Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HONEYMOON DISEASE - Partly human, mostly beast

Style : Rock
Support :  MP3 - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
HONEYMOON DISEASE WEBSITE
HONEYMOON DISEASE BANDCAMP

Label(s) :
The Sign records
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 13/11/17
En bleu et jaune
En 2015, The Transcendence, le premier album du quartette suédois mi-filles mi-garçons, avait suscité chez moi un effet à la fois amusé et approbateur devant tant de fraîcheur énergique et positivement référencée (relire : cliquez ici). Son successeur réitère l'effet piquant et mentholé puisque nos musiciens et musiciennes en jaune et bleu demeurent plus que jamais fidèles à leur formule entre Rock'n'Roll teigneux, Hard Pop, Glam Rock et incises de guitares à la THIN LIZZY.

A défaut d'évolutions majeures, HONEYMOON DISEASE s'est attaché à perfectionner sa formule, en rendant son écriture encore plus affûtée et en mettant l'accent sur les arrangements. L'écriture, tout d'abord. C'est bien simple, on a l'impression une collection de douze tubes, que ce soit dans un registre Rock'n'Roll à la Chuck BERRY (Fly Bird, Fly High), le Glam Rock à la Suzi QUATRO (Doin' It Again), la ballade (Rymdvals), le Hard à la GIRLSCHOOL (Four Stroke Woman, Calling You), le Rock félin à la PRETENDERS (It's Alright, Night By Night) ; en toutes circonstances, le groupe propose des mélodies addictives et des rythmiques simples mais réjouissantes.

Qui plus est, le travail sur les arrangements, notamment en matière vocale, souligne encore davantage l'impact mélodique général et apporte une bonne dose de subtilité à des titres qui se veulent avant tout directs. Par moments, des ambiances veloutées permettent de mieux faire ressortir un feeling plus délicat que la simple urgence Rock, ce qui ouvre des perspectives d'évolutions intéressantes pour HONEYMOON DISEASE.

En attendant, nous voilà munis d'une bien belle collection de chansons qui font du bien, servies par un groupe qui y prend du plaisir : un cercle vertueux s'est créé entre eux et nous. A la prochaine !

Vidéo de Four Stroke Woman : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SOULMATIC
Mighty river
ALICE IN CHAINS
Dirt
BURNING EDGES
Escape
OPHITE
Basic mistakes
ANTIGONE PROJECT
Antigone project
Chroniques du même auteur
TNT
Post mortem
STONELAKE
Marching on timeless tales
VALIDOR
Dawn of the avenger
GIN LADY
Gin lady
DEEP MACHINE
Rise of the machine
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente