Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
FLOTSAM AND JETSAM - Iron tears & metal shock

Style : Thrash
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 43minute(s)

Site(s) Internet : 
FLOTSAM AND JETSAM FACEBOOK
VIC RECORDS WEBSITE

Label(s) :
Vic Records
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 09/04/2022
Débuts ébouriffants
J’avoue bien volontiers avoir usé jusqu’au fond du sillon les deux albums de FLOTSAM AND JETSAM : Doomsday For The Deceiver (1986) et No Place For Disgrace (1988). Précision, j’ai acquis sur mes deniers propres Doomsday For The Deceiver avant que le bassiste de la formation, un certain Jason NEWSTED passe à la postérité en intégrant METALLICA, en 1987, en remplacement du défunt Cliff BURTON. Donc, au moins dans les premiers temps, j’ai apprécié la musique de FLOTSAM AND JETSAM, indépendamment du lien incroyablement pesant avec qui vous savez.

La publication dont il est question documente la période précédant la parution de Doomsday For The Deceiver en réunissant les deux démos Iron Tears (deux titres, 1985) et Metal Shock (quatre titres, 1985). A l’écoute de ces prémices, on comprend aisément que FLOTSAM AND JETSAM était avant tout le fruit d’une maximalisation des préceptes du Heavy Metal à la JUDAS PRIEST et IRON MAIDEN, avec une volonté marquée de gagner en agressivité et en vitesse. Lignes de basse véloces et agressives, batterie en surchauffe à force de combiner vitesse et intensité, riffs tranchants et solos incisifs : toute la partie instrumentale maximalise les apports récents du Heavy Metal européen, pour les faire verser en mode extrême. Dans ces versions démos, c’est bien logiquement le pendant Power Metal, dérivé du Heavy Metal européen, qui prédomine.

D’ailleurs, autant sur ces démos inaugurales que sur les albums qui suivirent, le chant vint confirmer un ancrage plus Metal que Thrash. Sur les enregistrements proposés ici, on constate déjà le style vocal à la fois hargneux, percutant et porté sur les pics aigus, qui caractérisa la première partie de carrière du groupe.

Cette édition comporte des classiques du groupe enregistrés à plusieurs reprises : IronTears en versions studio et live, I Live You Die en double version démo, Hammerhead en versions démo et live. Un inédit profond, The Evil Sheikh (version démo), impose sa lourdeur initiale, qui vire au Power Metal tendu et incisif, à tendance épique.

Vidéo de Iron Tears version démo : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
CRUEL FORCE
The rise of satanic might
SLAVES
Insolent aggression
ANNIHILATOR
Suicide society
NEURASTHENIA
Possessed
HEMOPTYSIS
Who needs a shepherd ?
Chroniques du même auteur
EPITAPH
Claws
THE GATES OF SLUMBER
The wretch
ANVIL
Strength of steel
SUPERLYNX
Electric temple
SAIL
Slumbersong
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /