Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
THE KORDZ - Beauty & the east

Style : Hard Rock
Support :  CD promo - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du label
16titre(s) - 63minute(s)

Site(s) Internet : 
THE KORDZ WEBSITE
THE KORDZ FACEBOOK

Label(s) :
Edel Music
 (17/20)

Auteur : Chouman
Date de publication : 31/03/12
Feeling hard rock mêlé d'identité orientale
Subtil jeu de mots avec Beauty And The Beast – le film La Belle Et La Bête, ou peut-être le morceau de DAVID BOWIE ? - Beauty & The East évoque instantanément des expérimentations musicales tournées vers l’Orient. Le Metal joué dans cette région du Monde ne parvenant que trop rarement à nos oreilles, on ne se doute pas nécessairement avoir affaire à un groupe libanais ! Bien avant la sortie de cet album, THE KORDZ bénéficie déjà d’une solide réputation. D’incessantes tournées, culminant avec les premières parties de PLACEBO et ROBERT PLANT, les ont établis à l’avant-garde de la scène Rock alternatif / Metal du Moyen-Orient et du monde arabe. L’ascension du groupe lui permet tout naturellement de se rapprocher d’un label international, Edel Music, et de s’associer à un producteur nominé aux Grammy Awards (1995), l’Américain Ulrich WILD, collaborateur des DEFTONES, parmi d’autres artistes. Paru en 2012, le résultat de ces sessions est particulièrement remarqué par la critique.

Dès le préambule instrumental Coma Nation, THE KORDZ dévoile une forte identité orientale. Plus encore que les intonations du chanteur Moe HAMZEH, les claviers envoûtants de Mazen SIBLINI, généralement mixés très en avant, en apportent la preuve. Fort de gammes arabes qui lui confèrent un aspect traditionnel, le morceau titre apparaît très révélateur de cette approche. Il ne s’agit cependant pas de la plage la plus représentative. A travers Insomnia Kid ou Don’t You Wait, le groupe impose sa signature, savant dosage entre feeling Hard Rock / Stoner et rappel plus discret de ses origines.

Toute séduisante qu’elle soit, cette fusion n’est guère surprenante, puisque la plupart des influences du groupe le portent vers l’Occident. Au nombre de celles-ci figurent ainsi les principaux acteurs reconnus de la scène Grunge : NIRVANA, PEARL JAM, ALICE IN CHAINS et SOUNDGARDEN. Légitimé en particulier par la frappe de Abou SOUS, le parallèle avec le combo de Chris CORNELL vient spontanément à l’esprit. Il peut être prolongé par The End qui semble hérité du Kashmir de LED ZEPPELIN, source d’inspiration commune aux deux formations.

En fin d’album, THE KORDZ s’affranchit du modèle qu’il a créé. Beauty & The East se clôt sur Nic-O-Teen, célébration de la substance addictive du même nom et de la caféine, qui aurait pu être interprété par des punks californiens tels que GREEN DAY. Les tendances occidentales du groupe se retrouvent sur les ballades, Save Us et The Garden constituant de superbes complaintes acoustiques sur fond de piano désabusé. Ces titres profitent de la voix expressive d’un chanteur par ailleurs capable de romantisme, déclamant « Your blue eyes are the only reason to treasure my life. » sur Last Call.

Avec cette œuvre généreuse – seize titres pour plus d’une heure de musique – la formation libanaise mérite tous nos louanges. En 2011, elle a poursuivi ses activités scéniques non seulement en assurant les premières parties des dates de la tournée allemande de DEEP PURPLE, mais aussi en tête d’affiche. De quoi aspirer légitimement à un statut flatteur.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
krakal Le samedi 3 novembre 2012
Pour ma part, je classe ce genre dans l' Oriental Alternative Rock. Un album surprenant et une découverte totale chez moi,,,difficile de donner une critique très fiable, chacun décidera de ce son assez particulier,,,il reste sur ma pile de CD du moment, "The Garden" est très jouissif et agréable. Je le découvre encore, à suivre,,,,car il y a un potentiel sur chez ces Libanais.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
AUDIOSLAVE
Audioslave
WHISKY OF BLOOD
Six six sex
THE POODLES
Performocracy
MOTORHEAD
Another perfect day
OUTLOUD
Love catastrophe
Chroniques du même auteur
EXILE PARADE
Hit the zoo
JANE'S ADDICTION
Strays
BLOWSIGHT
Shed evil
ANTAGONIST ZERO
Nighttime harmony ep
TIGERLEECH
Danse macabre
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente