Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
LED ZEPPELIN - How the west was won

Style : Hard Rock
Support :  2CD - Année : 2018
Provenance du disque : Reçu du label
18titre(s) - 148minute(s)

Site(s) Internet : 
LED ZEPPELIN WEBSITE

Label(s) :
Atlantic Records
 (18/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 14/04/18
Live légendaire, réédition 2018 !
How The West Was Won retrace les meilleurs moments des légendaires concerts de LED ZEPPELIN au Los Angeles Forum et à la Long Beach Arena les 25 et 27 juin 1972. L’ensemble de ce live a été monté de telle façon à reproduire un concert dans son intégralité. A la veille du 50ème anniversaire du groupe, LED ZEPPELIN, sous la supervision de son guitariste Jimmy PAGE, continue sa campagne de rééditions avec une nouvelle version de ce live originellement paru en 2003.

J’adore ce live pour de multiples raisons. D’abord, il reprend tous les morceaux classiques des premiers albums du dirigeable et introduit même des extraits de Houses Of The Holy qui paraîtra 9 mois après ces deux shows.

Le son s’avère excellent. Il est intéressant de découvrir les soli improvisés de Jimmy PAGE comme sur Black Dog. Il suffit d’écouter celui de Stairway To Heaven pour comprendre que ce maitre de la six cordes demeure un véritable génie. La montée crescendo mélodique de ce titre, version live, devient un moment magique pour tout mélomane ! Que dire également de la batterie… Ce live permet d’apprécier la frappe lourde et la technique du batteur John BONHAM, je le ressens immédiatement sur Immigrant Song. Complété avec le groove de la basse de John Paul JONES, la section rythmique de LED ZEPPELIN pose un socle solide (Heartbreaker). Robert PLANT, en parfaite forme, chante de façon sublime, l’émouvant Stairway To Heaven en représente la parfaite illustration.

How The West Was Won dégage une ambiance hippie, parfois psychédélique, propre à la décennie des seventies. Ainsi, il n’est pas si facile d’assimiler les 25 (!) minutes de Dazed And Confused, gorgées d’improvisations et de sonorités improbables. Il faut aussi être grand fan pour apprécier les 20 minutes de Moby Dick ou de Whole Lotta Love. Je pense toutefois que cela constitue tout le charme de ce live avec des versions très allongées et souvent revisitées. Les disques live actuels sont plus conventionnels, propres et retouchés, dans une optique « best of », à l’image du récent et néanmoins très réussi Ceremony And Devotion de GHOST. LED ZEPPELIN puise aussi son inspiration dans le blues, cela s’entend clairement sur Since I’ve Been Loving You. Mais c’est surtout le père créateur du Hard Rock (le riff de Whole Lotta Love) avec des rythmiques un peu plus dures (Rock And Roll!) que celles jouées par les groupes rock de son époque.

Quand j’écoute les trois disques de ce live, j’ai vraiment l’impression d’assister à un concert de LED ZEPPELIN (un des rares dinosaures du hard rock que je n'aurai hélas jamais vu), avec une vraie proximité avec le groupe. C’est un grand classique, à ranger avec le Made In Japan de DEEP PURPLE.

Stairway To Heaven : cliquez ici

Disque : 1
1. La Drone
2. Immigrant Song
3. Heartbreaker
4. Black Dog
5. Over the Hills and Far Away
6. Since I've Been Loving You
7. Stairway To Heaven
8. Going To California
9. That's The Way
10. Bron-Yr-Aur Stomp

Disque : 2
1. Dazed And Confused
2. What Is And What Should Never Be
3. Dancing Days
4. Moby Dick

Disque : 3
1. Whole Lotta Love
2. Rock And Roll
3. The Ocean
4. Bring It On Home
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
GENTLEMAN'S PISTOLS
At her majesty's pleasure
SIDEBURN
Jail
TYGERS OF PAN TANG
Tygers of pan tang
DAYS WE ARE EVEN
Himalaya
EVA
Blue
Chroniques du même auteur
FATE
If not for the devil
SAGA
Sagacity
SATAN JOKERS
Symphönïk kömmandöh
JIMI JAMISON
Never too late
FATE
Ghosts from the past
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente