Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
STONELAKE - Monolith

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2013
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 44minute(s)

Site(s) Internet : 
STONELAKE WEBSITE
STONELAKE MYSPACE 

Label(s) :
Massacre Records
 (17/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 21/03/13
Plus de muscle
Monolith est le sixième album de STONELAKE, groupe mené par une paire d'amis, à savoir le guitariste Jan AKESSON et le chanteur Peter GRUNDSTRÖM. Formés à l'écoute du Hard Rock classique et mélodique des années 70, les deux compères alignent avec régularité des albums solides, voire remarquables, ainsi que nous le soulignions ici même concernant leur précédent ouvrage Marching On Timeless Tales (www.metal-integral.com/fr/voir-toutes-chroniques.html).

Avec Monolith, STONELAKE conserve intact son goût évident pour le patrimoine originel du Hard Rock mélodique mais durcit ostensiblement le ton. Auparavant soutenues, les rythmiques sont dorénavant proches du Power Metal, notamment grâce au gros travail du batteur Fredrik JOAKIMSSON. Même les riffs sont devenus plus épais, plus massifs. Par moments, le chant se rapproche de celui d'Allen RUSSELL (SYMPHONY X), se faisant plus rauque ou dérapant de manière contrôlée dans les aigus.

Autre piste d'évolution, certains morceaux témoignent d'une propension à complexifier les structures, teintant l'ensemble d'une touche progressive pas désagréable. Qui plus est, la maîtrise instrumentale des musiciens étant irréprochable, le résultat semble couler de source.

Est-ce à dire que STONELAKE a définitivement versé dans le Power Metal progressif ? Non, car tout l'intérêt de Monolith réside dans la capacité à combiner puissance décuplée, complexité accrue et l'évidence imparable de mélodies travaillées. STONELAKE ne s'est pas renié, il s'est contenté de plonger son style dans un nouveau bain, vivifiant et tonique. Les moments les plus agressifs, voire les plus sombres, sont toujours confrontés à des enluminures mélodiques qui témoignent d'une expérience aboutie.

Monolith peut sans problème attirer les suffrages des fans de Hard Rock mélodique puissant (à la TALISMAN), de Heavy Metal fringant à la RIOT (depuis Thundersteel), de SYMPHONY X... Le savoir faire ébouriffant de STONELAKE balaye à mon sens le classicisme de tous les ingrédients évoqués ci-dessus.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
RAMPART
Voice of the wilderness
ANVIL
Juggernaut of justice
SACRED OATH
World on fire
ARGUS
From fields of fire
VINDER
Vertigo : the story of vincent o’leary
Chroniques du même auteur
THE DEEP END
Cop this
WHEELFALL
The atrocity reports
ECHOLOT
Volva
MIRROR QUEEN
Scaffolds of the sky
BRYMIR
Breathe fire to the sun
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente