Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BRAINSTORM - Scary creatures

Style : Melodic Speed Metal
Support :  MP3 - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 55minute(s)

Site(s) Internet : 
BRAINSTORM WEBSITE

Label(s) :
AFM
 (16/20)

Auteur : Jan
Date de publication : 28/01/16
L’entame d’une résurrection lazarienne...
Après avoir entamé un tour de montagnes russes qui aura duré 9 longues années, alternant albums plutôt solides et d’autres moins, le quintet allemand, originaire du land de Baden-Württemberg, a trouvé le moyen de se ressaisir en 2014 avec un intéressant Firesoul qui renouait, en partie, avec la fougue de ses débuts. Aujourd’hui, c’est un tout nouveau groupe qui se dévoile à nous, non pas qu’il ait changé la recette qui a pu le propulser parmi les élites du heavy metal européen il y a plus de 14 piges, mais il confirme avec Scary Creatures qu’il en a toujours dans le pantalon et qu’il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Après tout, même s’il n’a pas toujours été très inspiré musicalement, le combo reste une valeur sûre dans le style qu’il pratique. Ou, plus exactement, l’est redevenue récemment avec le pas si mauvais On The Spur Of The Moment.

Scary Creatures est déjà le 11ème opus des teutons et il fallait bien que ces derniers marquent le coup en décidant d’emprunter une voie plus personnelle textuellement parlant. Ce que Andy B. FRANCK, charismatique frontman de la formation, a maintes fois confirmé dans les interviews auxquelles il s’est collé ces derniers mois. Scary Creatures est un résumé des questionnements intimes de certains membres sur le monde qui les entoure, joliment illustrés par une sublime pochette peinte par Felipe Machado FRANCO. Légèrement plus sombre grâce, entre autres, aux ambiances cinématographiques induites par de discrètes parties orchestrales parsemées ci et là et qui soutiennent presque parfaitement tous les titres, cette nouvelle rondelle s’avère effectivement plus théâtrale, de par ses nombreuses interrogations philosophiques, et redonne définitivement son titre de noblesse à un BRAINSTORM régénéré.

Et cela s’entend clairement sur ce Scary Creatures. Les titres bien heavy s’entrecroisent avec des morceaux plus doux (mais jamais mollassons), laissant la part belle aux mélodies vocales et aux riffs pesants et redonnant aux chansons une splendeur qu’elles avaient perdu jusqu’au précédent enregistrement studio. Andy est très émotionnel et sa voix apporte indéniablement un plus aux compositions qui, de ce fait, gagnent en puissance et en exaltation, amenant la personne qui les écoute à ressentir une nouvelle fois quelques frissons de plaisir, ce qui n’était plus arrivé depuis le monstrueux Soul Temptation.

Même si BRAINSTORM ne brille pas par l’originalité de sa musique, la formation a su se débrouiller pour rebondir un tant soit peu afin de ne pas blaser sa fanbase, qui désespérait de revoir le groupe au mieux de sa forme sur le plan de l’inspiration. Aujourd’hui, le combo confirme qu’il sait encore écrire des morceaux dynamiquement viables qui peuvent faire mouche sur scène. Ce qui est le cas, par exemple, du titre d’ouverture The World To See, de How Much You Can Take, Where Angels Dream ou de la chanson-titre Scary Creatures, dense et atmosphérique à souhait. Au contraire, We Are..., même s’il possède la particularité que ses chœurs soient interprétés par les enfants des musiciens, déçoit beaucoup par son lymphatisme à nous proposer des lignes mélodiques et rythmiques corpulentes. Fort heureusement, le reste de l’album est plus costaud (Caressed By The Blackness, Scars In Your Eyes, Take Me To The Never) ou plus classique (Twisted Ways, Sky Among The Clouds et le bonus Lift Your Eyes To See qui fleurent bon le heavy traditionnel).

Ce retour aux affaires rassure énormément sur la capacité de BRAINSTORM à ne pas se reposer sur ses lauriers et, donc, à nous offrir encore une bonne grosse dose de testostérone et d’adrénaline. Après une période assez chaotique qui a débuté par la guimauve Liquid Monster, qui porte vraiment bien son nom, il est fort plaisant de retrouver le gros son et les mélodies que seuls nos cousins germains savent réaliser et nous suggérer, raffinés par la production du magicien Achim KÖHLER. Scary Creatures ne va pas casser la baraque, mais force est de constater que le groupe est toujours sur la voie de la rédemption musicale depuis Firesoul. Il ne manque plus qu’un nouvel opus pour que les cinq troubadours décrochent enfin la lune et renouent intégralement avec leur passé de guerriers radicaux du heavy/power metal à l’allemande. Etant réellement sur la pente ascendante, il ne leur reste plus qu’un essai à transformer en mêlant les arrangements orchestraux de Scary Creatures avec la puissance de Firesoul sur un prochain album qui, je l’espère, ne mettra pas mille ans à sortir et qui n’inversera pas la tendance. Encore un petit effort et BRAINSTORM pourra revenir batifoler dans la cour des grands. En attendant, il ne nous reste plus qu’à patienter, allumer un petit cierge et réciter une prière pour que nos desideratas soient enfin exaucés. Et pourquoi pas, en plus, faire un petit trip à Lourdes pour que le miracle ait encore plus de chance de se produire dans les deux ans à venir ? Dieu soit loué, Scary Creatures apaise d’ores et déjà nos craintes et peut être, à juste titre, l’entame d’une résurrection lazarienne sur le long terme...

Line-up :

Andy B. FRANCK (chant)
Milan LONCARIC (guitares)
Torsten IHLENFELD (guitares)
Antonio IEVA (basse)
Dieter BERNERT (batterie)

Equipe technique :

Achim KÖHLER (production, enregistrement, ingénierie, mixage, mastering)
Andy B. FRANCK (concept artistique)
Alex KÜHR (photographie)
Thomas EWERHARD (graphisme intérieur de la pochette)
Felipe Machado FRANCO (artwork)

Clip vidéo officiel de The World To See.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DRAGONFORCE
The power within
CAIN'S DINASTY
Madmen, witches and vampires
POLARIS
Divination
VEXILLUM
Neverending quest
TRAUMER
Avalon
Chroniques du même auteur
KREATOR
Gods of violence
MAD ARCHITECT
Journey to madness
DARK MOOR
Ars musica
SEVEN KINGDOMS
Decennium
EPYSODE
Fantasmagoria
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente