Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HANIBAL DEATH MACHINE - À bout de souffle

Style : Metal
Support :  MP3 - Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du groupe
6titre(s) - 22minute(s)

Site(s) Internet : 
HANIBAL DEATH MACHINE FACEBOOK

Label(s) :
M&O MUSIC
 (17/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 03/03/2021
Oppressant à couper le souffle !
Après Birth et Sombres Visions, À Bout De Souffle – sorti en février 2019 chez M&O Music – est le troisième EP d’HANIBAL DEATH MACHINE.

Le dernier 6 titres me confirme que ce groupe possède une patte qui lui est propre. Certes industriel, leur Metal fonctionne généralement en séquences mais sur des riffs très Heavy, voire parfois Doom. Les ambiances sont des plus sombres et cette obscurité est renforcée par la voix rauque et grave de Jean-Luc LORET. Je souligne le fait que si derrière lui progresse une inexorable mécanique rythmique, le chant parvient à suivre des lignes mélodiques accrocheuses. Bien que le qualificatif puisse paraître ici quelque peu dévoyé, plus d’une fois je me suis surpris à fredonner un refrain après quelques écoutes. N’allez cependant pas imaginer que lesdites mélodies sonnent comme des bluettes de Hard FM.

Samples, synthés et bruitages divers font régulièrement irruption – tels des exhausteurs de goût – afin d’ajouter une teinte à l’atmosphère, de contextualiser un propos ou d’appuyer une rythmique. Je note l’intelligence de leur utilisation jamais gratuite, plutôt assimilable à un grand souci du détail.

Le caractère social, humaniste et engagé des paroles ne fait aucun doute et, cerise sur le gâteau, les textes en français ne relèguent pas le message au second plan pour nous-autres francophones. Vsio horosho y todo está bien, ceci n’a pas empêché HANIBAL DEATH MACHINE de tourner en Russie ou en Espagne.

Allez, il ne me reste plus qu’à vous dévoiler mes grands moments de l’album… Ta-daaa !

« Essaie de n’pas crier ! » Waouh, l’entrée en matière de Jean-Luc sur L’Enfer avec ce cri à glacer le sang, évitez de faire pareil à la maison sans échauffement. C’est un morceau qui ne se distingue finalement du Heavy Metal traditionnel que par l’absence de solo. Une constante chez HANIBAL DEATH MACHINE qui ne poursuit qu’un objectif : rechercher l’efficacité absolue en s’interdisant de recourir à la moindre fioriture démonstrative.

Riff écrasant, riff oppressant, nous voici partis En Guerre contre la misère et puis soudain à 2’45’’, il y a cette atmosphère éthérée grâce à laquelle je me dis qu’un autre avenir est possible, sauf que non, la gratte revient et rend palpable toute l’ironie du discours politique.

Avec Pantin D’Acier une autre caractéristique d’HDM me saute à la tête : je suis dans un univers de poésie où la musique met en valeur le poème et vice-versa. Les mots sont simples mais questionnent : robot qui voudrait être humain ou bien Homme qui se métamorphose en robot ? Toujours est-il que le visage change, se mue en boucle sonore et y perd son sens.

La capacité à transformer un morceau en œuvre multimédia est une dimension aujourd’hui indissociable de tout projet musical. Encore un talent d’HANIBAL DEATH MACHINE qui se passe de commentaire. Je vous renvoie juste à la vidéo d’I Have A Dream en lien ci-dessous et vous laisse juge.

Sur Le Cliquetis mais encore plus sur Fer Rouge, il y a cet effet de riffs qui entrent en résonance et ouvrent une nouvelle dimension dans laquelle les éléments se pressent comme pour tester notre résistance au stress. Jolis passages de Corentin ALTAR, flippants à mort !

Quel plaisir de découvrir un groupe avec une personnalité aussi forte qu’ HANIBAL DEATH MACHINE et l’album À Bout De Souffre me semble être un excellent billet d’entrée pour leur univers, alors go ! À tester d’urgence.

I Have A Dream : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
EL ROYCE
Black saints of bourbon street
SAFEMODE
Gold digger
MAGNUS KARLSSON'S FREEFALL
Kingdom of rock
WALNUT GROVE DC
Walnut grove dc
INNERFIELD
Innerfield
Chroniques du même auteur
BARRAKUDA
(2nd ep)
MAD CHICKEN
Eggsplosion
THE BLACK VAULT
One way
MISFIRE
Sympathy for the ignorant
AGAINST EVIL
End of the line
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente