Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HEX A.D. - Funeral tango for gods & men

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2021
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 48minute(s)

Site(s) Internet : 
HEX A.D. FACEBOOK

Label(s) :
Fresh Tea records
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 22/10/2021
De bien belles funérailles
Mine de rien, le quartette norvégien HEX A.D. taille sa route sans coup férir, ponctuant sa progression d’albums sans cesse plus affinés et attractifs, porteurs d’une version renouvelée du Hard et du Heavy des années 70. Sortis de manière confidentielle, les deux premiers albums du groupe (Even The Savage Will See Fair Play, 2014, et The Last Nail In The Coffin Lid en 2016) n’étaient pas apparus sur mon radar. Par contre, Netherworld Triumphant (2018, relire la chronique ici : cliquez ici) avait positivement attiré mon attention, avant que Astro Tongue In The Electric Garden n’achève de me convaincre en 2020 (cliquez ici). Rompant avec le rythme d’un album tous les deux ans, Funeral Tango For Gods & Men vient battre le fer tant qu’il est chaud et approfondir les avis positifs recueillis par son prédécesseur.

HEX A.D. n’a pas fondamentalement changé sa formule et se propose encore et toujours d’accommoder des ingrédients 70’s et 80’s, avec une approche modernisée et non pas strictement vintage. Outre la peinture de la pochette qui évoque ostensiblement l’exubérance des 70’s, le groupe a retenu de cette décennie un goût avéré pour des compositions qui font la part belle aux ambiances contrastées. C’est ainsi qu’un riff peut à la fois être lourd et teinté de Blues. Le chant se pare d’intonations chaleureuses et subtiles. Et puis, il y a ces claviers vintage que l’on croirait échappés d’enregistrements perdus de Ken HENSLEY à la grande époque d’URIAH HEEP, et qui ont de multiples qualités, comme épaissir le son, créer des ambiances solennelles et conférer un voile fantomatique si nécessaire. On ajoutera une appétence avérée pour des ambiances dramatiques, rendues de manière assez théâtrales. Cela s’incarne particulièrement dans les compositions les plus longues (pas moins de trois morceaux dépassant les huit minutes et un frôlant les sept minutes !), lesquelles abondent en séquences successives, selon une logique presque progressive.
Du début des années 80, le groupe a retenu un sens affûté des riffs concis et nerveux, ainsi qu’un goût pour les ambiances sinistres, typique d’un certain Heavy Metal torturé et ésotérique (songez à PAGAN ALTAR ou WITCHFYNDE). Des périodes postérieures, le groupe a retenu des vocaux qui se font par moments impérieux, agressifs, des riffs tranchants et massifs, des lignes de basse métalliques et épaisses.

Merveilleusement équilibré entre finesse et puissance, entre efficacité et complexité, ce cinquième album est du genre qui charme d’emblée, mais qui gagne en adhésion à chaque écoute successive. Bref, une sorte de petit miracle de bon goût.

Vidéos de All The Rage (avec la participation du soliste Rowan ROBERTSON, ex-DIO) cliquez ici et de One Day Of Wrath, Another Gesture Of Faith cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
STAMINA
Permanent damage
STONEWALL
Victims of evil
TITAN STEEL
The force
ORCHID
The zodiac sessions
BASTET
Bastet
Chroniques du même auteur
WITCHFINDER
Hazy rites
LEGIONNAIRE
Dawn of genesis
SOMNENT
Gardens from graves
MIDNIGHT PREY
Uncertain times
CYANNA MERCURY
Archetypes
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /