Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
STRATOVARIUS - Elysium

Style : Melodic Speed Metal
Support :  CD - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 57minute(s)

Site(s) Internet : 
STRATOVARIUS MYSPACE 
STRATOVARIUS WEBSITE

Label(s) :
Edel Music
 (18/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 08/01/11
Magistral. simplement magistral
Si, comme l’écrivait à l’époque dans sa chronique notre ami Phil Kob, Polaris (2009) rassurait les fans de STRATOVARIUS à l’issue du conflit opposant le groupe finlandais à son ancien guitariste (et lorsqu’il n’y en a qu’un il devient généralement, avec le chanteur, un des symboles d’une formation), Elysium, second album de cette nouvelle mouture (et treizième offrande studio du groupe) devrait sans aucun doute remettre STRATOVARIUS sur une estrade de nouveau stable.

Si le thème de la pochette se veut lumineux et optimiste, rappelant le monde de Pandora (du film Avatar de James CAMERON ) celui du premier single, Darkest Hours, qui ouvre cet album magistral, illustre à merveille les inquiétudes relatives à l’état de notre planète, tandis que la musique, elle, monte en puissance, se faisant, au cours des titres, lourde ou légère, rapide ou plus lente, mais toujours sublimée par des orchestrations et des arrangements que les grands compositeurs classiques ne renieraient pas. Rien n’a été laissé au hasard, du rapide Infernal Maze à l’inquiétant Lifetime In A Moment en passant par le plus lent Fairness Justified, tout semble ici calibré pour faire mouche tant at home que live.

Timo KOTIPELTO est particulièrement en voix, alternant sans peine les intonations selon les besoins et le propos. Jörg MICHAEL, dont les dernières nouvelles concernant l’avancée de son combat contre le cancer se veulent rassurantes (il pourrait même retrouver son tabouret dès le concert parisien de l’Elysée Montmartre avec HELLOWEEN du 11 janvier – chronique à venir dans notre rubrique « Dossiers ») démontre être plus fin batteur qu’un simple bourrin de la double grosse caisse. Ceux qui l’ont suivi dans ses autres aventures (nombreuses…) le savent déjà. Jens JOHANSSON n’a plus à prouver sa maîtrise des claviers, demeurant un maître en ambiances classisantes et modernes. Lauri PORRA, lui, apporte son groove et ses diverses influences, allant du Métal au Jazz, pour marquer le rythme.

Le « petit nouveau », Matias KUPIAINEN, qui a eu la lourde tâche de remplacer son illustre prédécesseur, pourrait ici presque faire oublier Timo TOLKKI par l’immensité de son talent. Qui pourrait en douter après l’écoute de cette chanson fleuve (18’) et à tiroirs, cette pièce magistrale qu’est le morceau titre, Elysium, dont les trois parties défilent en un rien de temps.

Alors que certains pensaient STRATOVARIUS mort, ou tout du moins moribond, après le départ et le clash avec TOLKKI, les Finlandais (Allemand et Suédois inclus) prouvent que leur dernier mot est loin, très loin d’être dit. Ayant déjà fait leurs preuves sur scène, leur avenir ressemble incontestablement plus à l’illustration de l’album qu’à celle du single.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Antony666 Le jeudi 6 septembre 2018
Cet album est une pure merveille! "Under Flaming Skies" est mon titre favori d'Elysium (et depuis sa sortie, je l'écoute toujours)!
Axldobby Le mercredi 12 janvier 2011

Ville : Bretagne
Je l'ai acheté hier en magasin ! :) Je crois que la date était bien le 10 janvier ;) Je suis aux anges ! Un album bien plus pêchu que Polaris, bourré de belles et imparables mélodies ... Pfff, increvable ces STRATOVARIUS ! :)
Commentaire de metalmp : La chronique du concert de Paris du 11 janvier sera bientôt en ligne. Avec deux surprises de taille...
Axldobby Le dimanche 9 janvier 2011

Ville : Bretagne
Pandora, n'est-ce pas toutes ces contrées vierges comme l'Amérique qui subirent les ravages des colons ? Oui, Pandaro représente la Terre encore (quasi) intacte. De même, la pochette du single de STRATOVARIUS (un pélican goudronné, sur fond industriel) est effectivement en opposition avec celle d'Elysium (ce même pélican dans un monde où la nature s'épanouit). Tu remarqueras aussi que les titres du single (Darkest Hours et Infernal Maze) sont révélateurs de "destruction", de "chaos", alors que sur Elysium il y a d'abord le chaos puis l'avenir sous un nouveau jour, plus gai à travers (entre autre) le morceau final éponyme (L'élysée, terre paradisiaque et échappatoire au monde saccagé). D'ailleurs, la musique n'est-elle pas un échappatoire à la folie, au désordre, etc. ? ;)
Axldobby Le dimanche 9 janvier 2011

Ville : Bretagne
Oui, impatient ! Plus je te lis, plus j'écoute les extraits, plus je me réécoute Polaris, plus je m'impatiente. Quel sacré cercle vicieux ! J'ai apprécié ton parallèle entre le film "Avatar" et Elysium ;) Belle ouverture d'esprit, mon cher :)
Commentaire de metalmp : Je peux donc ajouter que la pochette du single est à l'exact opposé de celle de l'album: un monde détruit par la bêtise des hommes. Pandora, c'est bien une représentation de notre chère planète?
Rémifm Le dimanche 9 janvier 2011

Ville : Chambéry
Ca fait plaisir de lire ces lignes et ce dire que STRATOVARIUS retrouve son meilleur niveau !!! Après l'orage vient souvent un déluge de soleil non ??? Bzzz
Commentaire de metalmp : "Un déluge de soleil", j'aime bien cette image. Et le ciel semble effectivement se dégager pour ce groupe que je vais découvrir live Mardi. A suivre...
Axldobby Le samedi 8 janvier 2011

Ville : Bretagne
Est-ce bien le 12 janvier 2011 que sort l'album ? J'ai un doute affreux ... :'( Il est clair qu'Infernal Maze et Darkest Hours faisaient mouche sur le single, alors l'ensemble de l'album (après lecture de critiques) semblaient dévoiler un véritable chef-d'oeuvre musical ! J'ai hâte de déguster Elysium, album qui à mon humble avis dépasse les espérances (et Polaris !).
Commentaire de metalmp : Hello Axldobby. Impatient, hein?
L'album sort le 12 janvier en Asie et le 14 dans le reste du monde. Deux jours de plus à ronger ton frein, sauf si tu as prévu un voyage eu pays du soleil levant. Un breton au japon, un bon titre pour un futur Astérix, non?
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
BRAINSTORM
On the spur of the moment
REINXEED
Higher
GRAVE DIGGER
Exhumation (the early years)
SAIDIAN
Evercircle
REDEMPTION
Snowfall on judgment day
Chroniques du même auteur
TARJA TURUNEN & MIKE TERRANA
Beauty and the beat
SHANNON
Live
JC JESS
Broken bones
SOUNDCRAWLER
The dead-end host
NORBERT KRIEF
Nono
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente