Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
IRON MAIDEN - Live after death

Style : Heavy Metal
Support :  2CD - Année : 1985
Provenance du disque : Acheté
18titre(s) - 99minute(s)

Site(s) Internet : 
IRON MAIDEN WEBSITE

Label(s) :
EMI
 (19/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 24/06/11
Oldies but goldies: un des meilleurs live de tous les temps
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou re découvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


Le premier enregistrement Live qu’a effectué Martin BIRCH remonte à 1972. Il s’agissait alors d’un double album passé depuis à la postérité : Made In Japan de DEEP PURPLE.
Treize ans plus tard, le producteur attitré d’IRON MAIDEN remet le couvert et signe avec ce Live After Death un autre monument du genre.
Enregistré au Long Beach Arena de Los Angeles au cours de la plus folle tournée entreprise par les Anglais, ce double album reflète plus que fidèlement la toute splendeur d’IRON MAIDEN en ces années 1984 et 1985. Rien ne semble pouvoir arrêter cette machine de guerre désormais mieux huilée que le plus impressionnant spectacle de KISS.

Les dix sept morceaux de ce monument des albums live sont introduits par le célèbre discours victorieux de Churchill alors que le Royaume Uni allait entrer en guerre. Un discours combattif qui s’applique avec merveille à l’attitude conquérante d’IRON MAIDEN. Puis, pendant près de 90’, et démarrant avec Aces High, les morceaux les plus représentatifs du groupe défilent à une vitesse proprement hallucinante. Une place privilégiée est réservée aux morceaux de Powerslave (Aces High, 2 Minutes To Midnight, Rime Of The Ancient Mariner et Powerslave) et de son prédécesseur Piece Of Mind (The Trooper, Revelations, Flight Of Icarus, Die With Your Boots On) sans que jamais le groupe ne perde de vue ses premiers succès devenus indispensables et indissociables de la scène (Hallowed Be Thy Name, The Number Of The Beast, Iron Maiden, Running Free, Run To The Hills…)

La forme des musiciens est à l’image du résultat de ce témoignage : extraordinaire. La pêche de Nicko McBRAIN et Bruce DICKINSON insuffle aux autres musiciens – tous sur un petit nuage depuis le lancement de cette tournée marathon – un dynamisme si communicatif que l’ambiance qui règne dans le public ne peut être, dans le bons sens du terme, qu’explosive.

Lorsque IRON MAIDEN livre ce double album à ses fans, il met les petits plats dans les grands. Les pochettes de chaque disque sont couvertes de photos, ce qui est, en 1985, déjà beaucoup. Mais ce n’est pas tout : un livret de 30cm accompagne l’objet, livrant nombre d’informations techniques et/ou personnelles concernant cette tournée. Certaines sont dispensables, sans doute, mais s’intègrent parfaitement à l’ensemble. Lorsque, quelques années plus tard EMI rééditera ce disque sous format CD, ce sera en deux temps : d’abord amputé de quelques morceaux, Live After Death sera commercialisé en CD simple avant d’être retravaillé et agrémenté de divers bonus et livré, comme il se doit, sous format double CD, au livrets complété d’un témoignage du producteur roi.

Live After Death représente un must du live, pour tout amateur de Metal pur, de gros son et d’ambiance de folie. Tout simplement.


Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Helveric Le mercredi 31 août 2011

Ville : Lausanne
En effet l'un des meilleurs live de tous les temps.. Quelle émotion n posant cette double galette sur ma platine LP de l'époque... La cavalcade de The Trooper vaut à elle seule l'achat de cet album où la Vierge de Fer se montre impitoyable. Que des hits et quelle puissance, sans compter l'illustration magnifique de la pochette. La tournée suivante du Somewhere on Tour 1986-1987 avec WASP en 1ère partie sera aussi légendaire, mais malheureusement il semble que les films de cette époque ne sont pas exploitables. Un des groupes et albums mythiques qui ont forgé la passion du Métal de beaucoup
Commentaire de metalmp : Que dire de plus? Même si j'ai aussi adoré le Somewhere on tour, Il y avait quelque chose de spécial avec le World Slavery Tour. Pas étonnat que ce fut le thème choisi pour la tournée 2008.
Rémifm Le mercredi 29 juin 2011

Ville : Chambéry
Oui, avec Made In Japan de DEEP PURPLE, Tokyo Tapes de SCORPIONS, nous tenons là peut-être bien le meilleur live de Heavy-Métal jamais enregistré... Un must, oui, sans aucun doute...
Commentaire de metalmp : Et Live... In the heart of the city de WHITESNAKE, If you want blood d'ACDC... Que du bon!
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
WIZARD
Thor
HIEROPHANT
Demo 2009
TRUST ROCKS
The battle still rages
UDO
Rev-raptor
SAXON
St george's day / live in manchester
Chroniques du même auteur
MOTHER & PEARL
Inner voice
MZ
Heavenwards
WARATTAH
Hatred and strength
SIN STARLETT
Throat attack
TRIGGERFINGER
By absence of the sun
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente