Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SCORPIONS - Blackout

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 1982
Provenance du disque : Acheté
9titre(s) - 42minute(s)

Site(s) Internet : 
SCORPIONS WEBSITE
SCORPIONS FACEBOOK

Label(s) :
EMI
 (19/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 23/09/11
Oldies but goldies: explosif !
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou re découvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !



Après deux années d’inquiétudes dues aux problèmes de voix qui ont failli rendre Klaus MEINE muet, voici que déboule le très, très attendu Blackout. Rappelez-vous : en 1980, alors que la tournée américaine pour promouvoir Animal Magnetism touche à sa fin, la voix du chanteur fait des siennes. Mais la situation s'agrave alors que le groupe est en studio pour enregistrer son futur album. Des polypes sont détectés sur ses cordes vocales, Klaus se voit intimer l'ordre formel de s'interdire de prononcer des semaines durant la moindre parole s’il veut pouvoir espérer retrouver un jour ses capacités. Pendant sa longue convalescence, le reste des SCORPIONS continue d’écrire, se faisant aider au chant par un certain Don DOKKEN, tandis que Klaus dispense commentaires et conseils en griffonnant à tout bout de… "chant". Les rumeurs circulent quant l’intégration de DOKKEN au sein du groupe allemand. Mais Klaus MEINE ne l’entend pas de cette oreille et c’est avec un groupe plus uni et soudé que jamais qu’il revient en force avec un Blackout explosif de bout en bout.

Alors que SCORPIONS aurait pu se reposer sur une certaine forme de recette qui a fait le succès de ses deux précédents opus, l’époque en a décidé autrement. Le Hard Rock a subi une profonde mutation grace à l’explosion de la NWOBHM et les Allemands ont parfaitement su s’adapter sans pour autant se trahir. Si son Hard Rock se fait plus dur et incisif, la marque des arthropodes est bien présente : des guitares douces et déterminées, une rythmique plombée, et un chant déterminé et puissant, des morceaux aux tempi variés rassurent rapidement médias et fans qui répondent en masse, classant Blackout 11ème en Angleterre et 10èmè aux Etats-Unis.

Une nouvelle fois produit par Dieter DIERKS, Blackout ne prit pas forme à Cologne comme ses deux prédécesseurs mais dans une autre ville de parfums, dans le sud de la France : à Grasse. L’illustration de couverture, une peinture de Gottfried HELNWEIN, fut sujette à questionnement ; même si tout peut laisser croire le contraire, ce n’est pas Rudolf SCHENKER qui servit de modèle...

Démarrant avec un Blackout dévastateur et très explicite quant à l’état moral du groupe, l’album enchaine les futurs classiques rendant hommage au public (Can’t Live Without You), se faisant plus sage en amour (No One Like You, You Give Me All I Need), ou passionné (Now, Dynamite)ou plus langoureuses (China White). SCORPIONS atteint une efficacité sans pareil lorsque des rythmes enlevés viennent soutenir des guitares souvent douces et moins systématiquement saturées. La convalescence de Klaus MEINE a chacun des membres du groupe de se rapprocher plus encore, les cinq étant plus unis et soudés que jamais. Matthias JABS est le complice idéal de Rudolf SCHENKER, le duo de guitariste réussissant à totalement fusionner avec la section rythmique composée du bassiste Francis BUCHHOLZ et du batteur Herman RAREBELL. Le line-up idéal d'un groupe au sommet de son art.

Attendue par les fans fidèles et connaisseurs, pour qui un album de SCORPIONS doit en contenir une, la superbe (comme toujours) ballade When The Smoke Is Going Down ferme cet album qui clôt une extraordinaire trilogie du Hard Rock. Car même si deux ans plus tard son succès commercial sera décuplé, jamais plus SCORPIONS ne parviendra avec autant de bonheur à extraire et traduire sur un album entier la quintessence de ce qu’est le Hard Rock.


Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
krakal Le mercredi 12 octobre 2011
Cet album et cette tournée Blackout furent des moments de délices à l'époque 80. C'était pour moi un instant intense que d'entendre un tel vocal et un groupe à l'apogée de leurs meilleurs titres. Je reste fan de cet album, bien que quelques uns sont encore écoutables et appréciables.
Volumenbrutal Le samedi 24 septembre 2011

Ville : LE HAILLAN
Pas faux, difficile de faire un top, mais ce "blackout" est un des disques que j'ai le plus adoré à cette époque avec entre autre "balls to the wall" et "metal heart" d'accept.
Commentaire de metalmp : Je te rejoins. En ajoutant, classique parmis les classiques, Highway to hell, Back in black, les trois ou quatre (six) premiers Maiden, les trois premiers Metallica, Holy Diver, Wheels Of Steel, Strong Arm, Denim and leather, Ace Of Spades, Overkill, les trois premiers Trust, Rock'n'roll secours et Desperados.... un ou deux live... Rahhh, déjà dépassé les 10 !
Rémifm Le vendredi 23 septembre 2011

Ville : Chambéry
No one like... SCORPIONS !!!
Commentaire de metalmp : Alors tu vas être aux anges: je viens d'avoir une info confirmant la sortie prochaine de Comeblack, le nouvel album des Scorps. A suivre de très très au regard de la qualité des deux dernières galettes du groupe.
Volumenbrutal Le vendredi 23 septembre 2011

Ville : LE HAILLAN
un des 5 meilleurs disque du hard rock ut simplement!
Commentaire de metalmp : Quels sont les 4 autres de ta sélection? Perso, j'aitoujours eu du mal à faire un top 10, alors un top 5...
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SATAN JOKERS
Sj 2009
TREAT
Dreamhunter
BLACKSTAGE
Forgotten souls
NASTY BULLETZ
Right time to rock you
WARSHIP
The first wave
Chroniques du même auteur
ADX
Ultimatum
INHEPSIE
Obédience
CRUCIFIED BARBARA
In the red
THE DEAD DAISIES
Revolucion
AMON SETHIS
Part 2: the final struggle
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente