Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Live report :  Keep It True II
Date de publication : 13/04/08
Auteur : Nico

(Franzine n°27 - Mai 2004 - RASKAL) 

Que nous l’avons attendu cette nouvelle édition du KEEP IT TRUE Festival ! Et encore depuis le 19 juillet 2003 (date de la première édition, voir notre n° 23) il ne s’est déroulé que neuf mois… ! Cette année, trois fidèles compagnons furent du voyage ; Arnaud de Paris dit « Daté », François de Reims dit « Anorak » et Thierry de Bassens dit « El Konduktor ». Une autre équipe venue du Sud Ouest devait nous rejoindre sur place, « King » David, Laurent, Francis et Pascal. Le départ de cette aventure débute à la gare de Chambéry le jeudi 8 Avril à 12h45 avec l’arrivée du TGV venant de Paris. Après d’émouvantes retrouvailles il nous fallait nous reconditionner pour devenir ce que nous allions être durant 48h, des « Warriors » !
Ce fut chose faite dès l’après Mac Do, dans mon antre ou mes rangées de vinyls et de CD furent rudement malmenées… « C’est bien, ça ? », « je connaissais pas celui-ci », « J’ai pas trop aimé celui-ci », « Je l’ai aussi », « jolie pièce », « j’écouterais bien »…C’est ainsi que plusieurs dizaines de disques s’enchaînèrent à une folle allure sur mes platines, faisant soudainement accélérer le temps entre 15h et 22h…Il était temps de se restaurer et de boire une bouteille de Champagne (merci François!) et un verre de Calva (merci Arnaud !), de s’écouter encore des disques et vers 2 heures, enfin se coucher.
Le 9 avril au matin (8h), il fallu préparer le chargement du véhicule. C’est là où je vous invite pour de tels trajets à tout préparer la veille…Ne perdez pas une heure à chercher votre carte grise et votre attestation d’assurance le jour du départ vous commettriez une erreur grave…celle là même que j’ai commise. Bref  Thierry fut donc désigné au sort parmi les possesseurs de voiture qu’il restait…donc lui « El Konduktor »!
Je vous ferais grâce du trajet qui nous valu près de 8h de route. L’arrivée à l’Hôtel fut donc accueillie avec soulagement surtout qu’il ne nous restait que 2h pour nous installer, manger et partir pour le Warm Up Show (concert de chauffe). Si tout au long du trajet nous n’avions pas vu l’ombre d’un Hard Rocker ou d’une affiche, à peine rentré dans l’Hôtel, des tee shirts Cirith Ungol, Jag Panzer…firent leur apparition divine ! Ca y est le HEAVY METAL reprenait ses droits et nous redevenions des Warriors ! Bref, une douche et des tagliatelles aux champignons plus tard, nous reprenions la voiture pour un petit périple de 4km.

Le WARM UP SHOW – The Dawn of Battle!
Ce pré concert était ‘sold out’ car les 300 tickets avaient tous été vendus dès Mars. Lorsque nous sommes arrivés sur place, notre première surprise (à par les 8° ambiants) fut de constater que les groupes jouaient en fait sous une grande tente blanche ouvertes à tous et sans contrôle à l’entrée…Des Heavy Métallos de partout, à l’intérieur, dehors, à la buvette, qui rentraient et sortaient de l’Hôtel voisin (où une bonne partie des groupes résidaient), des looks de fou, des tee shirts sorti du néant (Zone Zero, par exemple, un groupe obscure suédois n’ayant sorti qu’un 45t auto produit en 1982 par exemple), des Manilla Road, Cirith Ungol, Jag Panzer, Ostrogoth, Omen comme si il en pleuvait, des vestes à patch délirantes, des ‘monstres’ Teutons de 2 mètres de hauts et trois de large, tout est au rendez vous dans une ambiance bonne enfant. Et déjà les premiers visages connus surgissent ! Outre l’équipe du Sud ouest, les grecs de BattleRoar, Jean Lucca le guitariste de Battle Ram, Greg de EAT METAL, Nick « Mac Manowar », un italien de Metal Hammer Italia, Sascha « Sir Lord Doom » de Ritual Steel et HELLION Rec… !
Sous la tente le premier groupe est WOTAN qui nous surprend agréablement avec un Heavy épique très Manowar (moins commercial), et un très bon chanteur, un album est en préparation ! C’est ensuite au Grecs de BATTLEROAR d’enchaîner, et après un petit problème technique vite résolu, ce fut une première occasion pour moi de me rapprocher de la scène pour Headbanger, un sacré show avec une attitude très positive et une Passion qui se lit dans les yeux du chanteur. Ce dernier vit vraiment le Heavy Métal épique à 100% tout en gardant le sourire ! Une épée, symbole de ce Heavy Métal épique fut brandit à moult reprises, comme pour appeler les Fans à s’unir pour ce sympathique combat qu’est un concert ! A noter un très beau moment, celui ou Marc Shelton  de Manilla Road vint sur scène pour chanter un titre du mythique groupe américain, avec les grecs dont les yeux brillaient de mille feux. Respect ! Après ce vrai départ du festival, ce fut au tour de BATTLE RAM, une autre de nos ex Future Star de s’accaparer les planches et de mettre le feu avec leur Heavy à la Omen ! Je me permis le luxe de virer un colosse de 120 kg, grâce un cou de tête qui le laissa KO, pour être tout devant, car je commençais à être chaud! Ceux qui ont cru à cette précédente phrase vont être déçu car c’était pour rire, sauf pour le fait que j’étais arrivé devant ! Retour au concert avec un BATTLE RAM hallucinant qui a vraiment mis le feu ! Des riffs en acier pur qui ne peuvent faire que bouger le plus froid d’entre vous…La démo était déjà super (tous ceux qui l’ont commandée sont d’accord), mais sur scène le groupe a pris une autre dimension ! Le chanteur outre le fait qu’il soit parfait pour le Heavy, possède un charisme qui fait mouche (un peu le chanteur de Battleroar mais en plus « dur »). Inutile de vous dire que ceux qui assistaient au show ne sentaient plus le froid, ceux qui étaient dehors non plus mais l’alcool devait y être pour quelque chose…La encore deux grands moments, les reprises de Medieval Steel (Medieval Steel) et de Cirith Ungol (Join the Legion). Excellentes tout simplement !
Puis alors que nous nous attendions à voir Ritual Steel jouer, fut annoncer une surprise !
Et oui en exclusivité le groupe américain des 80’s, HALLOWEEN, qui venait pour la première fois en Europe, vint jouer deux titres « inédits » rien que pour nous ! Limite Heavy/ thrash mais sympas avec des quarantenaires heureux de jouer !
Enfin RITUAL STEEL (dont nous avons parlé dans notre dernier n°) pris place pour un petit show que l’on va qualifier de gentil, car Sascha le chanteur (et je pense d’autres musiciens) avait dû taquiner la canette en début de soirée…Seul le titre Underground Symphonia réussi à faire l’unanimité. Nous avons failli avoir droit à un titre chanté en français, La Division de Fer, qui figurera sur leur prochain album. Ayant eu les paroles la semaine d’avant par Sascha, je n’avais qu’une « peur », c’est qu’il me demande de monter sur scène pour chanter avec lui !
Fort heureusement ce titre fut « oublié » ! Nous reprîmes le chemin de l’Hôtel (vers 3h du matin) non sans avoir croisé des Hardos en Tee shirt manches courtes alors qu’il faisait 0°…Saluons les potes du Sud Ouest pour leur nuit passée à 4 dans une 206 !


LE CONCERT – The UNDERGROUND Strikes Back!
Après un réveil difficile et un petit déjeuné copieux, c’est donc vers le grand gymnase, qui fait office de lieu de Culte Métal, que nous sommes rendus en 3 minutes chrono, l’Hôtel étant situé à 800m ! Pendant que mes collègues se ruaient sur les stands plus que bien garnis de la Métal Bourse, je m’occupais de trouver l’emplacement du petit stand de notre Asso ! Et oui la compilation FRENCH STEEL et la nouvelle version de MADE IN France étaient proposées aux Fans de Heavy ! On nous mis sur le stand des « non vendeurs » de manière très bien placée pour ne rien rater du spectacle! En plus, comble de chance, mes voisins de droite étaient toute l’équipe (le mot est faible) Grecs avec des retrouvailles avec Manos de Cult Metal Classics et Georges de On The March Zine ! Mon voisin de droite (je ne l’appris que plus tard dans la matinée, était Jess COX ! Et oui l’homme qui chante sur le premier Tygers of Pan Tang, Wild Cat, l’un des 5 premiers albums de Heavy Métal qui m’ait rendu accros à ce style ! Ah si tous les débuts de journée pouvaient être aussi agréables !
Sinon en terme d’organisation, cette année il y avait des barrières qui remplaçaient les petites tables en bois quasiment collées à la scène de l’an dernier et le service de sécurité, tout en restant cool, était plus présent également (fini la gentille anarchie de 2003).
Premier groupe à ouvrir les hostilités, nos Futures Stars de HOLY MARTYR, ce groupe italien aux relents Manilla Road surtout sur leur dernier opus ! Et juste avant, nous avions réalisé un drapeau français sur lequel était écrit « French Warmongers salute HOLY MARTYR – Keep It True 2004 et avec les prénoms des membres de l’asso et des personnes nous ayant achetée leurs CD ! ». Une façon de soutenir ce très sympathique et efficace groupe de jeunes pour montrer aussi que des français pouvaient aimer le Heavy Metal 80’s ! HOLY MARTYR devant un faible public réussit néanmoins son passage sur une grande scène, la bonne humeur était au rendez vous et le chanteur très charismatique, n’hésitait pas à mettre un casque grec sur les titres du dernier MCD réalisé à la gloire des Grecs (voir chroniques Futures Stars du dernier n°).
IRON SWORD, un trio venu du Portugal fut à mon avis le groupe qui m’a fait le moins d’impression ; le chant très viril sur des riffs très « rentre dedans » m’ont semblé trop linéaires. Leur CD sorti en 2002 est cependant recommandable (sans être exceptionnel).
DARK QUARTERER, un groupe de vétérans italiens, la référence transalpine en terme de Hard épique ambiant. En effet leurs albums Dark quarterer (1987) et The Etruscan Prophecy (récemment ré édité en CD) sont très bons. Les musiciens qui doivent approcher pour certains la cinquantaine ont encore de beaux restes, le chanteur notamment qui m’a « impressionné ». En tout cas des gens simples, sur, et en dehors de la scène.
ELIXIR ; Ce groupe anglais issu de la génération post NWOBHM (1984) fut l’un des gros espoirs de l’époque, leur démo en est la preuve ! Un Heavy/ Hard mélodique typiquement anglais qui a défaut de convaincre à 100%, permis à bon nombre de personne de savourer un bon moment de Métal 80’s !
WIZARD ; Retour au Heavy actuel, un set rondement mené ! Du Speed Heavy Métal aux fortes réminiscences Manowar ! Le titre Hammer, Bow, Axe and Sword (du CD Bound By Metal) est un vrai régal et est certainement l’un des meilleurs refrains (pour du live) du groupe ! Dommage que le chanteur ait abusé du houblon avant de monter sur scène…
CLOVEN HOOF ; Avec la formation de l’époque Dominator, ce groupe anglais issu de la NWOBHM (voir historique dans Heavy D’Avant ) a su convaincre l’assemblée plus consistante ! Un Heavy mélodique avec un très bon son et un chanteur très en verve. Avec Holy Martyr ce fut ma deuxième vraie satisfaction de la journée. Encore une fois la magie a opérée…revoir ses groupes préférés jouer en live 20 ans après les avoir découverts !
MAJESTY ; le régional de l’étape (Tarek le chanteur co organise le Festival) nous permis de chantonner de manière festive et d’oublier un peu la fatigue ! Il faut dire que des titres comme Sword and Sorcery, Heavy Metal Battlecry, Into the Stadiums et l’incontournable Keep it True (l’hymne officiel du Festival) laissent difficilement insensibles !
ATTACKER ; ce fut la surprise du Festival dans tous les sens du terme ! Le groupe américain nous a mis une de ces claques, digne de celle donnée l’an dernier par Omen ! Du Heavy Métal US 80’s dans la plus pure tradition avec un chanteur excellent maîtrisant parfaitement le « médium » et « l’aigu ». Titres anciens ou tirés du tout nouvel album, le groupe a su recueillir tous les suffrages, ce fut presque une injustice de ne pas leur laisser l’occasion de jouer un peu plus longtemps, tant le rappel fut long et fourni ! Je crois que je vais me ré écouter leurs trois albums prochainement !
BLITZKRIEG ; Le groupe du légendaire Brian Ross (Avenger/Satan ) m’a un peu déçu, il est vrai par le choix des titres (pourquoi faire une reprise de Judas, Hell Bent …plutôt qu’un titre de Satan que tous attendait ? A mon avis il y a une explication !).
Egalement par le fait qu’il était prévu qu’il y ait ½ heure de titres de Satan. Oui « il était »…Bon il faut dire que le « choc Attacker » avait été si violent que le groupe qui n’assurait pas après était « Out ». Ce fut le cas pour BLITZKRIEG, dommage.
HALLOWEEN. Première apparition de ces américains de Heavy Horror Métal des 80’s dont les vinyls sont aujourd’hui, hors de prix ! Pour commencer, la scène se transforma en petit jardin lugubre avec barrières en bois et portique en métal, comme pour mieux mettre en scène les compositions ! Les deux titres de la veille ne m’avais pas vraiment emballés, j’attendais mieux de ce groupe que je connaissait  peu. Ce fut le cas avec un Heavy Métal très viril et théâtral avec un jeu de scène du chanteur qui (comme l’an dernier Sven de Solemnity) n’hésitait pas à utiliser divers masques et autres accessoires. En plus sont visage tout de blanc maquillé avec ses cheveux très noir et un visage à la Alice Cooper faisait vraiment illusion ! Là encore pour un groupe dont la moyenne d’age doit frôler 50 ans, je vous garanti que les musiciens assurent vraiment! Certains titres sont excellents d’autres un peu moins, mais au final une bonne prestation.
MANILLA ROAD. Que dire ? Vous qui avez peut être lu leur historique dans notre dernier numéro, sachez que pour rien au monde nous ne regrettons de les avoir mis en couverture ! GEANT ! CULTE ! EXCEPTIONNEL, DIVIN…les superlatifs me manquent tant ces quatre musiciens nous ont envoûté ! Avec « King » David nous étions à la barrière et je peux vous dire que nous avons vécu un grand moment en compagnie de Mark SHELTON et de ses musiciens très complémentaires. Que dire du très jeune et super sympa batteur, des deux frangins bassiste et chanteur ? Et de Mark ce GRAND HOMME qui tout au long de sa carrière a su rester intègre et qui depuis deux ans semble revivre grâce au soutien et aux encouragement des milliers de Fans de par le monde ! Admirables de générosité et de sympathie, MANILLA ROAD, que j’ai découvert sur le tard, mérite le plus grand respect. Qu’il est loin le monde des Hammerfall, Stratovarius ou autres produits de consommation courante lorsque l’on se trouve au KEEP IT TRUE devant un groupe qui sans avoir les compositions les plus accessibles, arrive à faire chavirer une salle rien qu’en jouant SA musique de manière honnête et passionnée !  Il régnait pendant le concert comme une ambiance magique, électrique, bref quelque chose qui vous fait oublier à 2h du matin que vous avez très peu dormi et mangé en tout et pour tout dans la journée une demi portion de frite et bu quatre Coca!
Quelle frustration de ne voir le groupe qu’une heure environ, malgré nos supplications les organisateurs se montrèrent inflexibles…pas de rappel !
Il était temps de dire au revoir aux nombreuses têtes connues, de prendre une dernière photo de groupe (El Konduktor allant même jusqu’à jouer les paparazzi sur une groupie d’un autre temps pour, soit disant, terminer la pellicule… à d’autres !). Une bonne nuit courte de sommeil et se fut le retour, chargé de mille CD !  A peine arrivé, que croyez vous que nous fîmes, si ce n’est écouter des dizaines de CD fraîchement acheter et ce jusqu’à 2h du mat’… L’histoire aurait pu s’arrêter à 13h à la gare de Chambéry, mais je devais encore aller avec Nico et Johana de Planète Music, faire un Stand au concert d’Edguy/Brainstorm/ Nocturnal Rite au Transborder de Lyon le soir même…Un Week End pas comme les autres quoi !


COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Live report)
- SABATON - LYON - 18/12/14 - Transbordeur
- STRATOVARIUS - Lyon - 19/01/2010
- HARD ROCK SESSION 2015 (COLMAR)
Dossiers du même auteur
- ORANGES METALLIQUES
- Satan Story
- BANDED KRAIT - Heavy Metal 80s Underground
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente