Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
COMPASS - Theory of tides

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 56minute(s)

Site(s) Internet : 
COMPASS FACEBOOK

Label(s) :
Escape Music
 (17/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 12/07/2022
Prêts pour larguer les amarres ?
Theory Of Tides est le second album de COMPASS, le groupe de Metal Prog de Steve NEWMAN, qui officie également, et de quelle manière, en solo cette fois-ci dans un registre Melodic Rock/British Rock avec une carrière déjà très prolifique (13 albums au compteur).

Il a quand même trouvé le temps de s'atteler à l'écriture d'un concept album basé sur la vie de l'astronome Galilée (Galileo Galilei pour les intimes). Pour ce faire, il s'est entouré de la même équipe que pour le premier opus, à savoir Ben GREEN au chant, Dave BARTLETT à la basse et Toni LAKUSH derrière les fûts. Tout d'abord et à mon humble avis, la dénomination Metal-Prog qui a été collée au groupe me dérange un peu, car le côté Metal est très peu marqué, au contraire du volet Progressif. S'il faut classer l'ouvrage (ce que je n'aime pas !), je dirais qu'il s'agit d'un album de Rock Progressif.

Le ton général est aux développements assez longs (jusqu'à 10 minutes pour le premier morceau), ce qui permet au groupe de prendre son temps pour poser une ambiance et un climat qui se retrouvent durant tout l'opus, avec une touche progressive bien présente. Steve NEWMAN cite comme références SAGA, DREAM THEATER, RUSH et c'est OK. Il faut noter que le style NEWMAN (sa patte) est quand même bien présent ce qui donne en définitive un résultat assez inclassable. Enfin, on oublie peut-être trop souvent que NEWMAN est un excellent guitariste et qu'il peut faire étalage de sa belle technique dans le cas présent.

Mountains Of The Moon démarre en trombe avec la guitare de NEWMAN qui fait feu de tout bois, que ce soit rythmiquement ou dans les soli très inspirés. Il y a une belle présence des claviers qui prennent un ton hypnotique et métallique du plus bel effet. Le chant est superbe. Et toujours cette guitare qui revient durant tout le morceau balancer des lignes mélodiques resplendissantes entrecoupées de passages à la guitare en "mitraillette". Du très bel ouvrage qu'il faut écouter plusieurs fois pour en apprécier la beauté.

L'intro de Searching For Answers, qui tire gentiment sur le métal, est tout de suite rattrapée par le chant tout en mélodie marqué par le style de NEWMAN. C'est comme si Ben GREEN était le double parfait de NEWMAN. Ce morceau est peut-être le plus à même d'être classé dans la catégorie Metal-Prog (de loin tout de même). The Assayer continue avec un chant très aérien, hyper mélodique et des claviers "tournants" bien progressifs. Je note un solo de basse bien intégré. La fin est on ne peut plus dans l'esprit de la prog. Once In A Lifetime est un superbe morceau avec une belle ligne de chant qui prend tout l'espace et vous rentre bien dans la tête. Le jeu de batterie est remarquable de finesse.

Laws Of Nature est une oeuvre en trois parties qui s'étale sur près de 20 minutes. Cela pourrait faire peur mais il n'en est rien car tout passe très facilement, grâce à une belle écriture, assez variée pour ne pas lasser l'auditeur. Le chant alterne avec des passages musicaux techniques qui ne tombent jamais dans la démonstration ou le remplissage inutile. Il faut appréhender ces morceaux comme de longues pièces qui installent une ambiance. C'est bien simple, j'ai eu par moments l'impression de naviguer sur une mer tantôt calme tantôt plus turbulente baignée par la lumière de la lune, ce qui est en fait tout à fait normal, quand on y pense, s'agissant d'un concept album retraçant la vie de Galilée, qui a étudié cet astre sous toutes ses coutures ! Bien entendu les influences de SPOCK'S BEARD, PORCUPINE TREE ou FLYING COLORS sont assez évidentes, mais adossées au style de NEWMAN, qui peut se révéler assez énergique par moments.

L'album se finit avec le titre éponyme qui débute doucement sur des arpèges de guitare entremêlés avec le bruit des vagues puis prend son envol, tel un albatros, sur une ligne de chant très mélodique qui repose sur une rythmique bien tendue. Le solo de NEWMAN est une petite merveille d'inventivité.

Voilà un album qui ne lésine pas sur la durée avec pratiquement une heure de musique et qui demande plusieurs écoutes pour en apprécier toute la subtilité. C'est parfaitement exécuté et le son est à la hauteur. Pour ne rien gâcher, nous avons droit à une jolie pochette.

L'album sort le 22 juillet.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Alain Le mercredi 13 juillet 2022
La pochette donne envie. Comprenez-moi, il fait nuit et largement plus de 25°. Alors, la perspective d'ouvrir un livre et de se voir rafraîchi par la crête d'une vague fraîche... le pied intégral ! Par ailleurs, je vais tenter de jeter une oreille sur la musique (qui demeure le principal).
Commentaire de JMM213 : Tu verras que le thème et la musique se rejoignent pour apporter toute la fraîcheur de l'eau, ce qui est bien appréciable en ce moment !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DYNAHEAD
Youniverse
THRESHOLD
Subsurface
IN MYST
Chronoform
MASTEDON
3
SIMON COLLINS
Becoming human
Chroniques du même auteur
SOHO RIOT
Square one
JAMES LABRIE
Beautiful shade of grey
SIGN X
Back to eden
NOVA LUNA
Nova vita
FANS OF THE DARK
Fans of the dark
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /