Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MALEFICENTIA - Finis gloriae mundi

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  CD - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 50minute(s)

Site(s) Internet : 
MALEFICENTIA FACEBOOK

Label(s) :
Dooweet Agency
 (15/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 16/03/15
Black metal symphonique français
MALEFICENTIA se forme en 1998 autour de Aragoth de MAUSOLEUM qui souhaite apporter des claviers à sa musique. En octobre 2000, le groupe sort son premier disque Born Of Steel. Under The Banner Of Suffering lui succède en 2003. Après The Ancestral Whisper en 2008, voici à présent leur quatrième oeuvre.

L’intro inquiétante Silence And Perdition associant violon et piano place le décor. Among Wilted Hellebores confirme rapidement ma première impression. MALEFICENTIA propose un black metal mélodique et symphonique comme une certaine scène française le pratiquait (plutôt bien) à la fin des années 90, début 2000. Je pense à des formations telles que HELGRINDR, GARWALL, DESTINITY, ULTIMA FORSAM

Les guitares sont rapides et peu incisives dans le mix, dominées par des nappes de claviers. Des sonorités éthérées qui plongent l’auditeur dans une ambiance horrifique tout au long de son écoute. Je ressens un vrai souffle épique sur The Light Of The Temple. Les différentes cassures de rythmes de Let The Vulture Sings My Empire permettent de varier les émotions : j’apprécie beaucoup cette fin glaciale à la guitare acoustique digne du meilleur de DISSECTION, qui enchaîne parfaitement avec le titre suivant Collapsed By Memories. Le chant black, pas spécialement agressif, se fond littéralement dans ce tissu sonore symphonique. My Last Curse parvient à créér une atmosphère planante et onirique. Enfin, le morceau titre et son excellent break au piano peut apparaître comme le meilleur condensé de la musique extrême, énergique et gothique développée par MALEFICENTIA.

MALEFICENTIA ne propose rien de révolutionnaire mais maîtrise bien son sujet. Nous sommes loin des grandes productions black metal de CRADLE OF FILTH ou DIMMU BORGIR et ce n’est pas du tout le but. Finis Gloriae Mundi s’inscrit fièrement dans une certaine tradition de la deuxième vague black metal, symphonique et underground. Pour un public amateur et averti.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Jan Le lundi 16 mars 2015
Très bon album, en effet ! :) Merci pour la chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
AKREA
Lügenkabinett
TAGADA JONES
Dissident
HUMAN JAIL
The soul allegory
DARK LUNACY
The day of victory
BLACK BOMB A
Comfortable hate
Chroniques du même auteur
RED DRAGON CARTEL
Red dragon cartel
PAUL DI ANNO
The beast arises
STATE OF SALAZAR
All the way
THREE LIONS
Three lions
AMON AMARTH
Jomsviking
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente