Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MARTY FRIEDMAN - Tokyo jukebox 2 / bad d.n.a.

Style : Instrumental
Support :  MP3 - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du label
22titre(s) - 82minute(s)

Site(s) Internet : 
VERYCORDS WEBSITE
MARTY FRIEDMAN MYSPACE 
MEGADETH WEBSITE
MARTY FRIEDMAN WEBSITE

Label(s) :
Verycords
 (11/20)

Auteur : Chouman
Date de publication : 02/09/12
Mitigé...
Inutile de présenter Marty FRIEDMAN, artificier de MEGADETH. En 2012, c’est en solo qu’il a choisi de s’exprimer, au moyen d’un double album instrumental, Tokyo Jukebox 2 / Bad D.N.A. Le premier volet fait naturellement suite à Tokyo Jukebox (2010), dont il reprend le concept, à savoir un recueil de reprises de standards Pop japonais. Ce choix, certes éloigné du Metal, se révèle pourtant fort logique de la part d’un guitar hero amoureux du pays du Soleil Levant, où il s’est établi et dont il parle la langue. La seconde partie du disque, Bad D.N.A., ne constitue ni plus ni moins que l’œuvre du même nom parue en 2010.

Le premier contact avec le nouvel opus, intitulé Yeah! Meccha Holiday, s’avère plutôt favorable, le morceau débutant par des guitares efficaces et fluides. Marty FRIEDMAN interprète des parties parfois résolument nippones – l’intro de Canon A La Koto – et régulièrement entêtantes - Toire No Kamisama. Cependant, l’écoute intégrale de Tokyo Jukebox 2 m’a fait déchanter. Sur certains extraits (Nada Sousou), ses réelles qualités n’apparaissent qu’épisodiquement, les traits inspirés devenant des fulgurances. A vrai dire, ces réinterprétations de tubes souffrent de l’absence de chanteur : malgré tout son talent, le shredder ne remplit pas autant l’espace qu’y parviendrait un vocaliste.

Avec Butterfly, Marty FRIEDMAN propose même un moment véritablement embarrassant. Un titre lancinant n’est pas nécessairement réussi : ce constat s’impose particulièrement ici, s’agissant d’un morceau devant lequel il est bien difficile de garder son sérieux. Je me suis retrouvé hanté par une parodie de chanson d’anniversaire… De manière générale, Tokyo Jukebox 2 laisse donc une impression mitigée.

Heureusement, dès que débute Bad D.N.A., le musicien se montre bien plus à son avantage. Dans son environnement naturel, il peut laisser libre cours à sa virtuosité, qui éclate en de multiples occasions, en particulier sur l’excellent morceau-titre. Par ailleurs, Specimen offre un pont d’inspiration Grunge / Neo Metal qui n’a rien pour me déplaire. En fin d’album, on peut donc se réconcilier avec Marty, mais une réserve subsiste. Lors de Time To Say Goodbye, il effectue un emprunt au fameux Con Te Partiro d’Andrea BOCELLI, ce qui semble, au premier abord, une excellente idée. Si seulement il n’avait pas ajouté cette boîte à rythmes assez grotesque… L’indiscutable faute de goût ne doit cependant pas conduire à disqualifier Bad D.N.A. Ce dernier atténue grandement la déception provoquée par Tokyo Jukebox 2, qui ne restera pas dans les annales.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
NOCTUS Le dimanche 2 septembre 2012

Ville : BORDEAUX
D'accord avec Chouman, un album à vite oublier d'autant plus que le son est d'une qualité médiocre!
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
PAUL GILBERT
Fuzz universe
DEREK SHERINIAN
Oceana
CRISTIANO FILIPPINI
The first crusade
BLACKALEXXX
Leave the night be
GLERAKUR
The mountains are beautiful now
Chroniques du même auteur
THE JIMI HENDRIX EXPERIENCE
Electric ladyland
TIGERLEECH
Danse macabre
THEM CROOKED VULTURES
Them crooked vultures
RAKEL TRAXX
Bitches palace
THE MARS CHRONICLES
The mars chronicles
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente