Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MANGROVE - Days of the wicked

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 37minute(s)

Site(s) Internet : 
MANGROVE FACEBOOK

Label(s) :
Transubstans Records
 (17/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 12/04/16
Formidable bouffée d'air
La carrière du trio suédois MANGROVE a débuté au milieu des années 2000 pour donner coup sur coup deux albums : Endless Skies (2009) et A Distant Dream Of Tomorrow (2010). Après quoi, plutôt que de trouver un rythme de croisière, le parcours du groupe s'interrompit pour ne reprendre que récemment et aboutir à Days Of The Wicked. Je peux vous assurer qu'il eut été dommage que le groupe ne délivre pas cet album ! Réunissant tant l'héritage des années 70 que celui du début de la décennie 80, avec notamment des emprunts à la concision de la New Wave of British Heavy Metal.

En dépit de ce terreau ancien, MANGROVE ne se résume pas à une somme d'influences et ce, pour deux raisons : la qualité de l'interprétation et la capacité du groupe à offrir des compositions solides et attachantes.
La marque de fabrique en termes d'interprétation est ici le chant de Jani KATAJA (par ailleurs bassiste) s'avère volatile, puissant, capable d'envolées maîtrisées dans les aigus. On croirait une fusion du jeune Ozzy OSBOURNE, des intonations plaintives nasales du défunt Lane STALEY (ALICE IN CHAINS, pour les plus jeunes et les amnésiques) et du mordant sardonique de Dave WYNDORF (MONSTER MAGNET). Parfaitement modulée et expressive, cette voix épouse à la perfection des lignes de chant porteuses de mélodies fortes.
Le jeu de guitare de Magnus JERNSTRÖM est passablement influencé par Tony IOMMI comme le montrent certains riffs gras et tordus et des solos bluesy et nerveux (Different Pages Of Life). Même si le bonhomme est d'une efficacité dans cette facette de son jeu, il en propose heureusement d'autres : acoustique sur In The Shade, son clair et psychédélique sur Drift Away, Blues sur Days Of The Wicked...
Quant à la section rythmique, elle se situe à la fois du côté de la lourdeur (le son de basse énorme de KATAJA !) et d'une certaine finesse (le jeu de cymbales de Fredrik BROQVIST qui contrebalance sa frappe sèche).

Courtes et exemptes de tout développement superflu, les compositions sont toutes structurées autour de rythmiques imparables et de mélodies qu'on sent travaillées (notamment les harmonies) mais qui sonnent comme des évidences. Au niveau du style, le groupe alterne sans coup faillir Boogie lourd, presque Stoner sur Gambler, Blues Rock pesant à la CREAM sur Days Of The Wicked et Different Pages Of Life (avec de belles harmonies vocales qui aèrent le tout), Heavy foudroyant sur Into The Light (on croirait entendre le premier IRON MAIDEN !), Hard Rock altier et inspiré sur le magnifique Demonspirit, ballade Heavy sur Drift Away, longue pièce acoustique paisible sur In The Shade. Sur Mangronaut, MANGROVE se paie le luxe d'agencer défonces Boogie et plages acoustiques nettement plus calmes : l'art du contraste dans toute sa splendeur.

Days Of The Wicked ne contient aucun moment faible et garantit un plaisir de tous les instants, à base de Hard Rock, de Heavy Metal, de Blues Rock, de Boogie, de Rock psychédélique. Cet album délectable et jouissif démontre à merveille qu'on peut s'inspirer du passé sans régurgiter scolairement celui-ci. Messieurs de MANGROVE, merci de ne prendre trop de temps avant de livrer un quatrième album.

Vidéo de Gambler cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SIDEBURN
Eight
GLYDER
Glyder
MIDNITE CITY
There goes the neighbourhood
THREE SEASONS
Things change
MILLION DOLLAR RELOAD
Anthems of a degeneration
Chroniques du même auteur
DIO
At donington uk : live 1983 & 1987
HELLWELL
Beyond the boundaries of sin
ANVIL
Pound by pound
OLD MAN WIZARD
Blame it all on sorcery
TWISTED TOWER DIRE
Make it dark
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente