Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
FM - Thirteen

Style : Rock FM / AOR / Westcoast
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 54minute(s)

Site(s) Internet : 
FM FACEBOOK
FM WEBSITE

Label(s) :
Frontiers Records
 (18/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 07/03/2022
La voix en or est toujours là !
Comment aborder ma première chronique d'un groupe qui a marqué le Melodic Rock de son empreinte sans être impressionné par sa (longue) carrière débutée en 1984. Bon, je ne vous referai pas le panégyrique de la formation, ce serait trop long et Remifm l'a déjà (bien) fait dans une précédente chronique (cliquez ici). Sachez juste que le "line-up" présent depuis 2008 est composé de Steve “The voice” OVERLAND (chant et guitare), Merv GOLDSWORTHY (basse), Pete JUPP (batterie), Jim KIRKPATRICK (guitare) et Jem DAVIS (claviers). Thirteen est comme son nom l'indique leur treizième ouvrage depuis leur reformation et l'album est produit par le groupe lui-même. Comme on dit, on est jamais mieux servi que par soi-même. N'ayant que peu écouté la discographie du groupe, c'est avec une oreille relativement neuve, que j'aborde cet album.

Le premier constat, c'est que divers styles musicaux sont présents, allant de l'AOR au blues, en passant par le country rock et le rock FM. Comme à l'habitude les titres sont assez longs.

Le premier morceau Shaking The Tree est un mid-tempo à la limite du hard FM, lancinant, puissant et majestueux. Steve OVERLAND s'impose sur une ligne de chant grave et élégante. C'est comme si les années n'avaient aucune prise sur sa voix. Les guitares jumelles sont du plus bel effet sur le solo. Le morceau qui suit, Waiting On Love, est de l'AOR somptueux ! La voix de Steve OVERLAND est tellement chaude, enveloppante, et je dirais même ensoleillée. Les chœurs sont absolument délicieux ! Je suis sur la côte ouest des États-Unis, roulant dans une décapotable, au bord de l'océan pacifique, en plein soleil, le vent dans les cheveux (quand j'étais plus jeune bien sûr !). J'y trouve un petit côté EAGLES quand même. Quel régal les amis ! On passe ensuite sur du rock FM avec Talk Is Cheap. Le solo envoie du lourd avec toujours ces guitares jumelles à la THIN LIZZY.

Toujours du rock FM bien énergique sur un Turn This Car Around proche de ce que fait DEF LEPPARD avec une intro que n'aurait pas renié BRUCE SPRINGSTEEN (écoutez la ligne de piano pour moi c'est évident !) et toujours Steve OVERLAND qui emmène tout ça à fond. Le solo est délicieux.

Love And War commence comme du country pour filer vers un mid-tempo bien appuyé et entêtant. La ligne vocale est cousue main, un travail d'orfèvre ! Jim KIRKPATRICK balance un solo très inspiré. Long Road Home est un morceau typé country rock mais le genre musical n'a ici que peu d'importance, l'essentiel étant de se régaler en se focalisant sur la voix d'OVERLAND absolument époustouflante (de l'or en barre je vous dis !) appuyée par des chœurs de toute beauté et un solo qui emballe le tout. Il faut quand même noter ici que Jim KIRKPATRICK est un guitariste redoutablement efficace.

Be Lucky est un morceau qui se laisse écouter mais de formule très classique et déjà été entendu trop de fois. Avec Every Man Needs A Woman et Just Got Started, je reviens sur un rock FM assez musclé et des guitares qui se tendent et deviennent plus agressives sur le premier morceau pour déboucher sur un solo bien sévère. C'est un titre tout à fait calibré pour la scène et il sera certainement joué lors de leur prochaine tournée européenne. La rythmique de Just Got Started manque, pour moi, de finesse. Je trouve le tout un peu “lourdaud”.

On continue dans le Rock FM avec Fight Fire With Fire, amené par des guitares flamboyantes et le chant de Steve OVERLAND qui magnifie décidément tout ce qu'il touche ! L'album se termine avec Be True With Yourself, sur une ambiance rock/blues et un solo de guitare final tout feu tout flamme.

Les amateurs d'AOR au sens large devraient donc se régaler sur cet album. Selon mes goûts, deux titres m'apparaissent inférieurs mais si je compte bien, il y en a quand même 9 autres qui doivent être vraiment écoutés. Et puis, ne serait-ce que pour la voix de Steve OVERLAND, qui est un pur joyau, ce serait trop bête de passer à côté !

Waiting On Love : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le dimanche 8 mai 2022
Après plusieurs écoutes, je trouve cet album vraiment formidable malgré la variété des styles empruntés... Belle chronique qui résume bien le propos ! Un bon 19/20 pour moi...
Commentaire de JMM213 : Merci Remifm pour ton appréciation. On est d'accord il faut l'écouter plusieurs fois !
Laudrome26 Le mardi 8 mars 2022

Ville : Romans sur Isére
Belle chro qui donne envie !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
THEANDER EXPRESSION
Wonderful anticipation
CARE OF NIGHT
Love equals war
WETTON / DOWNES
Icon 3
DECARLO
Lightning strikes twice
MOON LAND
Moonland
Chroniques du même auteur
FANS OF THE DARK
Fans of the dark
CAP OUTRUN
High on deception
VOLBEAT
Servant of the mind
NEWMAN
Into the monster's playground
SERIOUS BLACK
Vengeance is mine
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /