Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Dossier :  BANDED KRAIT - Heavy Metal 80s Underground ( BANDED KRAIT )
Date de publication : 06/04/08
Auteur : Nico

(Fanzine n°31 - Mars 2005)

Début 80, sous l’impulsion des TRUST, ACDC, IRON MAIDEN, JUDAS, MOTORHEAD…puis de ENFER Magazine, METAL ATTACK et de tous les nouveaux groupes comme MERCYFUL FATE, SATAN, METALLICA…, des dizaines de milliers de jeunes ados (et moins ados) ont fait partie à cette époque, de la myriade de groupes français qui ont surgi des caves, … pour souvent ne jamais en sortir !
C’est au travers de l’un deux que nous allons faire un retour sur l’esprit qui animait ces groupes de Hard Rock comme on disait en ce temps là !
BANDED KRAIT, sera ce groupe et Patrick son chanteur notre guide. Alors fermez les yeux, replongez vous dans vos souvenirs lointains, imaginez vous début 80 à Chambéry, chef lieu de la Savoie, l’année ou sortait le premier ENFER Magazine, 1983.
A cette date le groupe au nom étrange se composait de Fonfon et Michel aux guitares, Thomas à la basse et Thierry à la batterie. Point de chanteur mais une réelle envie de jouer du Heavy Métal ! Trèves de suspense, BANDED KRAIT c’est le nom d’un serpent mortel, au corps de forme triangulaire, aux anneaux bleus et jaunes et dont l’autre nom et « bongare ».

Bref à cette époque il y avait un autre groupe sur Chambéry, DEATH LINE (dont nous avions parlé il y a plusieurs années), et les deux groupes se connaissaient bien. Chabi le guitariste de DEATH LINE rencontre un jour Patrick et dans la discussion il lui dit qu’un groupe de Heavy cherche un chanteur…Patrick en rigolant (mais avec une pointe d’envie) répond « Pourquoi pas moi ? »…et le temps passe.
Il faudra attendre plusieurs mois pour que le jour du Festival « EXPLOSION METALLIQUE » (le 15 février 1985 avec BRONX, NIGHTMARE, ATTENTAT ROCK et VULCAIN), Chabi présente à Patrick ses potes de BANDED KRAIT, rapidement un rendez vous est pris pour une première audition.
Deux ou trois jours de répétition intensive et Patrick se retrouve dans la chambre (très enfumée…) de Thierry avec une petite dizaine de Hardos assis un peu partout…Le titre retenu fut « For Whom the Bell Tolls » de Metallica…Patrick, Fan ultime de JUDAS fut un peu déçu, mais sans jamais avoir chanté auparavant réussit à convaincre le groupe et il fut accepté ! Il repartit donc avec une K7 qui contenait sept titres instrumentaux sur lesquels il devait placer paroles et mélodies ! Ce fut aussi l’occasion pour lui de découvrir le style BANDED KRAIT…Et il ne fut pas déçu…A tel point qu’il fit vite écouter la K7 à ses potes dont la première réaction fut « C’est super ! On dirait du MERCYFUL FATE et MAIDEN mélangé ! ». Fort de ce premier succès, Patrick put le soir même composer son premier titre, L’Arme X, inspiré par les XMen et Serval. Les rimes étaient plus importantes que la manière d’écrire…Dans la foulée c’est Les Anneaux du Cobra, un titre inspiré par Fonfon (qui a grandi en Inde) et par le break « oriental » du morceau. A partir de là fut inventé une légende Indienne. Ce titre chanté fit bondir de joie Fonfon qui chanta rapidement le refrain en boucle. Un Hit était né ! Les autres titres furent travaillés avec le reste du groupe dans une ambiance plus que détendue. En six mois neuf titres sont prêts ! 

L’ambiance générale est au beau fixe et Patrick est vite adopté. Bien vite le rythme répétitions, soirées apéros, bière, délires, et études (ou travail pour certains) s’installe ; bref c’est l’adolescence ! BANDED KRAIT est une bonne bande de potes qui s’éclate et qui rapidement est intégré dans la famille des groupes Chambériens, avec WINDSOR et DEATH LINE notamment.

A cette époque les goûts des musiciens « Kraiteux » (c’est le surnom qui leur sera attribué) sont Running Wild, Slayer, Maiden, Dio, Black Sabbath et pour Patrick bien sur Judas Priest !

PREMIERE SCENE:
C’est en 1985 que la première apparition de BANDED KRAIT eut lieu, lors d’une première partie d’un groupe du nom de SPEED WOLF. A l’approche de la date les Kraiteux se donnent à fond et ne lésinent pas sur les répétitions auxquelles sont rajoutées des séances « jeux de scène ». Patrick se souvient que personne n’avait de stress particulier avant cet évènement, simplement la « peur » de mal faire.
Le grand soir arrive, le groupe arrive en avance histoire de s’acclimater à l’ambiance nouvelle pour lui, d’un concert organisé. Mais plus l’heure H arrive plus le stress monte car le guitariste Michel, manque toujours à l’appel…Il n’arrivera que 10 minutes avant le début du set…dans un état second, les yeux enfumés si vous voyez ce que je veux dire.
Le concert débute devant environ 150 personnes mais rapidement Patrick et le reste du groupe se rendent compte que le jeu de scène préparé avec amour, va être mis à mal par l’ « absence totale » de Michel. Il jouera certes, mais dans un autre monde, coupé de tous. Patrick garde aujourd’hui encore un bon souvenir de cette première expérience.

PREMIER ENREGISTREMENT :
Trois ou quatre mois après ce concert, il fut décidé de réaliser une vrai démo, afin de se faire connaître et de tester les réactions des fans de Heavy. Enregistrés sur un 4 pistes, ces quatre titres et l’intro n’eurent que peut d’impact. En effet à l’image du groupe, la nonchalance ambiante ne permis pas de distribuer à « grande échelle » cette démo, qui fut en fait plus vendue aux potes qu’autre chose. Les titres sont L’Arme X, Les Anneaux du Cobra, La Horde des Huns et Soleil Levant.


CONCERT DU du 4 Janvier 1986 :
Le grand moment pour BANDED KRAIT fut sans conteste la participation à un concert qui réunit les trois groupes de Heavy Chambériens du moment, DEATH LINE, BANDED KRAIT et WINSOR.
L’idée était très bonne, mais une organisation quelque peu laxiste en terme de promotion laissa quelques traces au porte monnaie de certains…Il faut dire que pour une salle qui pouvait contenir 400 personnes, réaliser 1000 affiches (70X50) en couleur était (avec le recul) une folie vu le prix…Le pire cependant c’est quelles furent très peu utilisée pour la promotion et ont fini (malheureusement pour les collectionneurs 80’s) à la poubelle. Vous verrez, cette pourtant très réussie, affiche sur cette page.
Pour ma part ce concert fut un très bon souvenir à plusieurs titres ; tout d’abord alors en plein service militaire très loin de Chambéry, une permission faisait toujours du bien, et c’était également l’occasion de revoir les collègues et notamment Patrick, que j’allais découvrir sur scène ! Le concert réuni quand même 300 Hardos ce qui offrit aux groupes un public digne de ce nom. DEATH LINE ouvrit le bal avec son Heavy limite Thrash, et sans vraiment déchaîner le public réussi à chauffer la salle (Christophe, Chabi, Jean Pierre et Olivier je vous salut au passage !).
Puis vint le tour de BANDED KRAIT qui prit possession de la scène avec un excellent matériel (prêté par les deux autres groupes) car il faut préciser que les « Kraiteux » étaient réputés pour leur déficiences en la matière, par exemple Michel dont les cordes de guitare étaient rouillées et en guise de bandoulière avait un fil électrique… Je me souviens de l’énergie dégagée par le groupe et un Patrick virevoltant qui su se mettre le public dans la poche (il faut dire que le groupe avait une solide base de Fans !). Même si le son laissait à désirer, le Heavy Métal fut de qualité et Patrick lors d’un passage musical fut même happé par une fan qui lui fit une énorme bise !
Ce sera encore Patrick qui prend de cours ses comparses et demande (impose) à la force du micro un solo de basse à Thomas…ce dernier un peu hésitant au début ne put devant la réaction du public faire marche arrière et démarra vite aidé par Thierry à la batterie. Un super moment. En rappel il y eu de nouveau Les Anneaux du Cobra !
Bref les titres du groupe étaient taillés pour la scène et la salle lui fit un triomphe !
Le concert finit par WINSOR qui était un peu le « Motley du cru », fluo et ego à gogo, beaucoup de poudre aux yeux et au final pas grand-chose (si ce n’est des bonnes idées en terme de mélodie). Un mini feu d’artifice fut même tiré dans un nuage de fumigènes…je vous laisse deviner le résultat dans une salle « intimiste »…bref au moins WINSOR nous aura fait rire et d’une certaine manière au marqué son époque.
Le grand gagnant de cette soirée fut sans conteste BANDED KRAIT.

GALERE :
Plus tard une radio locale « Radio Ellebore » organise un concours genre Radio crochet avec différent style de rock. BANDED KRAIT s’y distingue et gagne le droit de participer à un méga Tremplin à Satolas (près de Lyon) organisé cette fois par une Radio FM nationale.
Le premier prix sera un enregistrement pour un album tout frais payé.
Le jour J le groupe entasse tous son matos dans une estafette et direction Satolas où seul le calme des lieux les accueille…Surpris et inquiet nos amis s’en prennent la route des studios de la radio place Bellecour. Sur place on leur annonce que l’organisateur s’est enfui avec le budget…bilan des courses, une journée, de l’argent et des espoirs de perdus…

DEMO part 2 :
Après des répétitions régulières et prolifiques, les Kraiteux se décident à mettre les moyens pour réaliser une nouvelle démo qui cette fois sera vraiment distribuée ! C’est donc avec un 8 piste que seront fait les prises. Des titres anciens et des plus récents (comme Lord of the Rings qui sera la dernière composition du groupe) sont au programme.
Tous les instruments sont mis en boite, mais les retards cumulés et le manque d’argent n’ont pu permettre de placer le chant au grand dame de Patrick ! Mais les espoirs étaient grands de terminer ça rapidement.

LE DEBUT DE LA FIN :

Mais voilà que l’automne et les vendanges vont changer le destin de Patrick et du groupe…En effet Patrick rencontre une gente demoiselle qui préparait un voyage autour du Monde…Il n’en faut pas moins pour que notre chanteur du haut de ses 18 ans adhère à ce projet. Trois mois plus tard il partira pour onze mois de voyages qui le conduiront d’Israël au Japon en passant par le Tibet entre autre.
A son retour le groupe  avait continué son petit bonhomme de chemin sans trouver de chanteur, mais plusieurs changements attendaient Patrick…Non pas que BANDED KRAIT l’ai remplacé, mais les paroles furent entièrement ré écrites en anglais avec un sens différent (par exemple L’Arme X est devenu Taj mahal ), les lignes de chant modifiées, le style devenait plus mélodique, presque « progressif » et surtout il y avait un clavier. Patrick eut du mal à cacher sa surprise et sa déception (même si en partant pour le voyage il savait qu’il pouvait être remplacé).

Un concert à lieu peu après à la MJC de Chambéry mais sans Patrick, (Thomas le bassiste assurait le chant) qui y assista néanmoins. Il constata que le nouveau BANDED KRAIT avait moins d’impact et que le nouveau style prêtait plus à l’écoute qu’au Headbanging…Il comprit qu’il n’avait plus sa place dans le groupe (et plus envie de la tenir).
En cette fin 1988 les musiciens du groupe eurent à se séparer pour diverses raisons liées à la fin de l’adolescence (travail, changement de région, amours…), et BANDED KRAIT splita définitivement début 1989 faute de combattants.
Avec le recul, Patrick n’a aucun regret car il n’a jamais été question d’ambitions démesurées, de carrière ou d’intérêt financier, simplement le plaisir d’avoir partager sa Passion et un peu de sa vie avec des potes. Aux dernières nouvelles Fonfon est Stewart, Thomas est toujours resté dans la musique mais pas dans le Métal et Patrick est chauffeur livreur à Chambéry !
BANDED KRAIT et ses « Anneaux du Cobra » auront marqué la génération 80’s des Fans de Heavy Métal du bassin chambérien et beaucoup s’en souviennent encore. J’espère que vous avez pu retrouver un peu de la vie d’un groupe qui a certainement existé à la même époque dans votre ville ou village et que cela vous a rappelé de très bons souvenirs…


BANDED KRAIT :

Fonfon – Guitare
Michel – Guitare
Thomas – Basse
Thierry – Batterie
Patrick – Chant

TITRES composés :

L’Arme X / Les Anneaux du Cobra / La Horde des Huns / Soleil Levant / La Mer des Ténèbres / Offrande / Road Warrior / Lord of the Rings / March of the Slaves (Instrumental). 
 


COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Lolo Le samedi 18 juillet 2009

Ville : Cognin
Que de souvenirs.....çà fait du bien de revenir en arrière de temps en temps !!!
 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Dossier)
- IRON MAIDEN - La Bête a 40 ans - 2ème partie (1986 - 2014)
- Triste mois de Mars...
- Chili - Argentine Chroniques CD
Dossiers du même auteur
- Chili - Argentine Chroniques CD
- Scène Metal Norvégienne
- Generation 80's - Khrom
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente