Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
CHASTAIN - We bleed metal

Style : Heavy Metal
Support :  CD - Année : 2015
Provenance du disque : Acheté
9titre(s) - 46minute(s)

Site(s) Internet : 
CHASTAIN FACEBOOK

Label(s) :
Leviathan
 (18/20)

Auteur : Jan
Date de publication : 25/11/15
Une belle claque !
Il paraît qu’il ne faut jamais juger un livre d’après sa couverture ou prendre quelqu’un pour un moine d’après son habit... Effectivement, si l’on se laisse refroidir par le visuel qui orne un ouvrage littéraire ou un album musical sans avoir le courage d’en découvrir toute la teneur intérieure, il est, généralement, fort possible que l’on passe à côté d’un chef-d’œuvre ou, si l’on souhaite pondérer cette affirmation, d’une pièce indispensable dans sa bibliothèque ou sa discothèque.

Si je m’en réfère à ce que je viens d’écrire dans le paragraphe précédent, il est assez constant de remarquer que les groupes de metal qui mettent le paquet sur une pochette très graphique, la plupart du temps réalisée par un illustrateur de renom, sont souvent ceux qui essaient de rattraper la faiblesse du contenu de leur création par une imagerie riche en détails et en couleurs. L’un des exemples récents flagrants est le dernier disque de DRAGONHEART (The Battle Sanctuary) qui, bien que musicalement tienne assez bien la route sur toute sa longueur lasse énormément à cause de lignes de chant particulièrement désagréables à l’oreille. Les parties vocales sont un mauvais mix entre celles de SABATON, de LONEWOLF et de CIVIL WAR. Notamment à cause de la stratégie du groupe brésilien consistant en un triumvirat de voix très hétérogènes et qui, de ce fait, gâche l’éventuel plaisir que l’on pourrait avoir à l’écoute de la performance instrumentale.

Autre exemple d’une pochette attirante mais qui n’indique pas la nature même de la galette métallique, celle du deuxième enregistrement studio de la formation allemande IRON KOBRA, intitulé Might & Magic, qui se révèle assez faiblard dans l’ensemble, la faute à une production très en-deçà de ce que l’on est en droit d’attendre au 21ème siècle grâce à la technologie numérique déjà très répandue et relativement accessible au commun des mortels.

Il vaut, donc, parfois mieux se fier à son instinct et se diriger vers les albums à l’iconographie moins « glamour », tel que ce We Bleed Metal de CHASTAIN. Oui, l’artwork est hideux. Oui, il est indigne pour un groupe du niveau de CHASTAIN. Et oui, j’ai eu le cran de faire le grand saut pour m’imprégner de ce déjà 10ème opus des américains.

Mais, « alors », me demanderez-vous à juste titre, « qu’en est-il de cette nouvelle sortie que tu essaies de nous présenter depuis tout à l’heure avec ta fastidieuse prose que tu nous imposes ? ».

Et bien, il est clair que depuis le retour de Leather LEONE derrière le micro en 2013, David CHASTAIN et ses compères ont retrouvé une certaine jeunesse, voire même une certaine fougue qui leur faisait défaut depuis leur collaboration avec Kate FRENCH. Et il devient très clair avec We Bleed Metal que Leather est LA chanteuse de la formation originaire de Cincinnati (état de l’Ohio, USA), comme Bruce DICKINSON est LE frontman de la Vierge de Fer.

Avec We Bleed Metal, le quartet nord américain renoue avec une certaine puissance qui manquait à son prédécesseur Surrender To No One, qui était plus dans la retenue et qui jouait le rôle d’album de transition. Les mélodies étaient bien présentes, parfois un peu trop, au détriment de la fureur et de la lourdeur caractéristiques présentes notamment sur Ruler Of The Wasteland et The 7th Of Never. Ce retour à un heavy metal plus brut de décoffrage permet à CHASTAIN d’asseoir à nouveau son statut de leader en la matière et de montrer que sa musique, tout comme le vin, s’est bonifiée avec le temps. Par ailleurs, Leather maîtrise mieux sa voix et arrive à envoyer du lourd sur l’ensemble des 9 titres en présence.

Seul petit point que l’on puisse reprocher à cette grande dame du metal est l’absence de délicatesse sur les passages nécessitant une douceur certaine comme sur les lignes acoustiques du final de Against All The Gods ou de l’intro de The Last Ones Alive. Même si son timbre semble ne pas être fait pour ce type de composition, il serait quand même assez intéressant d’avoir un aperçu tout en finesse de sa voix quand elle ne se prend pas pour la Xena du heavy metal traditionnel. Et l’on se dit que si Doro PESCH arrive à transformer son organe vocal en très fine dentelle, Leather le peut logiquement aussi.

Ce bémol mis à part, cet énième témoignage musical est une belle claque à tous les niveaux. Principale différence positive, le son qui est bien dynamique comparé à la production de Surrender To No One. Ce qui met en valeur chaque instrument, y compris la voix de Leather qui, pour le coup, n’est plus trop mise en avant à travers un mixage un peu inégal, comme sur le précédent album. Il y a, donc, une belle harmonie dans la façon dont sonne We Bleed Metal. L’interprétation collective est magistrale, comme toujours avec CHASTAIN. Même si ce dernier opus est le meilleur depuis Ruler Of The Wasteland et son successeur, The 7th Of Never. Autre élément notable, la formation est parvenue à nous concocter des titres plus solides et mémorables. Les refrains se retiennent aisément, ce qui est un avantage en concert, le public pouvant participer de manière interactive aux festivités avec le groupe. Les thèmes abordés restent aussi sombres que sur Surrender To No One, même si l’atmosphère qui se dégage de We Bleed Metal semble plus légère et confiante que par le passé, sentiment sans doute induit par le comeback de la sauvage brune au sein du combo. Enfin, l’énergie dégagée par les 9 titres est telle qu’il n’y a pas un moment où l’on s’ennuie, il n’y a aucun morceau de remplissage. Toutes les chansons valent leur pesant d’or et aucune d’entre elle ne fait tâche. Actuellement, c’est un exploit que peu de groupes arrivent à atteindre. Même IRON MAIDEN ne fait pas aussi fort sur The Book Of Souls, c’est dire tout le talent de CHASTAIN au niveau du songwriting.

Bref, je pense que vous l’aurez compris, ce We Bleed Metal est un concentré de tout ce que le groupe a pu faire de meilleur jusqu’à présent. Mention spéciale toutefois au titre éponyme, à Against All The Gods, I Am A Warrior et Evolution Of Terror, qui sont les points d’orgue de ce We Bleed Metal endiablé. Autant dire que cet album est un vrai brûlot qui réchauffe les cœurs et enflamme les oreilles. Cette fin d’année est visiblement heavy metal car après l’imaginatif The Book Of Souls de la Vierge de Fer, l’excellent Battering Ram de SAXON, le foufou Desecrator d’AMBUSH et le ténébreux Svbversvm de RAM, nous avons droit à une nouvelle déflagration sonore avec ce dixième opus des américains. Nul doute que cette liste cependant non-exhaustive de nouveautés musicales vous permettra d’hiberner sereinement durant les longues journées d’hiver. Vous savez, donc, quoi demander au petit Papa Noël qui fait annuellement le tour du monde avec ses rennes volants...ou à vos proches qui le remplacent. Et cette déferlante de « musique du Diable » plébiscitée par les « idolâtres pervers » que nous sommes est une joyeuse fanfare de pieds-de-nez aux barbus eunuques, sans humour et sans âme de l’Etat Hystérique...et à consommer sans modération, surtout si le metal coule littéralement dans vos veines : rappelez-vous, metal will never die !! Sur ce, je vous propose de faire une minute de silence pour rendre hommage à toutes nos sœurs et à tous nos frères tombés sur le chemin de la Vie ce 13 novembre 2015 par Amour pour la musique...

Line-up :

Leather LEONE (chant)
David T. CHASTAIN (guitares)
Mike SKIMMERHORN (basse)
Stian KRISTOFFERSEN (batterie)

Equipe technique :

David T. CHASTAIN (production, mixage, mastering, composition)
Leather LEONE (composition de Secrets)
Michael PELLETIER (enregistrement des lignes vocales de We Bleed Metal)

All Hail The King.

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
WOLF'S GANG
Démo 2008
BLOOD THIRSTY DEMONS
Mortal remains
THUNDERTALE
Milzinai
ANIMAL
Virus
ASKA
Absolute power
Chroniques du même auteur
DARK MOOR
Ars musica
BENEATH
Antidote
BLAZE BAYLEY
Live in france
THUNDERHEART
Night of the warriors
SINBREED
Shadows
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente