Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Dossier :  Satan Story ( SATAN )
Date de publication : 08/03/08
Auteur : Nico
Newcastle-upon-Tyne, Angleterre, 1979. Comme tous les groupes « Hard Rock » Anglais de cette époque, SATAN va faire partie intégrante de cette vague qui va révolutionner le Métal ; la NWOBHM ( New Wave Of British Heavy Metal ou Nouvelle Vague du Heavy Métal Anglais).
Ce sont les deux guitaristes, copains de collège et issus de milieux ouvriers , Steve Ramsey et Russ Tippins, qui vont former le groupe. A cette époque leurs idoles se nommaient JUDAS PRIEST, SCORPIONS, BLACK SABBATH entre autre.
C’est Russ, qui le premier s’est acheté une guitare et a commencé à se faire les doigts sur des titres comme Doctor, Doctor (UFO) ou Paranoïd (BLACK SABBATH) ; Steve impressionné par le résultat décide alors lui aussi d’acquérir sa propre machine à riffs. Son professeur ?…Russ tout simplement. Rapidement ils progressent ensemble et offrent à leur camarades de collège leur tout 1er concert ( des amis complèteront le groupe) ; au programme des reprises de BLACK SABBATH, UFO, MOTORHEAD ou RAMONES.
Peu de temps après ils trouvent leur bassiste en la personne de Graeme English.

C’est Steve qui trouve le nom du groupe et son logo. Pourquoi le nom de SATAN ? Tout simplement car à l’époque ils sont tous fans de BLACK SABBATH et que le Diable n’a pas encore mauvaise presse ; c’est donc en toute insouciance et sans aduler le dieu des Enfers, que SATAN est choisi.
Ils trouvent par la suite un chanteur, Trev Robinson et un batteur, Andy Reed ; le groupe est au complet et peut ainsi affûter son Métal. Ils acquièrent vite une solide réputation et on les qualifiera même de « IRON MAIDEN en plus Speed ». C’est ainsi que SATAN décide de réaliser une K7 Démo dans un studio (Guardian), sans ambitions particulières, mais très excités par cette 1ère expérience.
Cette démo 4 titres, enregistrée sur un 24 pistes, eu un succès rapide auprès des fans , et c’est ainsi que la décision du groupe d’auto produire un 45t avec deux des titres de la démo (Kiss of Death/ Heads will Roll) fut prise. Le Studio Guardian s’aperçu rapidement que le groupe avait le vent en poupe et il proposa à SATAN d’inclure les deux autres titres (The Executionner/ Oppression) sur une désormais compilation mythique, j’ai nommé Roxcalibur.
Bien sur le groupe accepta, ce qui lui permis d’accroître sa cote de popularité.
Si le 45t fut enregistré en 1981, il ne sortira qu’en juin 1982 tiré à 1000 exemplaires qui furent vendus en 7 mois. Déjà sur ces titres, la classe, l’efficacité et le sens des compositions du groupe se font sentir, ils imposent tout de suite un Heavy Métal rapide mais mélodique qui se démarque de la majeure partie du Métal des autres jeunes groupes (plus tournés vers le Hard Rock que le Heavy Métal). Ce qui enchantent également les fans, ce sont les duels de guitares ahurissants de Steve et Russ, qui font à cette époque penser à un autre duo de choc, KK et Glenn de JUDAS PRIEST.

Mais comme souvent, la belle unité du début s’étiole, et ce sont le chanteur et le batteur qui sont remerciés et vite remplacés par respectivement Ian Swift et Ian Mc Cormack.
Le travail reprend de plus belle et rapidement une démo 8 titres du nom de Into the Fire voit le jour début 1983.(Les titres qui y figurent seront par la suite sur leur 1er 33t et la démo sera vendue à plus de 700 exemplaires). Musicalement le style SATAN est moins rentre dedans et plus mélodique ; le chant de Ian n’a plus rien à voir avec celui de Trev, mais il s’agit toujours de Heavy Métal !
Le groupe qui commence à se faire une solide réputation dans les Pubs Anglais, voit bon nombre de cette démos vendu en Allemagne, en Belgique et en Hollande ; c’est d’ailleurs grâce à cette démo qu’ils décrochent une mini tournée dans ces pays !
Si l’accueil qui leur est réservé est fabuleux, la date du 26 février 1983 de Eindhoven restera historique pour SATAN, car ce ne sont pas moins de 4 rappels qui seront assurés dans une folie que l’on imagine facilement ! Le Club DYNAMO ou cela se produisit était connu pour ses concerts (Raven, Mercyful Fate, Crossfire…) et SATAN y vécu la, sa soirée la plus inoubliable ; imaginez 300 kids en furie, de la condensation qui coule sur les murs et le batteur qui s’écroule lors dans le dernier rappel ! Oui, tout cela contribue bien sûr à élargir la notoriété du groupe et c’est tout naturellement que le label Hollandais ROADRUNNER (alors l’un des plus puissants label Heavy Métal) contacte le groupe pour leur proposer un contrat sur 5 ans pour 100000f. Après un court moment d’hésitation ( le contrat était bien sûr à l’avantage du label…), le groupe, qui voyait là l’opportunité d’enregistrer un 33t sur un gros label, avec une grosse publicité, ne sut refuser.
Nous sommes de nouveau en Angleterre en Juin 1983 , SATAN change cette fois ci de chanteur et de batteur. Oui mais dans des conditions plus originales en ce qui concerne le chant, car Ian Swift sera échangé avec Brian Ross, qui connaissait des problèmes avec son groupe AVENGER. Ce groupe (à ne pas confondre avec le groupe Allemand pré RAGE) a été créé par Brian Ross fin 82 et était basé lui aussi dans la région de Newcastle ; d’ou les liens avec SATAN. Brian Ross avait créé début 80 un autre groupe notoire de la NWOBHM, BLITZKRIEG.
Le nouveau batteur, Sean Taylor lui avait déjà remplacé Ian McCormack lors du voyage en Hollande. A ce moment là Ian avait accepté un essai avec le groupe BATTLEAXE. Ce qui devait être provisoire devint définitif quant à son absence dans SATAN.
Pour ces deux changements, vous venez de lire la version « officielle » ; il se pourrait que le groupe ait voulu changer ses deux éléments les plus faibles…

C’est donc en Août 1983 que SATAN rentre en studio pour y enregistrer ce qui sera leur album de référence pour l’éternité, j’ai nommé Court in the Act.
A sa sortie, fin 1983, les chroniques sont unanimement bonnes (Aardshock en Hollande n’hésite pas à les promulguer « Groupe Culte », alors que dans Enfer Magazine, Bruno Bages s’en est allé au bûcher, conquit et envoûté ! ). Les ventes sont plutôt bonnes mais un manque de promotion évidant empêche le groupe d’exploser et de faire une tournée digne de ce nom ; seuls la Hollande, la Belgique et l’Angleterre auront la chance de les recevoir pour quelques dates.
Mais le Diable semble jouer avec le groupe car début 1984 Brian Ross quitte le groupe (pour peut de temps après reformer BLITZKRIEG). Le nouveau chanteur se nomme Lou Taylor et il s’avère être un redoutable frontman, chose que les Hollandais auront rapidement la chance de pouvoir constater lors d’un nouvelle tournée au pays des tulipes.
La raison du départ de Brian Ross ? Il semblerait qu’il avait du mal à enchaîner plusieurs concerts de suite, ce qui dans une optique « commerciale » n’était pas bon pour le groupe.

C’est donc sous une nouvelle formation que SATAN reprend le chemin des studios pour y enregistrer leur 2ème album. Mais là changement de style et de nom qui sonnèrent le glas pour la carrière de SATAN. Mais pourquoi donc ?

En fait Lou Taylor était beaucoup plus influencé par le Hard Mélodique du fait de sa voix assez chaude ; c’est lui qui a été à l’origine des textes et des lignes de chant alors qu’auparavant c’était le fait de Steve et Russ, ceci pouvant expliquer cela.
Ce qui est sûr c’est que Lou est à l’origine du nom ; BLIND FURY était le nom d’un groupe qu’il avait créé plusieurs années auparavant. Sachez que pour la petite histoire que les noms suivants avaient été envisagés : FIREFOX, DYNAMO (en souvenir de Eindhoven) et RASCALLE ! Lou pensait que le nom SATAN perturberait de manière négative la carrière du groupe, car de plus en plus de groupes dits « Satanique » voyaient le jour.

Des nouveaux musiciens, un nouveau nom, une nouvelle optique musicale, BLIND FURY pouvait enregistrer une nouvelle demo promotionnelle (juin 1985) et après que ROADRUNNER ait donné son accord, le groupe rentrait en studio en Août.
Out of Reach sort en fin 1985. Si le Heavy Métal renter dedans est oublié, il n’en demeure pas moins que cet album à tout pour plaire et allie avec succès la Puissance, la Finesse et l’Efficacité. La voix chaude de Lou apporte incontestablement beaucoup aux compositions.
Mais voilà les fans de la 1ère heures sont déboussolés par ce changement de cap et ils ne retrouvent plus en BLIND FURY l’esprit de SATAN…d’autant plus que Lou voudrait rendre encore plus soft le Métal du groupe… ! Les ventes ne suivent pas (excepté au Canada !), c’est la déception…et la fin du contrat avec ROADRUNNER.
Les quatre autres musiciens sentent que cela ne peut plus continuer comme cela et comme vous le présentiez Lou est remplacé.
On ne peut toutefois imputer l’entière responsabilité de cet échec à Lou, car ne l’oublions pas Steve et Russ, les fondateurs du groupes, auraient pu refuser tous ces changements ; ils ne l’ont pas fait, la responsabilité leur incombe également.

Bref, désireux de récupérer ses fans le groupe se rebaptise SATAN et avec peu de moyen se remet à l’ouvrage et réalise dans un premier temps avec un nouveau chanteur, Michael Jackson (si, si ! Mais un autre bien sûr !), une nouvelle démo K7, qui fut vendue aux fans et envoyée aux Magazines ,Fanzines et Radios. STEAMHAMMER l’un des gros labels Allemands, eut en sa possession cette démo (qui se nomme Into the Future) et prit contact avec le groupe. Il faut préciser que des personnes du label étaient présentes au DYNAMO Festival 1985 et assistèrent à l’énorme prestation du groupe (avec Lou au chant).
Le contrat proposé permettait pour la première fois au groupe de travailler avec une avance d’argent conséquente ; leur réponse fut bien sûr positive.
C’est un Mini Album, Into the Future, qui sortira fin décembre 1986. Musicalement le groupe retrouve sa verve et sa manière technique, complexe et toujours mélodique de composer. On retrouve sur ce Mini LP l’esprit de SATAN, les réactions à sa sortie sont très bonnes et on attend à ce moment l’album qui va rendre à SATAN ce qui est à SATAN… Il ne faudra pas longtemps à nos Anglais pour nous proposer le 33t ; en effet six mois plus tard Suspended Sentence est dans les bacs, toujours chez STEAMHAMMER.
Mais, sans être mauvais ce 33t est une grosse déception ; le groupe stagne en Série B avec cet album qui manque de relief, et du fait de titres plutôt long, lasse sur la longueur. Le temps du succès est passé,…les espoirs s’envolent,…les nouveaux changements inhérents au groupe depuis le départ, ne vont pas tarder.

SATAN devient PARIAH ; en fait Lou avait bien senti les problèmes liés au nom, car en 1987 les groupes dits sataniques commençaient à faire parler d’eux en mal. Par exemple lors de la dernière tournée du groupe sous le nom de SATAN en Allemagne, en 1ère partie de RUNNING WILD, les habitants d’une ville insistèrent auprès du maire pour que le concert soit annulé ; et le groupe commençait à recevoir du courrier « bizarre », écrit parfois avec du sang… Il était effectivement temps de changer de nom !

Avec le recul il est évidant que le début du déclin se situe après Court in the Act, car musicalement, même près de 20 ans plus tard, cet album est toujours un des joyaux de la Couronne Heavy Métal ! Si vous ne l’avez jamais écouté vous savez ce qu’il vous reste à faire … !

 

DISCOGRAPHIE :

SATAN :
  • 45t Kiss of Death sur Guardian Record 1982 (ref: GRC145)
  • 33t Court in the Act sur NEAT Record 1983 (ref: NEAT 1012)
  • 33tCourt in the Act sur ROADRUNNER 1983 (ref: RR9894)
  • 33tCourt in the Act sur METAL BLADE 1983 (ref: MBR1016)
  • EP Into the Future sur STEAMHAMMER 1986 (ref: SH0059)
  • 33t Suspended Sentence sur STEAMHAMMER 1987 (ref: SHLP7003)
  • CD Into the Future/ Suspended Sentence 1987 (ref: SHCD7003)
  • CD Court in the Act sur REBORN CLASSIC 1993 (ref: ???) + SAVAGE Loose n Leathal
  • CD Court in the Act sur APOLLON 1994 (ref: APCY8173)
  • CD Court in the Act sur NEAT 1997 (ref: NM019) + 3 Bonus

BLIND FURY :
  • 33t Out of Reach sur ROADRUNNER 1985 (ref: RR9814)
  • 33tOut of Reach sur SMS 1985 (ref: SP25 5213)
  • CD Out of Reach sur APOLLON 1994 (ref: APCY8174)

INEDITES :
  • The Executionner sur la Compilation ROXCALIBUR sur GUARDIAN 1981 (33t)
  • Oppression sur ROXCALIBUR et 12 Commandments in Metal sur ROADRUNNER 1985 (33t)
  • Into the Fire sur NWoBHM Demo Tapes, CD Bootleg de 1993

Titres sur COMPILATIONS :
  • Hunt you down sur METAL BATTLE 1983 (ROADRUNNER)
  • No Turning Back sur METAL HAMMER 1984 (ROADRUNNER)

 


COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Dossier)
- THE VOICE OF HELL, le tremplin du HELLFEST, c'est reparti !
- Hans Joachim ROTH (alias Zeno ROTH) est mort.
- MESSAGE DU METALGRESIFEST pour 2017 !!! AVIS A TOUS LES GROUPES !!!
Dossiers du même auteur
- Soho - 1987/2003
- Touche pas à mes cornes : Take Back The Horns
- Scène Metal Norvégienne
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente