Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
GUT'S - High as noise

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2021
Provenance du disque : Reçu du groupe
9titre(s) - 40minute(s)

Site(s) Internet : 
GUT'S WEB SITE
GUT'S FACEBOOK

Label(s) :
Auto Production
 (17/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 15/04/2021
Le son qui a mis le feu à notre-dame
Dès que le lecteur avale le disque… (Attends, ne fais pas ça ! je parle du lecteur de CD, pas du lecteur de cet article. Ouf !) …dès le premier riff de Do Or Die, l’influence majeure de GUT’S me saute aux oreilles et j’entends déjà les mauvaises langues s’écrier encore et en chœur qu’il s’agit d’une énième déclinaison d’AC/DC.
Certainement. Et alors ? Depuis sa création en 2017, le groupe ne s’en cache pas et assume. « L’idée c’est d’apporter du sang neuf dans le Rock’n’Roll suisse, faire perdurer le rock de papa dont les plus grandes figures se meurent. » me confie Jonas-à-la-basse-qui-tabasse. Ce blues rock bien hard, à la rythmique hyper carrée qui va droit au but a déjà ravi deux ou trois générations de fans et, si par passion pour ce son simple et efficace, GUT’S décide d’apporter les bonnes vibrations à une nouvelle génération, qui s’en plaindrait ?
Quand ce devoir de mémoire est fait avec conviction, plaisir et talent, moi, ça me va. Ça m’éclate, comme ça va aussi probablement éclater tous les fans d’AC/DC, de THE ANGELS, de KROKUS, d’AIRBOURNE, de LOVE RIDERS et autres.

Outre une évidente capacité à composer de vrais morceaux de hard rock de la vieille école, GUT’S possède de sérieux atouts : un chanteur en or (Fred) avec du coffre, juste ce qu’il faut d’éraillement, de hargne et un indéniable potentiel de comédien ; un solide soliste (Luca) ; ainsi qu’une section rythmique qui joue excellement bien son rôle (Benjamin à la guitare, Ludo derrière les fûts et Jonas à la basse). J’ajoute en atout non négligeable, les mimiques de bôgoss dont est capable Luca sur les photos (cf. intérieur de couverture).

Depuis deux ou trois jours que je me régale à écouter High As Noise en boucle, je commence à avoir mes passages préférés :
Je citerai Drink To Drink pour son tempo bien vif et le superbe travail de lead guitar.
J’adore Danger Stripper avec cette ambiance mortellement blues chantée/parlée où, sur un simple rythme basse-batterie, Fred taquine l’oscar avec son incroyable numéro à la Bon SCOTT tellement réaliste, à la suite de quoi le dialogue de guitares se noue - superbe !
À mes amis fans de STATUS QUO, je recommande Have To Work pour son parfum boogifiant enjoué.
Evidemment, j’ai fondu sur Do Or Die parce que d’entrée de jeu j’ai commencé à headbanguer et qu’il est juste impossible de ne pas le faire - si tu ne le fais pas c’est que t’es mort ! Tu jouerais ce morceau dans une église, c’est certain que toutes les icônes dodelineraient du chef et tapoteraient du panard. À ce propos, à peine GUT’S avait-il commencé les prises de son de l’album sur une vieille table analogique de la campagne suisse que Notre-Dame de Paris a pris feu. Et qu’on ne vienne pas me raconter qu’il n’y aurait aucune relation de cause à effet !

17/20 et je t’explique la note : je retire 2 points (18) parce que GUT’S n’a stylistiquement rien inventé et 1 point (17) parce que ce skeud méritait une illustration de couverture plus pro (bien que le gag du recto-verso soit sympa – je n’en dirai pas plus. C’est comme pour le gag du trou du cul du chat, il faut acheter la galette pour comprendre. Na !) Pour le reste, tout est vraiment parfait : ambiance rock, interprétation, maîtrise des ficelles de composition sur TOUS les morceaux, mixage et mastering clair et dynamique réalisé par Dom TORCHE au Relief Studio.

Maiiis… je rajoute 1 point (18) parce que, ma tête à couper qu’en live ce groupe dégèle les pieds et la nuque de n’importe quel cap’tain e-gloo en moins de vingt secondes chrono. Maiiis… comme je ne chronique pas un concert, ce point bonus passe à la trappe. Niarg-niarg-niarg, j’suis sadique !

Non madame, le hard rock’n’roll n’est pas une culture feu-de-paille et loués soient les groupes tels que GUT’S qui savent la faire briller encore aujourd’hui ! High As Noise est vraiment une perle du genre.
N'oubliez jamais qu'en matière de rock, il ne faut pas prendre l'Helvétie pour des lanternes ! ...OK, je sors.


Do Or Die : clique ou crève ;)
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
MOTHER OF PEARL
Mother of pearl
LOVE UNDER COVER
Set the night on fire
CRUZH
Cruzh
CHANGE OF HEART
Last tiger
ALIADOS
Luz
Chroniques du même auteur
BUTTERFLY
Doorways of time
CITY WEEZLE
N°2
D'VIRGILIO, MORSE & JENNINGS
Troika
HANIBAL DEATH MACHINE
À bout de souffle
NITROGODS
Ten years of crap - live
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /