Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
RAGE - Carved in stone

Style : Melodic Speed Metal
Support :  CD - Année : 2008
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 48minute(s)

Site(s) Internet : 
RAGE MYSPACE 

Label(s) :
Nuclear Blast
 (16/20)

Auteur : Audrey
Date de publication : 20/06/08
Ca décoiffe...
On ne compte plus les albums de ce groupe mythique. Voici donc Carved In Stone, leur dix-neuvième création toute droite sortie des tréfonds du pur metal heavy et mélodique. Malgré quelques remous au sein du groupe dont le départ de l'illustre Mike TERRANA et une tournée sud-américaine annulée, les Allemands enchaînent les titres de cet opus sans faillir une seule minute.

Riffs acérés et mélodies décapantes sont les maîtres mots de ce magma de metal en fusion qui procure aux auditeurs des sons déjà entendus certes, mais novateurs à la fois de par le jeu de rythmiques du nouveau batteur André HILGERS, définitivement plus metal que celui de son prédécesseur. L'alchimie des compères est d'ailleurs perceptible à l'écoute de la galette. L'entame de l’album avec le titre éponyme annonce la couleur et permet au combo de développer ses titres avec une aisance et une profondeur ajustée à leur style parfois « malmené » par les puristes de la confrérie du metal, à tort d'ailleurs car la richesse des compositions est digne des grands pontes du genre. Le chanteur et leader présent depuis la naissance du groupe, Peter « Peavy » WAGNER, mène sa barque de front et accompagne les lignes mélodiques par son chant clair et dynamique.

Des titres comme Drop Dead, Lost In Void, Gentle Murders sont là pour rappeler que RAGE ne fait pas dans le thrash comme certains tendent à le penser mais dans le power mélodique classieux. Evidemment, après dix-neuf albums, ça sonne forcément comme du déjà entendu, mais RAGE tente de renouveler certaines sonorités comme dans Open My Grave avec une entrée en la matière orientale ou dans le titre final Lord Of The Flies caractérisé par de gros chœurs, un chant féminin et de gros refrains…particulier mais fort sympathique pour clore un album qui n’a rien de plus original que les autres mais qui reste du RAGE et qui fait que ce groupe dure et perdure dans un style des plus « rentre-dedans ».
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
jeffmetalzone Le jeudi 3 juillet 2008
je crois qu'ils ont placé la barre trop haute avec unity!!
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ÖBLIVÏON
Resilience
VALINOR
Universal woman
SINBREED
Shadows
EMERALD SUN
The story begins
SQUEALER
The circle shuts
Chroniques du même auteur
EQUILIBRIUM
Rekreatur
LECHERY
Violator
CRIMFALL
As the path unfolds
TEMTRIS
Masquerade
HOPE
All of my days
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente