Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
GHOST TOWER - Head of night

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2018
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 54minute(s)

Site(s) Internet : 
GHOST TOWER BANDCAMP

Label(s) :
Paragon records
 (12/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 17/11/18
Réédition d'un album récent de heavy metal traditionnel
GHOST TOWER fut une formation de Heavy Metal originaire du Nebraska, active 2007 à 2012, ayant produit en tout et pour tout deux albums : Curse Of The Black Blood (2010) et Head Of Night (2012). Le label Paragon donne une seconde chance au second opus, pourtant vieux de seulement six ans. Histoire de marquer le coup, les neuf titres originels se sont vu adjoindre trois compositions supplémentaires : soit un titre du premier album remixé, My Dear Killer, une version de Whispers From Beyond datant de 2010 (chanson tirée du premier album itou), et enfin Sable Beldam, composition ancienne, issue d'une démo éponyme de quatre titres datant de 2008).

Avec une telle démarche, on s'attend au moins à découvrir un trésor caché et... on déchante assez rapidement ! Pointons d'entrée la piètre qualité de la production sèche et faiblarde, tout juste alignée sur les critères déficients des années 80. Bien qu'assurant une exposition convenable de chaque élément, le mixage n'apporte pas l'épaisseur et la puissance indispensables pour ce Heavy Metal de tradition. Du strict point de vue sonore, on a franchement l'impression d'avoir exhumé une démo de 1985.

Hormis l'enveloppe sonore, importante mais pas essentielle a priori, reste la formule élaborée par le groupe. En l'occurrence, GHOST TOWER reprenait à son compte le Heavy Metal épique, complexe, technique, truffé de breaks, tel que purent le pratiquer FATES WARNING à ses débuts ainsi que MERCYFUL FATE. Quand bien même les compositions ne s'avèrent pas très longues, elles regorgent de ruptures, de relances. Là-dessus, le chant se veut à la fois percutant et ample, enrichi par des arrangements vocaux susceptibles d'apporter une dimension supplémentaire. Malheureusement, si l'engagement vocal est bel et bien palpable, justesse et puissance font trop souvent défaut.

Au final, Head Of Night demeure la trace d'un groupe qui ne se résignait pas à la facilité mais qui n'eut pas le temps de mûrir sa formule. En conséquence de quoi, cette réédition augmentée est destinée aux obsédés du Metal underground.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
STEEL RAISER
Race of steel
TYTAN
Justice : served !
METALFORCE
Metalforce
MASQUERAGE
Moonlight time
DEMON TOOL
Soleil rouge
Chroniques du même auteur
SURTR
Pulvis et umbra
LEONOV
Wake
MSG
The 30th anniversary concert – live in tokyo
OZZY OSBOURNE
Diary of a madman
OLD MAN'S WILL
Old man's will
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente