Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
GOLGOTHA - Erasing the past

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
GOLGOTHA FACEBOOK
GOLGOTHA BANDCAMP

Label(s) :
Xtreem Music
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 30/10/19
Doom death originel
Parmi les nombreuses formations baptisée GOLGOTHA au fil du temps et au gré d'implantations géographiques diverses, celle qui nous intéresse à l'instant présent est un trio espagnol, des îles Baléares plus précisément. Initialement formé au début des années 90, le groupe a connu une existence chaotique, ponctuée de périodes d'inactivité. La décennie 90 vit la parution de deux albums, Melancholy (1995) et Elemental Changes (1998) ; il fallut patienter jusqu'en 2005 pour découvrir New Life, le bien nommé. Quatorze ans plus tard, le quatrième album, Erasing The Past, voit enfin le jour !

Contrairement à ce que pourrait laisser supposer le titre de cet opus, GOLGOTHA ne renie rien de ses racines et continue plus que jamais à s'adonner aux délices vénéneux du Doom Death mélodique, à connotations gothiques. Convenablement servies par une production sèche mais claire, les compositions abondent en rythmiques lourdes, lentes et carrées, souvent animées en mode mid-tempo par la double grosse caisse. Sur ce canevas ultra-classique mais solide, la guitare lâche des riffs laconiques et bride des motifs mélodiques étirés et mélancoliques. De nombreux arrangements de claviers (nappes de synthés, choeurs) nappent l'ensemble de leurs tonalités raisonnablement sinistres.
Sur le plan vocal, le registre majoritaire s'avère sans surprise caverneux, avec toutefois d'occasionnelles saillies plus aigres. Surtout, un chant masculin, grave et clair, apporte ponctuellement un contrepoint salutaire. Là encore, ce type de procédé n'offre plus aucun motif d'étonnement.

D'une manière générale, c'est l'ensemble de l'album qui peut paraître convenu aux vétérans. Cela dit, la jeune génération peut sans contradiction entendre un groupe passionné, maîtrisant son propos, sans se cacher derrière les artifices trop répandus du son numérique. Au travers d'un classicisme Doom Death (dont GOLGOTHA peut légitimement se réclamer au vu de sa date de formation rappelée ci-avant), le trio parvient à retenir suffisamment l'attention grâce à des mélodies et à des rythmiques bien tournées. Sans prétendre révolutionner quoi que ce soit, ni même transcender les œuvres passées dans ce sous-genre, Erasing The Past valide l'entêtement et la foi du groupe.

Vidéo de Distorted Tears cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
THE ORDER OF ISRAFEL
Red robes
EPHEDRA
Can'-ka no rey
KING GOAT
Conduit
DOOMSHINE
The piper at the gates of doom
LACRIMAS PROFUNDERE
Bleeding the stars
Chroniques du même auteur
LEVEL 10
Chapter 1
DEATH ROW
Alive in death
HONEYMOON DISEASE
Partly human, mostly beast
THE GREAT DISCORD
The rabbit hole
WHEEL IN THE SKY
Heading for the night
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente