Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BANQUET - Jupiter rose

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du label
7titre(s) - 32minute(s)

Site(s) Internet : 
BANQUET FACEBOOK

Label(s) :
Heavy Psych Sounds
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 25/02/16
Renversez la table du banquet !
Des corps nus languides dans un cadre naturel, des couleurs un peu passées, une mise au point un peu floue. Un groupe originaire de San Francisco. Autant d'indices codés qui orientent du côté du Rock psychédélique. Et pourtant, BANQUET est bel et bien une formation qui pratique un Rock on ne peut plus fougueux et remuant ! Comme quoi il faut se méfier des apparences, même quand elles sont intentionnelles.

Avec seulement sept compositions pour un total d'à peine plus d'une demie heure, BANQUET joue à fond la carte de l'urgence, du Hard Rock qui puise ses racines aussi bien dans le Rock le plus teigneux que dans le Hard Rock nerveux et élégant. Ce que privilégie avant tout la quartette, c'est l'énergie pure, délivrée avec un sens inné de l'urgence, avec une intensité d'habitude réservée aux prestations scéniques. Hormis les six minutes et demi de Burning Bridges, les compositions sont ramassées et vont à l'essentiel.
Garant principal du train d'enfer ici mené, le batteur Damon LOCKABY fait pétarader sa caisse claire en rafales sèches et cingle ses cymbales comme un sadique. Son acolyte de section rythmique, le bassiste Eric KANG, joue en lead, avec un style alerte et un gros son métallique que Lemmy aurait adoubé sans réserve.
Evoluant au-dessus d'un tel brasier rythmique, les deux compères guitaristes, Doug STUCKEY et Brandon CHESTER ne se sentent pas obligés d'aligner des riffs épais ; ils préfèrent une approche plus incisive et surtout ils multiplient les plans gémellaires. On pense à un THIN LIZZY en acier trempé, voire à du LYNYRD SKYNYRD teigneux. Par ailleurs, les deux guitaristes aiment placer de brèves mais crépitantes interventions solo, avec un effet électrisant garanti. C'est dans ce domaine, dans cette fournaise de guitares que l'héritage psychédélique s'exprime le plus, dans le sillage des magnifiques aînés que furent John CIPOLLINA et Jorma KAUKONEN.
Moins soucieux de justesse que de véracité, le chant assuré par STUCKEY manque encore de puissance et d'assurance mais le bougre compense en y mettant les tripes.

Au total, le temps passant vite, on prend ce Jupiter Rose comme une bouffée chaleureuse, vivifiante, annonciatrice de développements discographiques futurs alléchants.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
TERRIBLE OLD MAN
Fungi from yuggoth
AXEL RUDI PELL
Shadow zone
DESTROY SHE SAID
Down to dirty
PSYCHEDELIC WITCHCRAFT
Magick rites and spells
ECLIPSE
Armageddonize
Chroniques du même auteur
SERPENT
Nekromant
FAITH
Decades of despair
MAIDAVALE
Madness is too pure
RADIO MOSCOW
Live ! in california
LUGNET
Lugnet
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente