Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SOUL DRIVER - Stand up and walk

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du groupe
10titre(s) - 40minute(s)

Site(s) Internet : 
FACEBOOKSOUL DRIVER
SOUL DRIVER WEBSITE

Label(s) :
Auto Production
 (13/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 08/03/2013
Quelque chose de pas comme les autres...
Le multi instrumentiste parisien Sylvain TAUPE, âme pensante et fondateur de SOUL DRIVER (un nom qui rappelle un titre du Boss, Bruce SPRINGSTEEN) nous propose son premier album, varié et intrigant : Stand Up And Walk.

Navigant entre différents univers, Sylvain nous entraine dans une quête exploratrice du Rock plus ou moins énervé. Alternant entre Hard-Rock, gothique, Dark Metal, ajoutant ci et là une touche de Cold Wave, on a parfois l'impression d'être plongé en plein milieu des 70 ou au milieu des années 80 lorsque la New Wave explosait et cherchait de nouvelles ambiances.

Le chant alambiqué et baroque rappelle souvent David BOWIE et son Ziggy Stardust. Mais pas seulement, car SOUL DRIVER nous entraine également sur les pas d'autres grands de cette époque tout en faisant le lien avec des musiques plus récentes aussi variées que le Dark ou l'atmosphérique. Mais, et c'est le plus important reproche que je fasse au chant : quand donc nos chers (chères) vocalistes, aussi talentueux soient-ils, le message s'adresse à tous, pas seulement à toi, Sylvain , se décideront-ils (elles) à arrêter de croire manier la langue de Shakespeare suffisamment bien pour prétendre pouvoir la chanter ? On ne retrouve ici, encore une fois, qu'une bouillie verbale incompréhensible. Car si l'effort vocal est réel, quelle en est l'utilité si les anglophones n'y "pipent" rien ?

Toutefois, un des aspects les plus importants du travail de ce premier essai porte sur les ambiances que cherche à créer Sylvain. Et de ce point de vue, c'est une réussite, comme le démontrent Nightmare ou Sands Of Time. Parfois prétexte à quelques démonstrations de l'art de manipuler les instruments (Darkwave propose des descentes de manche de guitare et de basse, des envolées de baguettes sur les futs...) SOUL DRIVER souhaite démontrer l'étendue de sa maîtrise de la composition. Cependant, l'ensemble reste quelque peu trop "complexe" pour séduire le grand public actuel. Les amateurs de cold wave ou d'ambiances mélancoliques, eux, apprécieront ce Rock théâtral au possible. Sans doute Sylvain tirerait-il profit de s'entourer d'autres musiciens, ce qui lui permettrait d'explorer encore plus son univers grâce au regards extérieurs que ces derniers pourraient apporter.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HËSSLER
Bad blood
SIDEBURN
Cherry red
LEIZE
Deriva
THUNDER
All the right noises
HOLLYWOOD BURNOUTS
Kick it up a notch !
Chroniques du même auteur
BLACK BLADE
Black blade
TAGADA JONES
20 ans d'ombre et de lumière
VULCAIN
En revenant...
PAT O'MAY
Behind the pics
AMERICAN DOG
Poison smile
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /