Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
KVELERTAK - Nattesferd

Style : Metal
Support :  CD - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 47minute(s)

Site(s) Internet : 
KVELERTAK WEBSITE

Label(s) :
Roadrunner Records
 (17/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 21/07/16
Inclassable, moderne avec de vieux ingrédients
Je n’y arrive toujours pas, prononcer le nom de ce groupe norvégien, KVELERTAK, un nom à coucher dehors vous me l’accordez quand même ! C’est avec beaucoup de curiosité que je m’intéresse à leur nouvel album Nattesferd, après avoir lu beaucoup de bonnes critiques de leurs disques précédents.

Premier constat, le son est chaud, rond, naturel, vintage je dirais, avec des doubles guitares sonnant seventies me faisant penser à THIN LIZZY. La couverture du disque est en parfaite adéquation à leur musique : sobre, rétro avec un petit côté spirituel.

Le chant évolue dans un registre agressif à mi-chemin entre black metal (Berserkr) et hard core avec peu de vocaux clairs. L’attitude générale tourne vers le punk rock (Bronsegud (SSQ) ) mais le travail ultra soigné sur les guitares nous en éloigne. KVELERTAK multiplie les paradoxes de ce genre, ce qui fait que leur musique demeure inclassable !

La batterie sur chant black de Dendrofil For Yggdrasil, en ouverture, évoque le SATYRICON période actuelle, beaucoup de groove et un refrain efficace. L’exemple de Svartmesse l’illustre encore davantage. Les paroles sont en norvégien, encore une spécificité de KVELERTAK !

Je savoure également les parties plus classic rock comme 1985 ou Ondskapens Galakse évoquant le rock hard d’un AIRBOURNE.

KVERLETAK possède un vrai talent de composition en créant de belles mélodies et parvient à varier les styles au sein d’un même album tout en conservant un ensemble homogène. C’est plutôt bluffant et en tout cas très réussi. Le superbe morceau titre résume fidèlement l’ambiance de Nattesferd : cela démarre par un instrumental, suivi d’un gros riff rock, puis tombe dans le punk doté d’un refrain mélodique et d’un solo captivant, débouchant finalement sur une partie de guitare acoustique accrocheuse.

KVELERTAK apporte ainsi de l’originalité et de la variété à notre scène et arrive avec brio à produire du moderne avec de vieux ingrédients, bravo !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
LINKIN PARK
One more light live
AFTER MANY DAYS
After many days
STÖMB
Duality
BLACKDUST
Beyond ashes
CROAK
2
Chroniques du même auteur
OROB
Into the room of perpetual echoes
LYNYRD SKYNYRD
Last of a dyin’ breed
STRYPER
No more hell to pay
IRON MAIDEN
Maiden england ’88 (dvd)
CREMATORY
Antiserum
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente