Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Live report :  HARD ROCK SESSION - COLMAR 10/08/14 ( AIRBOURNETARJAMOTORHEAD )
Date de publication : 13/08/14
Auteur : Hellfire Paco
Convaincu par la session 2013, c'est avec enthousiasme qu'un crew réduit de chez METAL INTEGRAL s'empresse de traverser la Suisse afin de rejoindre Colmar sans passer par nos autoroutes chargées du mois d' Août !
Aussitôt arrivés, aussitôt servis ! A peine dix minutes après avoir pris place dans l'amphithéâtre de la Foire, BLACK RAIN ouvre le bal avec son Glam-Rock 80's. Les français semblent un peu timides dans ce lieu un peu (trop) grand pour eux et malgré une foule déjà extrêmement présente, l'ambiance peine à décoller. Il faut dire que malgré le look glam assumé, le quatuor peine à transmettre l’énergie de sa musique. La set list est agréable sans plus et les meilleurs morceaux sont joués sur la fin ; seule la reprise de TWISTED SISTER améliore le niveau d'un concert assez terne.
Pourquoi ? Parce que la présence scénique est insuffisante pour un groupe aux prétentions surdimensionnées, parce qu'il manque ce petit quelque chose qui fait la différence, parce que Swann au chant semble être gêné sur certaines parties vocales et peu à l'aise devant le public, parce que les musiciens restent un peu trop statiques pour stimuler une audience qui ne demande que ça. Au final une heure de concert pour pas grand chose si ce n'est apprendre en filigrane que le producteur aurait lâché le groupe et que sans les fans (etc etc...) ils n'en seraient pas là.... Bon, avouons que c'est peut être la meilleure nouvelle de la journée puisque c'est la fraîcheur insolente du premier album qu'il faudra retrouver afin de reconquérir nos oreilles plutôt que le son tout propre des albums suivants. Il y a dans les dernières chansons du concert comme une lueur d'espoir : ce son glam rock qui a fait le succès de BLACK RAIN sur License To Thrill et qu'on ne demande qu'à retrouver.
Un peu d'humilité, un travail scénique approprié et un retour à plus de spontanéité permettra aux annéciens de revenir plus convaincants !

Place ensuite à TARJA, groupe de l'ancienne vocaliste du NIGHTWISH des grandes années j'ai nommé Tarja TURUNEN. D'emblée la différence se fait sentir et le public de Colmar se réveille... heureux de revoir sur scène une chanteuse exceptionnelle doublée d'une frontwoman hors pair ! Tarja se met tout le monde dans la poche, sourire éblouissant et regard charmeur ... elle se promène sur scène comme si elle était chez elle : une aisance qui contraste avec la première partie de cette session. Les titres s'enchaînent et les facéties de Mike TERRANA à la batterie se multiplient... toujours aussi showman ! Le spectacle est également là avec un violoncelliste captivant et un duo guitare-basse qui entoure sa chanteuse star d'une présence scénique évidente. Le show est visuellement très agréable mais la set list moins convaincante. Certains morceaux semblent moins entraînants et la voix de la belle touche des graves parfois déconcertants. Cela dit l'ensemble reste très teinté opéra rock-metal et la reprise de Gary MOORE intitulée Over The Hills And Far Away annonce une fin en forme de feu d'artifice : le public chante et danse et célèbre à n'en plus finir le retour en France de Tarja qui, lorsque vient le moment de quitter la scène, est violemment touchée par une ovation sans fin bien méritée. Visiblement émue, elle remercie longuement le public et lui fait part de son émotion, prenant plaisir à savourer ce retour réussi : la hard rock session est donc lancée !

Un groupe de fans ultra entame alors un hymne à AIRBOURNE pendant la durée du changement de plateau ! L'espace se fait de plus en plus resserré : tout le monde se hâte afin de voir à l’œuvre les australiens et leur hard rock détonnant. Sur l'intro du film Terminator, nous nous préparons à un concert du "jugement dernier" : l'ambiance est électrique lorsque les frangins O'KEEFFE et leur bande montent sur scène ! Et là, on assiste à un grand moment de rock n roll ! Joel donne le ton arpentant la scène de façon décidée, balançant ses riffs acérés et ses cris rageurs ! Les titres sont cartons et le public reprend en chœur la plupart des refrains. Et comme chaque chanson est un nouveau tube, l'ambiance ne retombe jamais : on est sur 220 volts pendant deux heures qui semblent passer à la vitesse de la lumière... c'est déjà l'heure de voir Joel fendre la foule pour aller faire son solo de guitare là haut, tout en haut de l'amphithéâtre, l'heure de voir les canettes de bière à moitié vidées virevolter dans les airs à destination (incertaine) d'un fan comblé, l'heure de hurler à s'en ruiner les cordes vocales pour montrer au camp d'en face que oui, c'est certain, on fait décidément beaucoup, beaucoup plus de bruit ! Le show est huilé à perfection mais l'on garde cette impression de spontanéité et de folie qui fait les grands concerts. Joel O'KEEFFE est un frontman absolument fantastique qui sait captiver sans même parler... il transforme à lui tout seul ces deux heures en un hommage au rock n roll pur et dur : une ambiance incroyable, une énergie sans limites, une musique qui rappelle AC DC des grandes heures avec une vélocité entraînante en plus : tous les ingrédients sont réunis pour faire de la performance d' AIRBOURNE un show magique et mémorable. Personnellement je n'avais encore jamais éprouvé cette sensation de folie lors d'un concert : bluffant !
Bravo aux programmateurs de la Hard Rock Session qui ont réussi leur coup avec les australiens et MOTORHEAD : ils ont réussi le pari de faire le plein et l’amphithéâtre le restera (plein !) jusqu'au bout !

Après cette performance époustouflante c'est donc MOTORHEAD qui termine la journée. Le trio a malheureusement bien du mal à exister après une telle débauche d'énergie et de passion. Musicalement on reste dans un rock n roll marqué Lemmy. C'est presque tout bon mis à part le chant poussif au possible. Par contre du point de vue scénique la comparaison avec AIRBOURNE fait mal. Il ne se passe rien chez Lemmy qui reste scotché à son pied de micro et son guitariste, manifestement conscient du manque, en fait des tonnes afin de combler le vide. Une impression de fin de règne fort désagréable ressort de ce concert. Je vais probablement me faire des ennemis à écorcher une véritable légende du rock mais l'heure de la retraite a plus que sonné. Il est dérangeant d'observer un Lemmy parfois hagard, regard perdu avant de s'adresser au public de manière quasi incompréhensible, sans articuler ni varier ses interventions. Je revois Paul DI ANNO tenter de faire revivre l'artiste qu'il était lors d'une des ses récentes sorties. L'alcool, c'est rock n roll, mais visiblement ça laisse aussi des traces que le temps ne vient qu'accentuer. C'est un triste spectacle au point qu'il me hâte d'entendre Ace Of Spades et de quitter les lieux. Voilà que ce fabuleux titre arrive et fait trembler une dernière fois les murs de l'enceinte avant une prochaine session l'année prochaine ! En dépit d'un leader amoindri, les fans de MOTORHEAD ressortent ravis d'avoir pu voir, entendre et admirer (si si !) leur idole et c'est la satisfaction qui l'emporte quand même !

Un grand bravo aux groupes (mention spéciale à TARJA et AIRBOURNE) d'avoir rempli les lieux d'une horde de fans de tous horizons et de les avoir conquis voire même parfois bluffés ! Une réussite que cette session 2014 qui appelle des retrouvailles en 2015 : METAL INTEGRAL en sera !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
NOCTUS Le lundi 1 septembre 2014

Ville : BORDEAUX
Merci Paco pour ce beau CR. J'avais fait l'édition 2011 avec Strato, Sepultura, Apocalyptica et surtout Judas Priest. J'avais apprécié le cadre, l'orga (et les conférences de presse) mais déploré la qualité du son de cette salle "semi ouverte" avec, à l'époque, beaucoup de résonance !
sabaton73 Le lundi 18 août 2014

Ville : ste marie de cuines
il faudrait peut-être mieux se renseigner sur l'année que vient passer motorhead avant d’écrire ce report , moi je dit chapeau . et pourtant je ne suis pas un fan absolue du groupe !!!
Commentaire de Hellfire Paco : peu importe l'année vécue et les problèmes de santé. Personnellement je pense qu'il faut respecter les spectateurs et savoir ne pas se produire lorsque l'on n'est pas en état. Ce n'est que mon avis, mais j'assiste à un concert pour passer un bon moment !
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Live report)
- HELLOWEEN, STRATOVARIUS, TRICK OR TREAT - Paris Elysée Montmartre, le 11 janvier 2011
- SONATA ARCTICA + TWILIGHT FORCE @ PRATTELN 19-10-16
- HEAVINTAGEHEMORAGYEVIL ONEARES Pacific Rock, Cergy (95), le 10 janvier 2010
Dossiers du même auteur
- HELLOWEEN TOURNEE 7 SINNERS : DE PARIS A LYON... GROS PLAN SUR TRICK OR TREAT (1ère Partie)
- FREEDOM CALL + HOLY CROSS au MARCHE GARE ( 16/04/14)
- FREEDOM CALL au MARCHE GARE LE 6 MAI : LIVE REPORT + INTERVIEW AVEC CHRIS BAY
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente