Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SLEARS - Far away from getting somewhere

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 41minute(s)

Site(s) Internet : 
SLEARS FACEBOOK
SLEARS WEBSITE

Label(s) :
Enghardt Media
CE Promotion
 (10/20)

Auteur : rebel51
Date de publication : 05/11/14
Hyper décevant !!!
A nouveau, les Allemands font parler d’eux sur la scène mélodique et ce nouveau combo SLEARS nous propose aujourd’hui son 1er opus. Si la musique est toujours accueillie par votre serviteur avec espoir et entrain, car décortiquer un nouvel album est toujours source de découvertes et de plaisir, sur ce Far Away from Getting Somewhere mon attrait pour le hard rock mélodique en prend un coup. Il y a beaucoup de mélodies certes sur ce disque, mais la bouillie sonore envahit tellement mes oreilles, par un production trop brute, trop épaisse et avec une basse beaucoup trop présente pour être efficace, que cela finit par lasser. La voix de Peter KANDLINGER trop en arrière, trop étouffée parfois, a du mal à sortir les compositions de leur ornière, malgré ses efforts soutenus. A part 2 ou 3 compositions comme Spit Or Swallow (à la fin de l’album en plus) ou Fading voire Follow Me, légèrement plus accrocheurs que les autres et qui laissaient entrevoir de bonnes choses, les titres sont courts et se veulent incisifs. Malheureusement, le but n’est pas atteint, il n’y a pas assez de développements, et certains comme Alive ou Reborn auraient mérité une expression musicale plus importante. La question est de savoir ce qu’ont voulu nous proposer les musiciens : du hard rock, du metal ou du speed. C’est un mélange de ces styles finalement, qui aurait pu déboucher sur une galette intéressante voire innovante, mais malheureusement je cherche toujours dans quel style ils se proposent de nous faire frémir. Hélas point de frisson, point d’envolées mélodiques, quelques bons soli de guitare certes de ci de là mais c’est bien trop peu pour attirer des auditeurs exigeants. Espérons que ce 1er effort n’est qu’une ébauche de leurs qualités et que leur avenir sera plus souriant et moins sombre que ce disque, très décevant sur ses 41 minutes, faites de démonstrations techniques plus que d’une œuvre musicale attirante. Peut-être à bientôt SLEARS!
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
VOODOO HILL
Waterfall
MAGNUM
Vigilante
JEFF SCOTT SOTO
Lost in translation ré-édition 2009
THE KORDZ
Beauty & the east
WHITE WIDDOW
Victory
Chroniques du même auteur
BLACK DIAMONDS
Once upon a time
SINESTRESS
Miedo
LEIZE
Cuando te muerden
GRAND DESIGN
Thrill of the night
RADIATION ROMEOS
Radiation romeos
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente