Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
TRAGIK - Tainted

Style : Rock FM / AOR / Westcoast
Support :  CD - Année : 2017
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 60minute(s)

Site(s) Internet : 
PHIL VINCENT WEBSITE
TRAGIK WEBSITE
ROCK COMPANY WEBSITE

Label(s) :
Rock Company
 (13/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 04/02/18
Mélodique rock déstabilisant à la première écoute
Tragique, le sentiment qui m’a traversé l’esprit à l’écoute du deuxième titre Not Over You (Listen) de plus de neuf minutes. Mais que viennent faire ces boucles de batterie électronique dans un album de rock mélodique ? Déstabilisant à la première écoute car je me trouve plongé dans une ambiance pop, limite dance ou disco, heureusement que de très bons soli viennent me rappeler que TRAGIK joue du hard rock ! Déroutant, vraiment, même si la mélodie principale finit par séduire. Cela s’avère d’autant plus surprenant que le morceau d’ouverture Welcome Back était imprégné d’un son seventies à la WHITESNAKE

TRAGIK aime donc varier les plaisirs, quitte à prendre de gros risques. De plus, ce trio américain joue la carte du visuel en affichant des playmates partout même à l’intérieur du digipack. OK pour une pochette sexy mais ici je trouve la démarche too much ! Aucun souci pour entrer dans le top 10 des
pochettes les plus hot...

Dans les éléments positifs, Phil VINCENT chante plutôt bien, je pense à Michael SWEET de STRYPER notamment sur Can’t Take It Back. Avec des influences US type DOKKEN ou WINGER, TRAGIK parvient à trouver des mélodies imparables à l’image de Into The Great Unknown doté d'un refrain AOR repris en chœur et de claviers simplistes mais justement placés. Face Of Sorrow montre un visage plus hard et fait partie des réussites de Tainted. Le contenu de ce disque est toutefois aléatoire dans la qualité, le bon (Nobody’s There ou l’énergique Tainted et ses superbes parties de guitares) alternant avec le passable (‘Til I See You Again, Regrets, Heaven). Pour un septième disque et donc une certaine expérience des musiciens (les parties de guitares sont souvent sublimes comme le solo de Out Of Nowhere), je relève un manque d’homogénéité et de cohérence de l’ensemble de ces 60 minutes qui deviennent un peu longues…

TRAGIK :

Phil VINCENT : chant, guitares, claviers, basse, batterie et programmation,
Damian d’ERCOLE : guitares,
Dirk PHILLIPS : batterie.

Not Over You (Listen) : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
TOTO
Falling in between live
HONEYMOON SUITE
Racing after midnight
WICKMAN ROAD
After the rain
CARE OF NIGHT
Connected
FERGIE FREDERIKSEN
Happiness is the road
Chroniques du même auteur
RAKEL TRAXX
Dirty dollz
RONNY LEE
Original retro
THREE LIONS
Three lions
TRIUMPH
Live at sweden rock festival
GODFLESH
A world lit only by fire
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente