Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SAGA - Sagacity

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  CD promo - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du label
21titre(s) - 102minute(s)

Site(s) Internet : 
SAGA WEBSITE

Label(s) :
Verycords
 (16/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 13/07/14
Sagacité !
Attention, ici à metal-integral, nous adorons SAGA, ce fantastique groupe capable de séduire des publics pop, hard, FM et prog. Seulement deux ans après le bon 20/20, les canadiens reviennent avec l’album Sagacity, au nom bien trouvé et à la pochette soignée.

Let It Slide en ouverture nous plonge immédiatement dans la cité de SAGA : un bon riff de Ian CHRICHTON (un génial guitariste, pour moi largement sous estimé) appuyé par la basse de son frère Jim, au son énorme et plein de groove, refrain en chœurs, nappes de synthésVital Signs, moins immédiat, possède un caractère plus progressif. Michael SADLER garde cette voix unique, claire, limpide, presque divine comme sur le presque a cappella Press 9. Quand Jim GILMOUR (claviers) prend le micro sur le planant It Doesn’t Matter (Who You Are), la magie opère aussi. Il met clairement en valeur son instrument sur Go With The Flow avec un splendide solo accompagné de guitares folk que nous retrouverons aussi en fin de disque dans I’ll Be. Dans No Two Sides, il développe plutôt des sonorités space rock.

Les compositions sont travaillées, mais n’atteignent pas le niveau d’un véritable hit de la trempe de Don’t Be Late. Certes, l’énergique Wake Up, comme son nom l’indique, nous réveille mais il manque un petit quelque chose… Les nombreuses écoutes de Sagacity confirment cette impression. Selon moi, tois chansons sortent du lot : Let It Slide, On My Way et Don’t Forget To Breath, du pur SAGA années 80, entraînants, FM et prog !

J’aurais également souhaité un meilleur mixage, moins sourd, équilibrant d’avantage guitares et basse. SAGA nous propose un album solide avec de bons riffs (Luck), divertissant, mais en dessous des cultes Worlds Apart (1981) ou Behaviour (1985).

A noter la présence d’un deuxième CD best of live de 2013 (non fourni en version promotionnelle), enregistré au Rockarena Festival , où l’on trouve 9 classiques dont Careful Where You Step, Scratching The Surface, On The Loose, Wind Him Up, You’ re Not Alone et Don’t Be Late.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le lundi 14 juillet 2014

Ville : Chambéry
Je n'ai pas encore écouté cet album, en revanche, il semble en effet que côté production, à l'écoute du single Let It Slide, il y ait un peu à redire... Belle chro Noctus ! Tchuss.
Commentaire de NOCTUS : Sagacity mérite le détours.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
AGUSA
Högtid
PAGAN'S MIND
Heavenly ecstasy
GPS
Window to the soul
THRESHOLD
Critical mass
FLYING COLORS
Live in europe
Chroniques du même auteur
SODOM
Decision day
FLOWN
Make believe
DAGOBA
Black nova
MALEFICENTIA
Finis gloriae mundi
STRATOVARIUS
Under flaming winter skies – live in tampere
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente