilleurs titres de ce live ! (Au passage, une pensée pour le premier batteur Clive BURR qui a nous quitté cette année…RIP)

Sympa aussi de réécouter les rares Die With You Boots et Still Life de Piece Of Mind (alors qu’on a souvent droit à The Trooper), enchaînés et bien interprétés.

J’avoue être un peu déçu par la puissance vocale de Bruce DICKINSON un peu à la peine sur le titre d’ouverture Moonchild, massacrant vraiment Run To The Hills… Ses difficultés à monter dans les aigus s’expliquent très certainement par une fatigue légitime du fait que ce concert a été enregistré en fin d’une tournée harassante de plus de 90 dates et commencée sept mois auparavant. Sauf que Bruce possède une grande technique vocale et adapte ainsi aisément la tonalité des morceaux en fonction de ses aptitudes du moment. Maiden England ’88 reste donc un excellent live mais que je classe en dessous de l’inégalable Live After Death par rapport à ma dernière remarque.

Maiden England ’88

CD1
1. Moonchild
2. The Evil That Men Do
3. The Prisoner
4. Still Life
5. Die With Your Boots On
6. Infinite Dreams
7. Killers
8. Can I Play With Madness
9. Heaven Can Wait
10. Wasted Years

CD2
1. The Clairvoyant
2. Seventh Son Of A Seventh Son
3. The Number Of The Beast
4. Hallowed be Thy Name
5. Iron Maiden
6. Run To The Hills
7. Running Free
8. Sanctuary
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FIREWIND
Days of defiance
SISTER SIN
Black lotus
KILMARA
Don’t fear the wolf
BOOMERANG
Sounds of sirens
WILD
Calles de fuego
Chroniques du même auteur
THE UGLY
Thanatology
RONNY LEE
Original retro
JAMES CHRISTIAN
Lay it all on me
SUNSTORM
Emotional fire
JADED HEART
Common destiny
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente