Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HEADCHARGER - Black diamond snake

Style : Rock
Support :  CD promo - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 42minute(s)

Site(s) Internet : 
HEADCHARGER MYSPACE 
HEADCHARGER WEBSITE

Label(s) :
Verycords
 (16/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 29/04/14
Un des meilleurs groupes français actuels
Trois ans après le superbe Slow Motion Disease qui a vu le groupe tourner en France et dans le monde, HEADCHAGER revient avec un album bourré de titres explosifs dont certains deviennent vite obsessionnels.

Les dix titres que nous offrent aujourd'hui les Caennais sont (presque) autant de hits potentiels qui vrombissent tels un moteur en furie. Un moteur qui ne demande qu'à rugir et se faire entendre. Sans lever le pied de l'accélérateur - exception faite de Heads-Up, sorte de petite virée US plus calme - HEADCHAGER trouve le parfait compromis entre Metal, Rock et Stoner, confirmant l'orientation prise avec ses derniers albums.

Les guitares sont aussi rageuses que scintillantes, le rythme déterminé et le chant chaleureux, vindicatif et rugueux à souhait confirment la position hors compétition de HEADCHAGER qui varie ses plaisirs en proposant des morceaux rentre dedans (superbe trio d'ouverture composé de Land Of Sunshine, The Diver et Don't Wanna Change Your World) avant que les guitares ne deviennent quelque peu plus légères et surprenantes (Backtracking), explorant d'autres horizons.

Après la promenade Heads-Up (qui me rappelle un peu trop ...Drifter sur l'album précédent, malgré un final plus énervé), arrrive le titre le moins réussit de ce Black Diamond Snake: One Night Stand me donne l'impression d'avoir été composé un peu trop rapidement et me fait peu d'effet (au même titre, un peu plus loin, que Blazing Star, trop facile, trop simple, au regard de la qualité des autres compositions)

Les turbos reprennent toutefois du service avec I Wanna See You Die, titre au chant déterminé et aux guitares ronflantes. Un gros headbang live en perspective! No Fate propose quant à lui un riff à la simplicité efficace, qui évoque tout autant ACDC qu'IRON MAIDEN tandis que Time Rider conclue cet album sur une note joyeuse et presque optimiste sur fond de rythme chantant et entrainant.

Avec Black Diamond Snake, HEADCHARGER nous offre un album dans la lignée de Slow Motion Disease, mais à l'effet de surprise moindre. On ne change pas une équipe qui gagne, ni une recette qui fonctionne et HEADCHARGER demeure un des poids lourds du Metal français actuel.

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DOM DUFF
Roc'h
NIRVANA
Live at reading
JOHN WETTON
Raised in captivity
BON JOVI
The circle
SYBERNETYKS
Dream machine
Chroniques du même auteur
SYRENS CALL
Raging waters
INCRY
Pandore
STEEL PANTHER
All you can eat
FACE DOWN
The runaway
THE DEAD DAISIES
Revolucion
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente