Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DEMON - Cemetery junction

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2016
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 55minute(s)

Site(s) Internet : 
DEMON WEBSITE
DEMON FACEBOOK

Label(s) :
Spaced Out Music
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 09/11/2016
Démon toujours vivace
Ma rencontre avec DEMON dans les années 80 est le fruit d'une méprise. Je croyais en effet avoir affaire à un groupe de Heavy Metal versé dans l'occultisme ; tout, depuis le nom du groupe jusqu'aux visuels de pochette et aux titres de ses deux premiers albums (Night Of The Demon en 1981 et The Unexpected Guest en 1982), portait à croire que DEMON était un disciple de BLACK SABBATH. Or, il n'en était rien puisque ce groupe britannique, formé en 1979 par le chanteur Dave HILL et le guitariste Mal SPOONER, pratiquait un Hard Rock très classique et mélodique, dans la lignée de UFO. Et le groupe n'a jamais dévié de ses convictions, livrant avec régularité des albums qui ne rencontrèrent pas le succès escompté. D'où une séparation en 1992.

Avant un retour aux affaires en 2001 avec l'album Spaced Out Monkey, lui-même suivi à un rythme irrégulier par Better The Devil You Know ! (2005), Unbroken (2012) et le petit dernier Cemetery Junction. Première constatation, avec un titre et une pochette aussi lugubres, DEMON continue à entretenir une confusion sur son positionnement. Car le groupe, toujours piloté par le chanteur Dave HILL, opère encore et toujours dans un registre de Hard Rock très classique. Si on se situe le plus souvent dans un Hard Rock très carré, le groupe prend toujours soin de soigner sa dimension mélodique : claviers, refrains travaillés. On frôle parfois l'AOR sur un titre comme Queen Of Hollywood, c'est dire.

Surtout, DEMON se plaît à introduire de la pompe, même dans les titres les plus terre à terre, un peu à la manière de MAGNUM. Même si le coffre de Dave HILL semble marquer le pas lors des envolées, son timbre un peu rauque, pâtiné par le temps confère une chaleur bienvenue à ses lignes de chant. Les compositions ne sortent pas d'une certaine zone de sécurité mais, après tout, DEMON n'a jamais prétendu se situer à l'avant-garde, préférant perpétuer une certaine tradition du Hard Rock. Ce qui se respecte tout à fait.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Alain Le dimanche 7 février 2021
Remarque à côté de la plaque. Pour qui sait lire, la phrase sur la zone de sécurité concerne l'album chroniqué et non les deux albums précédents que tu évoques et qui s'avèrent effectivement, encore aujourd'hui, plus inventifs que ce Cemetery Junction. Quant à savoir si DEMON a jamais été un groupe d'avant-garde, je maintiens que non, ce qui ne l'empêcha pas de posséder une identité propre et forte, ce qui est nettement différent.
Pumpkin-T Le vendredi 5 février 2021

Ville : MARSEILLE
Je pense que l'on ne peut pas écrire pour DEMON "qu'il n'a jamais voulu se situer à l'avant-garde" dans le sens "rester dans sa zone de confort". Bien au contraire, après 2 albums avec des compositions qui épousent les règles de la NWOBHM, DEMON sort "The Plague" déjà bien décalé, et puis cette extraordinaire concept album de rock progressif "British Standard Approved". En 2 albums, pour un groupe "qui ne sortirait pas de sa zone de sécurité" renouvelle entièrement son projet artistique. Hélas, Mal Spooner décède avant la sortie de son chef d'œuvre et c'est une fracture dans le développement du groupe.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
PAT O'MAY
Behind the pics
FREEWAYS
True bearings
STYX AND THE CONTEMPORARY YOUTH ORCHESTRA
One with everything
SENVIZAGE
Senvizage
SKYSCRAPER
Elevation
Chroniques du même auteur
HONEYMOON DISEASE
The transcendence
PURSON
Desire's magic theatre
CACTUS
Ultra sonic boogie 1971
HIGH FIGHTER
Champain
ARDUINI / BALICH
Dawn of ages
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente