Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DEREK SHERINIAN - Oceana

Style : Instrumental
Support :  CD promo - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 47minute(s)

Site(s) Internet : 
DEREK SHERINIAN WEBSITE

Label(s) :
Mascot Music Production
 (16/20)

Auteur : Ben
Date de publication : 04/02/12
L'eau et le feu
Métronome infatigable, Derek SHERINIAN nous livre, à la fin de l'été 2011, son 6ème album studio sous son nom, Oceana, tout en faisant vivre PLANET X et BLACK COUNTRY COMMUNION, ses autres desseins musicaux actuels.

Ces 9 nouvelles compositions renouent avec le Jazz Rock Fusion mélodique et exalté que l'ex-clavier de DREAM THEATER avait plus ou moins délaissé lors de ses dernières créations et qu'il s'emploie ici à enflammer avec ses claviers aux différentes sonorités, du piano à l'orgue Hammond, en passant par le Moog. Qu'ils se nomment Tony McALPINE (Five Elements, Mercury 7), Steve LUKATHER (Mulholland, Euphoria), Steve STEVENS (Ghost Runner, Oceana), Joe BONAMASSA (I Heard That) ou Doug ALDRICH (El Camino Diablo), ces 5 guitaristes qu'il n'est plus besoin de présenter, invités par le maître des lieux, débordent de feeling et d'inspiration, autant au niveau des solis, ou bien encore couplés ou s'offrant des passes d'armes avec les claviers, forts nombreuses sur cet Oceana. Certaines lignes mélodiques de guitares pourront rappeler ici ou là ce que propose Joe SATRIANI. La basse de Jimmy JOHNSON et Tony FRANKLIN (sur 2 titres) groove admirablement, comme il se doit, complice d'une batterie au jeu langoureux (Euphoria, I Heard That) ou nettement plus rythmé (l'excellent et trépignant Ghost Runner), tenue par Simon PHILIPS, co-auteur et co-producteur.

Ce nouvel album est d'une ample résonance instrumentale, riche en mélodie. Chaque titre apporte son lot de bravoure harmonieuse (Mercury 7, Oceana), faisant oublier le mitigé Molecular Heinosity (2009), mais rappelant l'excellent Mythology (2004). Oceana surfe donc indéniablement sur le haut de la vague des productions de Derek SHERINIAN, véritable Caligula des claviers !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
XAVIER BOSCHER
Love energy
CORBEAUX
Hit the head
JOE SATRIANI
Is there love in space ?
FRAMES
In via
TRANSBOHÊM
Samsara
Chroniques du même auteur
MAYCON BIANCHI
Alquimia
C.O.P. UK
No place for heaven
PYT
Mon grand amer
ANDREW GORCZYCA
Reflections - an act of glass
ETTA ZERO
The last of all sunsets
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente