Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SPIRITUS MORTIS - The god behind the god

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  CD - Année : 2009
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 49minute(s)

Site(s) Internet : 
SPIRITUS MORTIS

Label(s) :
Firebox
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 28/07/09
L’esprit des morts est bien vivant !
A force d’invoquer les morts, les Finlandais de SPIRITUS MORTIS ont jusqu’à présent attiré sur eux la "scoumoune" la plus tenace. En dépit de deux albums magistraux dans un style heavy musculeux-doom ligne claire (Spiritus Mortis en 2003, Fallen en 2006), ce groupe formé en 1987 n’a jamais récolté qu’un vif mais très insuffisant succès d’estime. Leurs deux précédents labels (Rage of Achilles et Black Lotus) ont bu la tasse – pardon, le calice – et leur magnifique chanteur Vesa LAMPI a mis les voiles. Heureusement, la chance pourrait tourner avec la signature sur Firebox et l’arrivée au chant de Sami HYNNINEN, qui n’est autre que Sir Albert Witchfinder, ancien chanteur-bassiste des fondamentaux REVEREND BIZARRE. Excusez du peu !
The God Behind The God ne déparera pas dans la trop courte discographie du groupe, le maître mot demeurant celui que nous préférons : heavy. SPIRITUS MORTIS n’est pas un groupe de strict doom. Bien sûr, les morceaux longs, pesants, tortueux, vicieux et dépressifs comme Death Bride (presque huit minutes), Curved Horizon (8’30) et surtout The God Behind The God (presque douze minutes) situent le combo dans les meilleures sphères du genre, dans une veine assez traditionnelle. La manière toujours particulière qu’a Sir Albert de placer son chant parfois déclamatoire peut surprendre mais renforce au final l’aspect malsain et déjanté de ces moments doom. Plus triviaux mais terriblement efficaces (voire second degré quant aux paroles), des titres plus concis comme The Man of Steel, Perpetual Motion ou Heavy Drinker prouvent que les doomsters pratiquent avec brio l’art du coup de boule. On notera avec plaisir les guitares souvent inspirées par la NWOBHM et propulsée par une section rythmique très charpentée et très puissante.
Avec une telle réussite, SPIRITUS MORTIS doit maintenant se mettre à arpenter les routes européennes pour prêcher son évangile noir.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
WISHDOOM
Helepolis
PLANET GEMINI
Wicked
SIRENIA
Perils of the deep blue
ANTAGONIST ZERO
Nighttime harmony ep
BLOOD CEREMONY
Lord of misrule
Chroniques du même auteur
CROWNED IN EARTH
Metempsychosis
WARNING
Métamorphose
MOUNTAIN TAMER
Mountain tamer
HUNTRESS
Static
SIENA ROOT
Root jam
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente