Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
THRASHBACK - Possessed by thrash

Style : Thrash
Support :  CD - Année : 2013
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 32minute(s)

Site(s) Internet : 
WEBSITE EMANES METAL RECORDS

Label(s) :
Emanes Metal Records
 (17/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 11/12/13
La révélation du thrash !
On le sentait venir depuis leur prestation lors du PMFF V en janvier dernier. Ca dépotait déjà grave, mais là, ça va faire mal. Très mal..

Formé sur les cendres d'un EVIL ONE obligé de se saborder en 2012 à la suite de trop nombreux mouvements internes, THRASHBACK, fondé par l'indéboulonable Speed (chant et batterie) et son éternel complice Freddy (guitare) et le dernier arrivé dans le Evil giron, Le Gorg (basse), fut un des moments forts de ce prestigieux festival. Guère étonnant dès lors de parier sur l'enregistrement d'un album au cours de cette même année.

Nerveux, explosif, Possessed By Thrash s'adresse à tous les amateurs de Thrash, qu'il soit old school ou moderne. C'est, cependant, l'aspect old school qui marque le plus, tant dans la brutalité volontaire, festive et salvatrice des morceaux que dans la conception du livret, à la sobriété volontairement minimaliste, avec ses textes tapés à la machine et son esprit DIY.

Après une intro aussi dynamitante qu'expéditive (Human Race Extinction), THRASHBACK nous offre un florilège de titres à l'image du morceau éponyme: ultra speed et rentre dedans. Un seul mot d'ordre semble animer la petite troupe: pas de quartiers ! Pour autant, malgré le chant agressif de Speed, parfois proche du Black, on ne bourrine pas pour bourriner ici. Non, THRASHBACK sait aussi accorder une place à de véritables petites perles d'incitation au neckbraking que sont les Box Of Power ou Wardance, deux créateurs de circle pits en puissance !

Comme le veut la tradition vintage, THRASHBACK se fend non pas d'une mais de deux reprises. Tout d'abord, il reprend, et de quelle manière!, le morceau d'EVIL ONE ayant donné son nom au groupe, Thrashback (paru sur l'excellent Evil Never Dies en 2009) en accélérant le tempo, ainsi que le Pounding Metal des Canadiens d'Exciter (sur Violence And Force, 1984) reprise à laquelle a participé Dan Beehler, fondateur desdits Exciter.

C'est d'ailleurs une habitude d'aller chercher des guests outre-Atlantique... La confiance semble d'ailleurs bien installée entre Speed et Jeff Waters (ANNIHILATOR) puisque ce dernier mixe l'album qu'a produit, chez lui en Normandie, Marc VAREZ, le batteur fou de VULCAIN.

Tout semble ici réuni pour que THRASHBACK perce rapidement. La France tient là un de ses plus gros espoirs en matière de Thrash et il ne tient qu'à nous - à vous, à moi - de lui ouvrir nos bras afin de l'accueillir comme il se doit. Un des futurs grands (je l'espère, en tous les cas) à suivre de très, très près.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Phiphi Le mercredi 2 avril 2014
Merci pour ta chro MarPa :) Voilà un album que j'ai acheté la semaine dernière lorsque Thrashback a fait la première partie d'ADX au Divan du Monde, et j'en suis particulièrement content. Certes, on ne peut pas prétendre que l'originalité soit au rendez-vous (on a l'impression d'entendre un album d'Exodus de 1985 !), mais quel enthousiasme, quelle énergie, quelle banane ! Il n'y a que sur le chant que je ne te rejoins pas : il est certes hurlé, mais se rapproche encore une fois beaucoup plus des voix en vogue dans la Bay Area des années 80 que d'un chant Black à proprement parler (on est loin du ton déclamatoire et possédé de l'école scandinave, ou même des tendances "post-Black" plus récentes à la Wolves in the Throne Room par exemple). Cela dit, je ne crois pas que le Black soit ta tasse de thé Marpa ;)
Commentaire de metalmp : Hé, hé... Tu me connais bien. Je ne peux prétendre être un spécialiste du Black, qu'il soit scandinave ou d'ailleurs... N'empêche, ce trio dépote grave!
Axldobby Le jeudi 19 décembre 2013

Ville : Bretagne
"Tout semble ici réuni pour que THRASHBACK perce rapidement." => Je ne pense pas, ça ne m'a pas emballé :/ J'ai même trouvé le chant poussif...
Commentaire de metalmp : "Poussif" le vocal de Speed? Ce n'est pas le mot qui me vienne à l'esprit, Axldobby... Certes, on ne peut pas considérer le hurleur comme un chanteur, n'empêche que, même si j'aspire de plus en plus au retour des vrais chanteurs, je dois reconnaître que dans ce genre particulier, il est plutôt... "séduisant", si je puis dire. Mais il est évident, aussi, que ça ne peut pas plaire à tout le monde !
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
METALLICA
Master of puppets remaster 2017
METALLICA
Metallica
EXCITER
Death machine
MEGADETH
Dystopia
DAYS OF ANGER
Death path
Chroniques du même auteur
SAXON
Unplugged and strung up
SKID ROW
United world rebellion
PAT O'MAY
Behind the pics
SAXON
Heavy metal thunder - the movie
CONTINUUM
From the depths...
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente