Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SHAKA PONK - The evol'

Style : Rock
Support :  CD - Année : 2017
Provenance du disque : Acheté
13titre(s) - 58minute(s)

Site(s) Internet : 
SHAKA PONK WEBSITE
SHAKA PONK FACEBOOK

Label(s) :
Tôt Ou Tard
 (18/20)

Auteur : Ben
Date de publication : 12/01/18
Love is all !
Quelques jours après son émouvante prestation télévisuelle à l’émission musicale Taratata, les 7 énergumènes de SHAKA PONK (Samaha, Frah, Ion, CC, Mandris, Steve et leur mascotte Goz) sortent leur 6ème album studio The Evol’ (comprendre et lire The Love). Snobé, pour ne pas dire ignoré par la quasi majorité de la presse et de l’industrie musicale françaises lors de la présentation de son premier album Loco Con Da Frenchy Talkin’ (plutôt orienté électro) en 2006, le groupe fait maintenant l’unanimité auprès d’un large public français… et finalement (forcément ?) des médias nationaux !
Le contenu mélodique, explosif et bigarré des albums de SHAKA PONK marie, fusionne savamment et avec justesse rock, metal, funk, disco, pop, électro, rap, hip hop… Les représentations, les déclinaisons de sa discographie en vidéo mais surtout en live, concerts plein d’énergie, sont toujours accompagnés de spectacles graphiques visuels époustouflants. A force de travail durant cette décennie, grâce à sa constante qualité musicale et artistique, à son énergie et obstination, à la stabilité de son line up, à son professionnalisme, mais aussi quelque part à son originalité, le groupe s’est hissé au sommet de son art, pour devenir incontestablement LE groupe français de rock de ces dernières années.

En cela, SHAKA PONK n’a plus rien à prouver. Si le précédent album The Black Pixel Ape (2014 - cliquez ici) voyait la musique du groupe commencer à tourner un tant soit peu en rond, les 13 compositions de ce nouvel album retrouvent le chemin de l’inspiration et de la profondeur mélodique. The Evol’ est lumineux, souvent gai, parfois sombre (Wrong Side, son thème et sa vidéo : cliquez ici), magistralement produit. L’artwork est une fois de plus somptueux : bébé Goz et bébé Samaha (?!) enlacés, pouvant alors être l’illustration du texte La Métamorphose de Céline COULON dont le thème est quelque peu zoo-philosophique kafkaïen. Les croquis intérieurs sont de nouveau l’oeuvre du dessinateur italien Liberatore (qui a récemment réactivé son héros Rank), après ceux réalisés pour le cd + dvd Monkeys In Bercy 13 - Geeks On Stage (cliquez ici).
Samaha et Frah se partagent le chant, rarement en duo. Invité, le génial acteur Edouard BAER vient réciter un texte désabusé sur le show-biz et ses (dés)illusions (l’excellent Slam & Slam’Ed, qui enchaîne avec le disco pop rock metal Rusty Fonky). Le plus souvent percutants, énergiques, explosifs (le refrain de Fear Ya, contrastant avec la voix enfantine de la contine, Wataman), toujours subtilement mélodiques (Gung Ho (cliquez ici), Faking Love…), les titres entrecroisent finement les styles et les époques. Rock rythmé des 60’s à nos jours (On Fire), Disco 80’s ( le tube en puissance Bunker), pop 70’s des BEATLES (Mysterious Ways - cliquez ici), rock metal moderne (Share A Line, le phénoménal Killing Hallelujah, qui se termine par une implosion, suivie de la voix de Samaha / guitare, point final-miroir de l’intro de Gung Ho). Pour la seconde fois (après Heal Me Kill Me sur l’album The White Pixel Ape de 2014), le groupe marque le pas à mi-album avec une ballade... sensuelle (Summer Camp). Enfin, les guitares (mélodies et sons), en quelques clins d’oeil (voulus?) plus ou moins anecdotiques, peuvent alors rappeler NIAGARA et son hit J’ai Vu (Gung Ho) ou THE CURE (On Fire).
A n’en pas douter, la majorité des titres de ce nouvel album vont logiquement enflammer la setlist de The Monkadelic Tour, la toute prochaine tournée de SHAKA PONK. Qui, une fois de plus, prouve et affirme, s’il en est besoin, toute son aisance et sa créativité à concocter une musique mélodique, bigarrée, taillée pour la scène. The show continues!

The Evol’ :
01 : Gung Ho – 02 : Fear Ya – 03 : Faking Love – 04 : Bunker – 05 : On Fire – 06 : Summer Camp – 07: Wrong Side – 08 : Wataman – 09 : Slam & Slam’Ed (feat. Edouard BAER) – 10 : Rusty Fonky – 11 : Share A Line – 12 : Mysterious Ways – 13 : Killing Hallelujah
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
GOATFATHER
Hipster fister
GIN LADY
Mother's ruin
JIMMY BARNES
Hindsight
HARMONIC GENERATOR
Heart, flesh, skull & bones
BURNTFIELD
Cold heat
Chroniques du même auteur
VOLA
Inmazes
THE DISTANCE
Radio bad receiver
BURNTFIELD
Hereafter
MAGNUM
Escape from the shadow garden
GODSMACK
When legends rise
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente