Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Reportage :  IGDC, la passion du Metal
Date de publication : 12/02/10
Auteur : metalmp
IGDC inaugure une, j’espère, longue série de reportages consacrés aux organisations (associations, salles et autres acteurs) particpant à la promotion au niveau local du Metal sous toutes ses formes. Les très dynamiques Astrolabe (Orléans – 45) et Pacific Rock (Cergy – 95) font partie des futurs reportages déjà envisagés.

L’association IGDC (International Group Du Coin) a vu le jour en 2008 sous l’impulsion de BAH GAD DON, groupe de Hard Rock de Blois, avec pour objectif d’être un acteur dans la promotion de la musique, Rock, Blues et Metal, en région Centre.
L’association a établi son siège dans la commune de Lailly en Val, commune proche de Beaugency et située entre les villes d’Orléans et de Blois. Ce choix permet à IGDC de pouvoir organiser ses manifestations dans la toute jeune salle de la Lisotte.

D’une capacité d’accueil d’environ 600 places, disposant d’une salle de restauration, d’une cuisine moderne et d’un espace bar, ainsi que, pour les groupes et artistes, d’une petite loge avec accès direct à la scène, la salle de la Lisotte héberge les activités de la plupart des associations de Lailly, qu’il s’agisse de théatre, de fanfare, de danse ou de loto, ainsi que les manifestations organisées par le comité des fêtes (chanson française, cabaret…)

Les activités proposées par IGDC s’intègrent ainsi parfaitement dans cette optique de développement culturel voulue et attendue par la mairie.
L’association, qui compte aujourd’hui une vingtaine de membres, organise 4 à 5 concerts par an, réunissant 3 ou 4 groupes. Si le Metal est majoritairement représenté, IGDC accorde également sa place au Punk, au Rock et au Blues. Les coûts de fonctionnement de 1500€ par manifestation (location de la salle, de la sono, de l’éclairage, assurance, restauration…) auxquels il faut rajouter le cachet des groupes ainsi que leur défraiement. IGDC ne parvient à couvrir ces frais que grace à la venue d’un public de 150 personnes minimum avec un tarif d’entrée de 10 à 15 € (selon la tête d’affiche).

Malheureusement, ce public se fait de plus en plus rare au fil du temps. Si KILLERS a réuni quelques 250 personnes en mai 2008, ADX environ 150, les revenants de ROZZ n'en ont, quant eux, fait venir que moins de 100, les orléannais d’AKPHAEZYA n'ayant attiré, en janvier 2010, qu'une foule inférieure à 50 fidèles. Une des causes possible de cette désaffection du public réside dans la localisation même de Lailly en Val, à seulement 30 kms au Sud Est d'Orléans, et à peine 30’ de Blois, mais il est difficile de la ralier sans véhicule. De plus, la peur du gendarme, la peur de se faire controler après une soirée qui peut avoir été un peu arrosée, inciterait une partie de ce public à aller faire la fête à des endroits moins éloignés du domicile.
Enfin, malgré des campagne d’affichage et la distribution de flyers, il est difficle pour IGDC de couvrir efficacement les alentours ;si les petits magasins spécialisés jouent facilement le jeu, les grandes enseignes de la culture refusent souvent la distribution gratuite de flyers si elles ne vendent pas une partie de la billeterie – donc, si elles ne récupèrent pas leur côte part financière.
Comment, alors, toucher un plus large public ? Comment attirer du monde sans pour autant se ruiner ?
Changer de salle ? Bénéficiant de tarifs interessants, le risque serait plus important. De plus, aller sur Orléans signifierait entrer en concurrence avec l’organisation historique qu’est l’Astrolabe. Deux acteurs sur ce marché équivaudrait autant à une guerre fratricide qu'à un suicide commercial collectif, ou presque, car seul le plus puissant s'en sortira .
Faire venir plus de têtes d’affiche ? Certes, mais cela implique, nous l’avons vu, des tarifs d’entrée plus élevés. Mais, soyons réalistes : qui, aujourd’hui, propose des concerts à moins de 25 €, hormi les toutes petites salles et les associations qui n’en font pas un business ? Avec, il est important de le signaler, des sandwiches et boissons à des prix défiants toute concurrence (2€…)
Modifier les horaires permettrait sans aucun doute au public de pouvoir rentrer plus tôt. Pas qu’il faille rentrer à la maison faire dodo de bonne heure, mais simplement que la route, en plein hiver surtout, peut s’avérer longue et parfois dangeureuse. Cette route est un véritable frein pour certains.
IGDC doit aussi afficher sa volonté de se rendre plus visible. Se déplacer sur les grandes villes alentours (Blois, Orléans, bien sur, mais également Beaugency, Romorantin…) pour y coller des affiches, distribuer des flyers,certes, mais il est également primordial de mieux organiser sa communication sur internet en proposant une newsletter et en tenant le site à jour…

L’assoc’ organise également, dans un esprit totalement festif et bon enfant, une journée « bœuf musical », au mois de mai et septembre. Pendant ces journées, BAH GAD DON met à la disposition de tous batterie et sono, chaque amateur, musicien ou non, pouvant monter sur scène afin de jouer et « taper le bœuf ». L’objectif de la journée est de se retrouver, parfois de se trouver, de se réunir et partager, ensemble, de bons moments, en extérieur si la météo le permet, avec la musique pour pretexte, et avec buvette et barbecue.

Affiches proposées lors des festivals et mini festivals Metal :
- 3 mai 2008 : BLACK HORIZON, DEXTRINE, BAH GAD DON, KILLERS
- 31 janvier 2009 : BAH GAD DON, DARKNATION, HÜRLEMENT, ARCADIE
- 2 mai 2009 : THUNDERLIGHT, BAH GAD DON, EVIL ONE, ADX
- 3 octobre 2009 : BAH GAD DON, WILD DAWN, ROZZ
- 7 novembre 2009 : BAH GAD DON, SPASMS, MR JACK
- 10 janvier 2010 : SCHISMA, ADRANA, AKPHAEZYA





Interview Marc SANFI, président de l’association IGDC
(entretien effectué par Marpa par email les 7 et 8 février 2010)

METAL INTEGRAL : Comment est née l’association IGDC?
Marc SANFI : C'est le groupe BAH GAD DON qui est à l'origine,puis se sont ralliés très rapidement les proches du groupe.

METAL INTEGRAL : Quand est née IGDC?
M.S : En mars 2008, mais ça faisait un moment que ça nous trottait dans nos têtes, on faisait des petites soirées entres nous avec des groupes amis.

METAL INTEGRAL : Combien y a-t-il de membres? Et quelles sont les conditions pour faire partie de l'assoc'?
M.S : Nous comptons actuellement une vingtaine de membres, la cotisation annuelle est de 15€. Nous demandons aux adhérents de donner un peu de leur temps libre à la préparation des manifestations, c'est à dire faire de l'affichage 2 à 3 semaines avant un concert et bien évidemment, leur présence si possible le jour du concert.

METAL INTEGRAL : Quel(s) en est (sont) l’objectif(s) ?
M.S : Promouvoir la musique ! meme si on a un penchant pour le metal, nous sommes ouverts à tout ce qui touche le rock, de près comme de loin.

METAL INTEGRAL : A quel rythme organisez vous des concerts ?
M.S : 5 fois dans l'année, et il peut arriver qu'en partenariat avec la commune de Lailly en val nous nous occupions d'organiser un concert pour la fête annuelle de la commune.

METAL INTEGRAL : Quelle est la fréquentation des concerts ?
MS : Eh bien, on va pas se géner pour répondre : franchement plus ça va et moins il y a de monde !! Nous faisons venir des groupes underground, et le public du coin n'a pas la curiosité de les découvrir et c'est bien dommage. Faut-il systématiquement avoir une tête d'affiche importante pour espérer attirer du monde ?? Et du coup augmenter le prix de l'entrée, car ces groupes là ne viennent pas gratos.... Actuellement nous faisons l'entrée à 10€ pour 3 groupes, si tu mets une tête d'affiche c'est pas moins de 15€ ! Heureusement,il y a quelques fidèles presque toujours au rendez vous.... Si ça pouvait se propager.

METAL INTEGRAL : Comment pensez-vous pouvoir fidéliser le public?
M.S : Difficile de fidéliser un public… Néanmoins, la qualité des groupes et du son sont une priorité, le public ne s'y trompe pas.

METAL INTEGRAL : Comment assurez-vous la promotion ?
M.S : Affiches,flyers, radios et journaux locaux, webzines

METAL INTEGRAL : Quel est le coût moyen d'une soirée?
M.S : Il faut compter en moyenne 1500€ , cela comprend la location de la salle, l'assurance, la location de la sono et des lights avec les techniciens (c’est le plus gros budget), la promo (affiches, flyers), la restauration des personnes présentes (musiciens,technicos,asso, sécu), l'achat des boissons. Autant te dire que nous tirons les prix de tous les cotés,mais nous mettons un point d'honneur pour l'accueil de tous ceux qui passent par chez nous. Ensuite tu peux rajouter le cachet et le défraiement des groupes, attention à ceux qui sont trop gourmands ! L'idéal serait qu'à chaque concerts il y ait 150 personnes mini, mais depuis quelques temps on est loin de ce résultat. La continuité des concerts que nous organisons dépend vraiment de l'affluence du public, et ça c'est un message !!!!

METAL INTEGRAL : Quelles autres activités propose l’association ?
M.S : Nous organisons 2 fois dans l'année (mai et septembre) un boeuf (musical) ou nous mettons à dispo batterie et amplification, les musiciens viennent avec leurs instruments et n'ont plus qu'à se brancher.Ambiance chaleureuse assurée, ça va du Jazz au Blues, Rock, Funk, Metal, bref c'est bien rock'n'roll !!! Des groupes ont vu le jour ainsi.... Les concerts se tiennent à la Lisotte de Lailly en Val .

METAL INTEGRAL : Comment avez-vous eu connaissance de cette salle ?
M.S : Le siège de l'asso est à de Lailly en Val, faut dire que j'y habite. Cette salle est toute jeune et assez bien foutue, belle scène, belle salle et pour l'orga, il y a une cuisine et un bar pratiques.

METAL INTEGRAL : Pourquoi avoir choisi cette salle qui est assez excentrée d’Orléans ?
M.S : Etant donné que IGDC à son siège à Lailly, nous béniéficions du prix associatif pour la location. De plus,aucun membre n'habite Orléans....Mais le critère le plus valable c'est que c'est vraiment une belle salle.

METAL INTEGRAL : En dehors des concerts organisés par IGDC, quelles autres manifestations se tiennent-elles à la Lisotte ?
M.S : Toutes les assos de Lailly s'en servent pour lotos, théatre, danse, fanfare, etc... Le comité des fêtes de Lailly organise souvent des concerts qui sont plus orientés chanson française ou soirée cabaret et autres...

METAL INTEGRAL : Quelle est votre plus importante satisfaction ? et déception ?
M.S : Le 1er festival qu'on a organisé, 250 personnes avaient répondu présents. On s'était dit que que c'est le genre d’évènement qui manquait dans le coin et qu'en présentant pleins de groupe le public continuerait de suivre.
Notre plus importante déception fut celle de notre dernier concert....pas au niveau des groupes qui étaient formidables mais plutot coté public, 43 entrées... Autant te dire que financièrement on ne fait pas le tour de cette soirée, et, une fois la sono et les groupes payés, le déficit est énorme.
A ce propos, on tient à remercier les sponsors qui nous soutiennent, sans eux on aurait vraiment du mal à poursuivre les concerts, car malheureusement nous sommes obligés de parler d'argent pour les organiser. Un grand merci également aux bénévoles qui assurent leur rôle par passion.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CETTE DYNAMIQUE ASSOCIATION : www.assoigdc.fr
ET POUR TOUT CONTACT, QUESTION, CONCERT:

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Reportage)
- RIP Chris SQUIRE
- HELLFEST: le site du festival vandalisé.
- Rencontre avec Chris BAY (FREEDOM CALL)
Entretien réalisé le 15 janvier 2014 à Pantin
Dossiers du même auteur
- Un entretien avec:
Tim "NIBBS" CARTER (SAXON) - Paris, le 24 novembre 2014
- HELLFEST: le site du festival vandalisé.
- WILD DAWN - Pay Your Dues Realease party
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente