Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
THULCANDRA - Ascension lost

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  MP3 - Année : 2015
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 62minute(s)

Site(s) Internet : 
OFFICIAL THULCANDRA WEBSITE

Label(s) :
Napalm Records
 (17/20)

Auteur : Jan
Date de publication : 07/02/15
Un troisième album qui est un pur joyau de black metal...
Selon une certaine bande-dessinée renommée qui a été portée sur grand écran il y a un peu plus d’un an et demi, maintenant, le bleu serait une couleur chaude…Mais, bien que dans certains cas cela puisse effectivement être le cas comme a pu superbement l’illustrer Julie Maroh, dessinatrice de talent, ce n’est pas forcément une généralité. Surtout quand on parle de THULCANDRA, qui rend le bleu aussi glacial que l’iceberg qui a coulé le Titanic, ceci grâce à des pochettes épurées, mais artistiques, qui mettent en scène la Faucheuse dans des décors théâtraux shakespeariens. Les ombres de McBeth et Hamlet planent sur ces artworks majestueux, œuvres de Necrolord, qui a déjà travaillé avec divers artistes et combos.

Cela dit, ce troisième album de la formation bavaroise est un pur joyau de black metal mélodique. Tout comme Fallen Angel’s Dominion et Under A Frozen Sun, Ascension Lost joue énormément sur les atmosphères. Ténébreuses la plupart du temps, les ambiances peuvent rapidement devenir plus lumineuses, grâce, notamment, aux nombreux soli de guitares de Steffen KUMMERER et Sebastian LUDWIG. Cependant, le quatuor ne dévie pas vraiment de son objectif, à savoir nous délivrer une bonne dose de noirceur et de mélancolie. Un cocktail parfait pour nous autres, fans de la branche la plus sombre du metal extrême. Toujours épiques et ne descendant pas en dessous des trois minutes, si l’on excepte les deux instrumentaux judicieusement nommés Interlude et Outro, les 10 titres sont d’une redoutable efficacité. Il n’y a aucun temps mort ou morceau de remplissage. Tous y ont leur place et nous garantissent une haute qualité musicale, même si cette troisième offrande est, à mon goût, un peu moins surprenante que la seconde. Malgré des compositions de choix comme The First Rebellion, qui ouvre les festivités funéraires, ou Exalted Resistance, qui marque la ligne de départ de la seconde moitié du disque, j’ai maintes fois eu l’impression de me retrouver plongée dans un univers qui n’est pas sans rappeler celui du chef d’œuvre d’IMMORTAL At The Heart Of Winter, avec une production plus léchée, bien évidemment, et qui permet de mieux mettre en valeur l’ensemble des pistes. Cela n’est pas réellement un défaut, bien au contraire, mais le paysage musical est assez similaire et THULCANDRA n’évite pas cette comparaison plutôt flatteuse. La petite patte personnelle du groupe s’est un peu perdue en chemin, on dirait…

Toutefois, Ascension Lost semble bien parti pour établir les allemands parmi les ténors du genre, malgré le relatif jeune âge de la formation munichoise. Son engouement pour les thèmes tournant autour du trépas, de la désolation et de l’obscurité ne date pas d’hier et fait sans doute suite à la disparition tragique en 2004 de Jürgen ZINTZ, un ancien membre du groupe à qui Steffen voulait, d’une certaine manière, rendre hommage en apposant poétiquement sur papier les mots ayant trait aux sujets que je viens d’énoncer ci-dessus, comme pour exorciser une douleur émotionnelle latente. Néanmoins, la thématique de ce troisième opus est plus pragmatique, étant donné qu’elle traite surtout de la rébellion et de la conquête d’un peuple qui souhaite reprendre le pouvoir et se libérer de l’esclavage. Tout un programme, donc, qui s’éloigne un tant soit peu de l’encapuchonnée squelettique qui porte une faux.

Tout cela pour vous « dire » que cette galette est très séduisante, comme celle qui la précède et qu’elle saura vous prendre aux tripes, même si vous êtes plutôt du genre à apprécier les gros riffs et les rythmiques martiales, tels que ceux présents sur Under A Frozen Sun. Ascension Lost est un peu plus dans la retenue et donne des frissons en utilisant simplement et magistralement les mélodies comme arme de propagande. Et, ma foi, je dois avouer que ce fût une stratégie plutôt efficace, du moins en ce qui me concerne. Mais, je pense que cela fonctionnera également très bien sur vous, d’autant plus si vous êtes réceptifs - réceptives à ce genre de sérénade gutturale et mortuaire. Voilà un excellent album qui saura fédérer les différentes factions de la confrérie des "pandas", étant donné l’aura rassembleuse qui s’en dégage. Ascension Lost va sans mal permettre à nos petits germains de gravir la Montagne du Destin avec un évident succès. C’est peut-être là le début d’une ère glorieuse pour les quatre narrateurs de la planète silencieuse...

Version limitée avec 4 démos en bonus datant de 2003-2004 :

- Perishness Around Us
- Frozen Kingdom
- Dreaming
- Immortality


COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DE PROFUNDIS
Frequencies
GOJIRA
Magma
DARKRISE
Fear, hate and corruption
MAGIC HOLDS NIGHTSIDE
Only half a league (démo 2011)
MALEFICENTIA
Finis gloriae mundi
Chroniques du même auteur
SYR DARIA
Voices
TIMO TOLKKI'S AVALON
Land of new hope
SAXON
Heavy metal thunder
TIMO TOLKKI'S AVALON
Angels of the apocalypse
SINBREED
Shadows
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente